Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Où partir ?
Quand partir ?
Billet d'avion
Séjours
Hébergements
Croisières
Voitures
Carnets de voyage
Photos

Argentine

drapeau argentine

carte argentine

Carnet/Guide de voyage

Balade à Buenos Aires

Pays visité : Argentine
Ville visitée : Buenos Aires
Sites visités : La Boca - Plaza de Mayo - Palermo Viejo
Le voyage : du 12 au 14 mars 2013 (2 nuits)
Types d'hébergements : Chambre d'hôte (Hostería)
Moyens de déplacement : Taxi - Bus - Métro
Nombre de personnes : 3 (Emmanuelle, Gilles et Yann (5 ans) )
Langue utilisée : Espagnol - Anglais
Taux de change moyen en mars 2013 : 1 EUR (Euro) = 6,60 ARS (Peso) = 1,31 USD (Dollar américain)

Lieux visités

LES NUITS LES VISITES
2 nuits à Buenos Aires La Boca - Plaza de Mayo - Palermo Viejo

Après avoir parcouru l'Argentine (Patagonie et Chutes d'Iguazú), nous terminons notre voyage à Buenos Aires.

Présentation

Capitale de l'Argentine, Buenos Aires a l'allure d'une ville européenne au vu de l'architecture de ses bâtiments, sa gastronomie et ses habitants. Pour visiter l'Argentine, Buenos Aires est un passage presque obligé car c'est la principale porte d'entrée du pays lorsque l'on arrive par les airs. On compte dans la ville et son agglomération (Gran Buenos Aires) un total d'environ 15 millions d'habitants soit un peu plus qu'à Paris. C'est aussi la deuxième ville la plus peuplée d'Amérique du Sud après Sao Paulo au Brésil. La ville est située au bord de l'Atlantique Sud ou plus exactement au bord de l'estuaire Río de la Plata, à partir duquel il faut naviguer presque 300 km pour arriver véritablement dans l'océan.

Comme dans de nombreuses villes importantes d'Amérique du Sud, Buenos Aires connaît quelques problèmes de sécurité (vols, agressions). Les touristes s'attardent peu à Buenos Aires, souvent par manque de temps, préférant plutôt se diriger vers la Cordière des Andes, la Patagonie ou les Chutes d'Iguazú. Nous avons fait de même et nous n'avons ainsi passé que 2 nuits à Buenos Aires.

L'aller

Nous avons débuté notre voyage le 5 février 2013 en prenant un vol Francfort - Buenos Aires (vol direct avec Lufthansa ; 14h de vol ; 813 EUR/adulte aller-retour).

Billet d'avion pour l'Argentine
Le plus simple pour arriver en Argentine est d'atterrir à Buenos Aires puisque de nombreux vols directs existent depuis la France ou tout autre pays d'Europe.

Le passage à la douane se fait rapidement.

Entrée et Visa
Pour les ressortissants français, aucun visa n'est nécessaire pour les séjours inférieurs à 3 mois. Un passeport ayant une validité d'au moins six mois après la date de retour est nécessaire. Information actualisée en 2016 ; pour obtenir une information récente : Ministère des Affaires étrangères .

Aussitôt arrivés en Argentine, nous prenons un vol domestique pour nous rendre en Patagonie (vol direct Buenos Aires - El Calafate avec Aerolineas Argentinas ; 3h20 de vol ; 225 EUR/adulte l'aller simple).

Après plus d'un mois de vadrouille à travers l'Argentine, nous regagnons à nouveau Buenos Aires par un vol domestique depuis les Chutes d'Iguazú (vol direct avec Aerolineas Argentinas ; 1h50 de vol ; 176 EUR/pers. l'aller simple).

Les aéroports de Buenos Aires
Il existe deux aéroports à Buenos Aires :
  • L'aéroport International, appelé Ministro-Pistarini d'Ezeiza, ou plus simplement Ezeiza (code EZE) ;
  • L'aéroport Domestique : Aeroparque Jorge-Newbery (code AEP).

40 km séparent les deux aéroports. Ce trajet en taxi se fait (au mieux) en 45 min, mais il peut s'avérer plus long selon l'état de la circulation dans la mesure où la route traverse en partie la ville. Il faut compter plus de temps en bus.

