Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Où partir ?
Quand partir ?
Billet d'avion
Séjours
Hébergements
Croisières
Voitures
Carnets de voyage
Photos
Carnet & guide de voyage
Carte Argentine

Argentine

Les Chutes d'Iguazú

Après avoir visité en Argentine la Patagonie et la Terre de Feu, nous décidons de nous rendre aux chutes d'Iguaçu.

Lieux visités

LES NUITS LES VISITES
5 nuits à Puerto Iguazú Puerto Iguazú - Chutes d'Iguazú

Présentation

Les Chutes d'Iguazú (ou Chutes de l'Iguazú, ou Cataratas del Iguazú en espagnol) est un ensemble incroyable de 275 cascades situées les unes à côté des autres sur un front de presque 3 km de long. C'est la rivière Iguazú (qui signifie en indigène "Grande eau"), avec un débit d'environ 6 millions de litres d'eau par seconde, qui chute avec fracas de 80 m de haut ! Ce front en forme de fer à cheval est partagé entre l'Argentine et le Brésil, la plus grande partie se trouvant en Argentine. Les Chutes d'Iguazú font partie des chutes d'eau les plus spectaculaires du monde et se retrouver entouré de cette impressionnante masse d'eau qui se déverse dans un grondement assourdissant est une expérience inoubliable !

Ces chutes se trouvent au cœur d'une superbe forêt subtropicale humide qui renferme plus de 2 000 espèces de plantes ainsi qu'une faune incroyable, le tout étant protégé par 2 parcs nationaux : le Parc National d'Iguazú (côté argentin) et le Parc National d'Iguaçu (côté brésilien). Tous deux sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

Les chutes d'Iguazú se situent à l'extrémité nord-est de l'Argentine, dans la province de Misionnes.

L'aller

Le 7 mars 2013, nous nous envolons depuis Montevideo (Uruguay) via Buenos Aires (Argentine) pour le petit aéroport de Puerto Iguazú (Argentine) ; un vol d'une durée d'1h45. Un mois auparavant, nous avions pris un vol de Francfort à Buenos Aires en Argentine (vol direct avec Lufthansa ; 813 EUR/adulte aller-retour) pour visiter le sud de l'Argentine.

Entrée et Visa
Pour les ressortissants français, aucun visa n'est nécessaire pour les séjours inférieurs à 3 mois en Argentine. Un passeport, ayant une validité d'au moins six mois après la date de retour, est suffisant. Information actualisée en 2016 ; pour obtenir une information récente : Ministère des Affaires étrangères.
Comment aller aux Chutes d'Iguazú

Pour se rendre aux Chutes d'Iguazú, plusieurs possibilités s'offrent à vous : une arrivée par l'Argentine, le Brésil ou encore par le Paraguay. A vol d'oiseau, les Chutes d'Iguazú se trouvent à 1 100 km de Buenos Aires (Argentine), à 850 km de Sao Paulo (Brésil), à 600 km de Porto Alegre (Brésil), à 500 km de Curitiba (Brésil) et à 300 km d'Asuncion (Paraguay).

Rejoindre les Chutes d'Iguazú peut se faire par la route ou par avion. Il y a 2 aéroports implantés à proximité des chutes : celui de Puerto Iguazú (Argentine) et celui de Foz do Iguaçu (Brésil). Tous deux proposent des vols réguliers tous les jours.

Attention toutefois, si vous prévoyez d'arriver en Amérique du Sud et de reprendre aussitôt un vol domestique le même jour... Il arrive en effet qu'il ne s'agisse pas du même aéroport pour l'atterrissage et le décollage. Par exemple, à Buenos Aires, il y a l'Aéroport International "International Ministro-Pistarini d'Ezeiza" (code EZE) et l'Aéroport Domestique "Aeroparque Jorge-Newbery" (code AEP). Ces deux aéroports sont distants d'environ 1h de route en taxi (un peu moins si cela circule bien ; beaucoup plus si cela circule mal), pour un prix d'environ 30 EUR/taxi ! Il faudra également calculer avec le temps du passage de la douane (à l'arrivée) et du temps de l'enregistrement des bagages. Remarque : une taxe est à payer dans la plupart des aéroports domestiques et celle-ci n'est jamais incluse dans le prix du billet d'avion.

Le passage des frontières terrestres entre l'Argentine, le Brésil et le Paraguay se fait facilement. Les chutes d'eau sont éloignées de 5 à 15 km des villes et aéroports.