Nous prenons un taxi pour rejoindre directement l'hébergement que nous avons réservé.

Où dormir à Buenos Aires
Le choix est vaste à Buenos Aires. Les quartiers de Palermo et du centre de Buenos Aires sont particulièrement bien fournis en hôtels, chambres d'hôtes (B&B), etc..

Nous avons fait le choix de loger en chambre d'hôte :

  • "Petit Hotel El Vitraux" (belles chambres ; très propre ; chambres un peu vieillottes, mais décorées avec goût (mélange de style baroque et moderne) ; 3 chambres en tout, dont 2 côté rue, donc bruyantes, l'hôtel étant situé dans une petite rue, mais passante ; la chambre verte, la plus grande est au calme ; literie moyenne ; peignoir, sèche-cheveux ; salle de bain et toilettes en commun ; petit patio ; accueil chaleureux par Elena et Mick, qui sont de très bon conseil pour visiter la ville ; Elena parle le français, l'anglais et l'espagnol ; Mick parle l'anglais et l'espagnol ; petit-déjeuner simple (pain, beurre, différentes confitures, dulce de leche, chocolat, thé, café) ; situé dans une ruelle sans intérêt, mais à 10 mn du métro ; ; réservation ici ).

Aussitôt après avoir posé nos sacs, nous partons visiter la ville.


Plaza de Mayo

En cette fin d'après-midi, nous rejoignons à pied la Plaza de Mayo, traduit par "Place de Mai".

On y trouve plusieurs monuments dont la Pirámide de Mayo (Pyramide de Mai), un obélisque qui commémore l'indépendance de l'Argentine le 25 mai 1810, mais aussi la statue du général Manuel Belgrano sur son cheval (créateur du drapeau argentin) ou encore la Cathédrale Métropolitaine...

Plaza de Mayo - Argentine Plaza de Mayo - Argentine Plaza de Mayo - Argentine

Tous les jours, des rassemblements de femmes sont organisés par l'association des Mères de la place de Mai, dont les enfants ont disparu durant la dictature militaire. Sur le sol, des châles blancs sont dessinés par les Mères.

Plus de photos de Plaza de Mayo...

Nous marchons ensuite jusqu'à la Plaza de la República où nous dînons, avant de rentrer en métro (ligne C ; 0,40 EUR/pers.).

Comment se déplacer à Buenos Aires
Il est facile de se déplacer à Buenos Aires.

Tout d'abord à pied. Attention toutefois à ne pas traverser des quartiers insécuritaires, surtout de nuit.

Le métro et le bus sont très pratiques. Le Métro en Argentine est appelé "Subte". Il y a 6 lignes de métro à Buenos Aires qui sont numérotées "A", "B", "C", etc.. Un ticket se dit "boleto".

Le bus, également appelé "Colectivo", est très développé. On l'utilise pour se déplacer dans le centre-ville, mais surtout dans la banlieue.

Le train sera utile pour sortir de Buenos Aires.

Les remís sont des taxis collectifs qu'il faut en général contacter ou alors que l'on trouve sur des lieux bien définis (un aéroport par exemple). C'est plus cher qu'un bus, mais moins cher qu'un taxi.

Bien entendu, il y a le taxi, largement développé à Buenos Aires. Il reste bon marché et est le moyen de déplacement le plus rapide. Les taxis sont munis d'un compteur avec un montant fixe de prise en charge qui s'additionnera aux kilomètres parcourus, le voyage se payant à la fin de la course. Attention à vérifier qu'il s'agit d'un "vrai" taxi (le numéro de licence est inscrit sur la porte de la voiture). Ils sont reconnaissables à leur couleur noire au toit jaune. Attention, certains chauffeurs sont malhonnêtes (trafic du compteur et autres arnaques qui touchent les touristes non avertis) ! Depuis l'un des aéroports, vous pouvez vous adresser à un bureau spécialisé "taxi prepaid", pour obtenir un taxi sûr (mais ce service est soumis à commission).

Ces dernières années, tous les tarifs augmentent très vite d'une année sur l'autre ! Il nous est donc difficile de vous donner des exemples de tarifs ici.

Nous passons une nuit peu tranquille car la rue à côté est bruyante (circulation).


La Boca

Après le petit-déjeuner, nous décidons de marcher jusqu'à La Boca. Il nous a été déconseillé de nous y rendre à pied en raison des risques d'insécurité. Nous sommes de ce fait partis avec un minimum d'affaires dans nos sacs. Nous aurions aussi pu nous y rendre avec le bus 53 ou en taxi mais nous avons préféré marcher... Après 45 mn de marche (4,5 km) nous arrivons sans encombre dans les rues colorées de La Boca.

La Boca est un quartier pauvre de Buenos Aires où se sont déroulées de nombreuses manifestations très violentes. Toutefois, les habitants ont réussi à attirer les touristes dans le quartier en l'égayant ; ils ont ainsi recouvert les maisons de couleurs vives, de magnifiques peintures et de sculptures. Seules quelques ruelles sont concernées par cet embellissement très réussi !

Avec l'afflux de touristes, de nombreux restaurants et bars se sont installés dans ces ruelles. Les danses de rue y ont également trouvé leur place, dont le célèbre Tango argentin qui est dansé tantôt sur les pavés, tantôt sur l'estrade d'un bar. Nous déjeunons dans l'un des restaurants et nous sommes agréablement surpris de déguster une cuisine plutôt bonne.

La Boca - Argentine La Boca - Argentine

Nous passons un excellent moment à La Boca.

Plus de photos de La Boca...


En rejoignant la Boca, nous sommes passés devant l'église-musée Parroquial San Pedro González Telmo.

Quelques photos du Museo de la Iglesia Parroquial San Pedro González Telmo...


Palermo Viejo

Depuis La Boca, nous prenons le bus 29 pour rejoindre le quartier de Palermo (stop à la Plaza Italia ; 0,55 EUR/pers.). Puis nous marchons jusqu'à Palermo Viejo (Vieux Palermo). Il s'agit de l'un des quartiers branchés de Buenos Aires. Le quartier est en effet agréable. Rien à voir avec La Boca : nous sommes ici entourés de restaurants et magasins modernes, même luxueux pour certains. Les restaurants servent des spécialités du monde entier (françaises, italiennes, japonaises, etc.). Le quartier est de réputation festive, d'où la présence de nombreux bars et discothèques. Les rues, certaines pavées, sont moins encombrées de véhicules que dans le reste de Buenos Aires.

Palermo Viejo - Argentine

Nous dînons au "Le Pain Quotidien" (propose des tartines, soupes, boissons chaudes ou froides ; de nombreux produits Bio ; délicieux ; nous devons attendre 10 mn pour obtenir une place ; ; www ; il s'agit d'une chaîne qui existe également en France). Nous penons ensuite les métros D puis C, pour rentrer à notre "hosteria" et nous coucher.

Plus de photos de Palermo Viejo...


Ce matin, nous restons à notre hébergement puis nous sortons déjeuner au "Campo Dei Fiori" (superbes et délicieuses pâtes, raviolis, etc., le tout "fait maison", préparé devant les clients dans la cuisine ouverte ; flan (crème caramel) délicieux ; il en existe 5 à Buenos Aires). Il est situé à seulement 10 mn à pied de notre hébergement (merci à Mick, le gérant de notre hosteria, pour ses bons conseils).

Avec plus de temps, nous aurions pu visiter d'autres lieux mythiques de Buenos Aires comme le quartier de Recolata et son cimetière, les quartiers de Retiro, Las Cañitas et Belgrano, le théâtre Colón, des musées, le bois de Palermo, le jardin zoologique, etc... et pourquoi ne pas en profiter pour prendre quelques cours de Tango ou d'Espagnol ! Ce sera nous l'espérons pour une autre fois :-).


Le retour

En début d'après-midi, nous quittons notre hébergement en taxi pour rejoindre l'Aéroport International de Buenos Aires (27 EUR/taxi). Notre vol retour se fera comme à l'aller avec la compagnie Lufthansa jusqu'à Francfort (13h15 de vol ; service parfait).