Puerto Iguazú

A l'aéroport de Puerto Iguazú, nous prenons un remís (minibus) qui nous dépose devant l'hébergement que nous avions indiqué au chauffeur (6 EUR l'aller ; 10 EUR l'aller-retour ; avec dépose devant l'hébergement ; sans réservation préalable ; il s'agissait de "Four Tourist Travel").

Après 15 km de route, nous voilà devant notre hébergement réservé depuis la France. Nous sommes ravis de notre chambre et de son cadre. Direction la piscine, car il fait chaud, même très chaud : 32°C avec un taux d'humidité de 80% !

Climat aux Chutes d'Iguazú
Les Chutes d'Iguazú se trouvent au Nord-Est de l'Argentine et bénéficient d'un climat subtropical et humide. On peut s'y rendre toute l'année puisque les températures sont chaudes toute l'année, avec une différence de 10°C entre l'hiver et l'été. Les mois de décembre et janvier sont les plus chauds (entre 20 et 32°C). Les précipitations sont soutenues toute l'année, avec un pic de précipitations autour du mois de novembre. Le mois de juillet est le moins "arrosé". Qui dit "fortes précipitations", dit "fortes crues" de la rivière Iguazú ! Certains accès aux chutes peuvent donc être fermés ! Pendant les mois les plus chauds, il y a beaucoup de moustiques ! Pour davantage de précisions sur le climat, vous pouvez consulter notre fiche climat du Nord-Est de l'Argentine.

La ville de Puerto Iguazú est agréable et nous y restons 5 nuits.

Où dormir à Puerto Iguazú
La ville de Puerto Iguazú est très fournie en hébergements. On y trouve de tout et pour tous les budgets : hôtels, chambres d'hôtes (Hostería, Hostal, Posada, etc.), auberges de jeunesse, campings, etc..

Voici l'hébergement dans lequel nous avons logé :

  • "Jasy Hotel" (accueil chaleureux ; grande et belle chambre en duplex ; chambre avec 1 lit double à l'étage + balcon ; 4 lits simples au rez-de-chaussée ; climatisation à l'étage ; TV ; pas de coffre-fort ; WiFi ; ordinateur à disposition à la réception ; piscine ; restaurant très propre + grande et agréable terrasse ; cadre agréable et verdoyant ; bonne restauration à petit prix ; le personnel est très serviable et donne de nombreuses explications touristiques ; au calme ; à 10 mn à pied de la gare routière ; ; réservation ici ).

La ville est bien fournie en restaurants, supérettes, etc. ; on y trouve également des "laundry" (service de nettoyage des habits), dont l'une est située juste à côté de la gare routière.

A la limite de la ville se trouve "Güirá Oga", un parc animalier regroupant toute la faune locale (que nous n'avons pas visité).


Parc National d'Iguazú (côté argentin)

Le Parc National d'Iguazú (ou Parc National de l'Iguazú, ou Parque Nacional Iguazú en espagnol) englobe les chutes d'Iguazú (coté argentin) ainsi que toute la nature environnante. N'oublions pas qu'une autre partie des chutes se trouve au Brésil car, en effet, il suffit de regarder de l'autre côté de la rivière pour voir le Brésil. La visite de ce Parc National est un pur émerveillement ! De nombreux sentiers traversent une nature luxuriante avec des arbres qui peuvent atteindre 30 m de haut. Pensez au répulsif pour les moustiques. Les divers aménagements mis en place (notamment des passerelles) permettent de s'approcher au plus près des cascades.

La couleur de l'eau peut varier d'un jour à l'autre en raison des précipitations (pluies) qui peuvent avoir lieu en aval de la rivière. En effet, durant notre première journée de visite l'eau des cascades était claire alors que durant la seconde journée, l'eau était "brun/orangé" car il avait plu durant la nuit. En fait, en raison de la déforestation de certaines zones, les fortes pluies peuvent charrier la terre qui n'est plus retenue par les racines des arbres et l'emporter ainsi dans la rivière qu'elle colore en rouge-orangé. Mais cette différence de couleur va au-delà de l'aspect "photogénique" des chutes car c'est une partie du monde animal qui s'en trouve affectée : aussi bien les oiseaux qui n'arrivent plus à pêcher dans l'eau trouble, que les mammifères ou les poissons eux-mêmes qui ont plus de mal à frayer dans cette eau opaque. Aujourd'hui, des barrages ont été construits en amont ; ces derniers agissent comme des réservoirs de sédimentation, ce qui diminue le problème.