Informations complémentaires

Climat à Buenos Aires
On peut se rendre toute l'année à Buenos Aires mais il est à noter que les saisons sont inversées par rapport à la France. Ainsi, l'été se trouve autour du mois de janvier et l'hiver autour du mois de juillet (sur le calendrier les 21 décembre et 21 juin). En hiver, il est rare que la température passe en-dessous des 5°C et en été, il peut faire très chaud. Concernant les précipitations, en été, il pleut environ deux fois plus qu'en hiver, et deux fois plus comparé à l'été en France. Pour davantage de précisions sur le climat, vous pouvez consulter notre fiche climat de l'Argentine.
Budget
Le budget pour un voyage en Argentine est relativement élevé (compte tenu d'un taux de change peu favorable). Concernant nos vols, nous avons pris un vol direct aller-retour Francfort - Buenos Aires à 813 EUR/pers.. Si vous désirez obtenir des tarifs pour vos vols, rendez-vous sur notre page Recherche d'un billet d'avion.
Argent
En Argentine, la monnaie est le Peso, codifié par ARS. Début 2013, pour 1 Euro nous recevions 6,60 Pesos. En 2016, 16 Pesos pour 1 Euro ! Le Peso argentin n'est pas vraiment stable ; ainsi, les dépenses en Argentine auraient couté 2,5 fois moins cher en 2016, par rapport à 2013. Cependant, les hôteliers (ainsi que les sites touristiques) réajustent leurs tarifs en Peso afin de minimiser leur perte due à la dévaluation de leur monnaie. Les prix grimpent d'année en année ! Aussi, depuis longtemps déjà, les hôteliers préfèrent annoncer leurs tarifs en USD.

Le retrait d'argent dans les distributeurs de billets est limité à 1 000 Pesos (par semaine). Certains magasins ajoutent des frais lorsque vous payez avec une carte de crédit. Les tarifs affichés dans les magasins sont TTC. Certains magasins affichent "Tax-Free Shopping", ce qui signifie que les étrangers peuvent récupérer la TVA (demander sur place les conditions, car il sera nécessaire d'obtenir une facture qu'il faudra présenter à la douane lorsque vous quitterez le pays).

Changer des Euros ou des Dollars américains ne pose pas de problème, mais attention aux faux billets si vous changez dans la rue. Le change pourra se faire dans une banque ou dans un Cambio (bureau de change) qui pratique en général des taux plus intéressants que les banques. En quittant le pays, essayez de ne plus avoir de Pesos car cette monnaie se rechange à de très mauvais taux !

Information : Le "Blue Dollar" ("Dollar Bleu") et le "Blue Euro" ("Euro Bleu") correspondent au marché parallèle (et illégal). Le change se faisant à un meilleur taux que celui proposé par les banques. Ainsi, il a deux taux de change, l'un pour la monnaie officielle et l'autre pour la monnaie dite "bleue". Tout cela s'est créé en raison de la forte dévaluation du Peso argentin et du contrôle des changes qu'a instauré le gouvernement argentin depuis 2011. En 2016, un nouveau président ayant été élu et le gouvernement souhaitant éliminer cette pratique, un alignement des taux de change entre la monnaie "Blue" et la monnaie officielle a apparemment été mis en place ! Affaire à suivre...

Par ailleurs, les argentins n'ont plus, aujourd'hui, la possibilité d'utiliser leur carte bancaire à l'étranger et n'ont donc pas accès aux monnaies étrangères ! Ils ont de ce fait perdu confiance en leur monnaie et sont heureux de pouvoir récupérer des Dollars ou des Euros. Payer dans ces deux monnaies devrait donc vous permettre de mieux négocier les tarifs.

Billet d'avion pour l'Argentine
Hébergements en Argentine
Avant de partir
Liens

Conclusion

Par manque de temps dans notre planning, notre passage à Buenos Aires fut très court. Aussi, nous nous sommes principalement contentés d'une visite du quartier de La Boca qui nous a semblé un incontournable : et ce fut une excellente surprise que nous conseillons vivement !

Nous espérons que le résumé de notre voyage vous aura donné quelques informations utiles !
Si vous souhaitez d'autres précisions pour votre futur voyage n'hésitez pas à poser vos questions dans notre forum !

Merci de votre intérêt, bon vent et à bientôt pour une nouvelle aventure !

Emmanuelle et Gilles

Toutes les photos de Buenos Aires...