Temps nécessaire

Nous passons 2 journées entières à visiter les Chutes d'Iguazú côté argentin et 1 journée pour visiter les Chutes côté brésilien, soit 3 jours de visite au total. Ne passer qu'une journée du côté argentin peut suffire, mais deux journées permettent de mieux profiter de ce magnifique site. Le côté brésilien est quant à lui plus limité et 1 journée, voire 1/2 journée suffira. Cela dépendra également des activités annexes que l'on souhaite effectuer. En effet, en dehors des balades, des activités complémentaires (en supplément) sont proposées, comme par exemple se rapprocher des chutes à bord d'un zodiac (voir Activités et installations annexes).

Accès

Le lendemain matin, après un bon petit-déjeuner buffet, nous rejoignons à pied la gare routière de Puerto Iguazú. A la gare, nous prenons un bus qui nous conduit aux Chutes d'Iguazú (côté argentin) en seulement 20 mn de route (10 EUR aller/retour ; départ toutes les 20 mn ; compagnie "Rio Uruguay" ; gratuit pour les enfants de moins de 6 ans ; ). Il y a également la possibilité de prendre un taxi ou tout simplement le vélo (17 km depuis Puerto Iguazú).

L'accès au Parc National d'Iguazú coûte 26 EUR/pers. (21 EUR en 2016) la première journée, la visite du lendemain étant à moitié prix (à condition de penser à se faire tamponner le billet à la sortie et d'être muni de son passeport (ou d'une photocopie) ). Les enfants de moins 6 ans ne payent pas. Dans tous les cas, il est demandé d'avoir son passeport avec soi pour acheter les billets.

Visiter le parc

Depuis l'entrée, il est possible de rejoindre plusieurs endroits des Chutes d'Iguazú via plusieurs itinéraires de randonnée plutôt faciles. Pour commencer, il est, soit possible de suivre le sentier "Vert" (ou "Sandero Verde") sur environ 15 mn ou prendre un petit train sur rails. Pour rejoindre le coin le plus éloigné appelé "Garganta del Diablo", le train sera obligatoire.

De nombreuses passerelles ont été aménagées dans le parc et permettent de s'approcher au plus près des cascades. Les cascades portent toutes un nom, comme par exemple Salto San Martin, Salto Bernabé Méndez, etc.. (voir le ).

Circuito Superior

Le sentier en boucle appelé "Circuito Superior" ("Circuit Supérieur" en français ou "Upper Trail" en anglais) fait environ 700 m de long et mène à plusieurs points de vue placés au-dessus des cascades, notamment celles de Bossetti, Eva, Adán, Bernabé Mendez et Mbiguá. De là, la vue est grandiose et l'on se sent très petit devant cette eau rugissante qui se jette dans le paysage !

Circuito Inferior

Le sentier en boucle appelé "Circuito Inferior" ("Circuit Inférieur" en français ou "Lower Trail" en anglais) fait environ 1,4 km ; il permet de se rendre au bas des cascades. La passerelle qui atteint le bas de Salto Bossetti permet d'avoir une vue très impressionnante, au risque de se faire mouiller !

Isla San Martín

Dans le "Circuito Inferior" se trouve un embarcadère d'où l'on peut prendre un bateau (inclus dans le prix de l'entrée) pour rejoindre l'île San Martin. Sur l'île, un petit itinéraire, plus difficile que les autres, permet alors d'avoir une vue différente sur les chutes, dont les grandes Salto San Martín et Salto Tres Mosqueteros. Cet accès n'est pas toujours ouvert selon le niveau de la rivière Iguazú. A notre passage, c'était malheureusement fermé !

Paseo Garganta del Diablo

Un incontournable !!! Pour s'y rendre, il faut tout d'abord emprunter le petit train sur rails (inclus dans le prix de l'entrée). Après 15 mn de trajet, le train s'arrête et il faut alors marcher sur une passerelle longue d'environ 1 km. Cette passerelle mène au cœur de la rivière Iguazú et des cascades les plus impressionnantes. En forme de fer-à-cheval, ce lieu unique est nommé Garganta del Diablo (Gorge du Diable). Attention, il n'est pas toujours accessible selon le niveau de la rivière. D'ailleurs, les fortes crues de 2014 ont partiellement détruit la longue passerelle (qui depuis a été reconstruite).

Sendero Macuco

Le sentier "Macuco" est le moins fréquenté ; il atteint la cascade Arrechea, après 3,5 km de marche pour un aller.

Yvyrá Retá

Au centre des visiteurs, on peut visiter l'exposition "Yvyrá Retá" qui présente des photos de la flore et de la faune du Parc National, mais également des explications sur la vie des Guaranís, un peuple d'amérindiens des régions amazoniennes. Les Guaranis peuplaient cette contrée bien avant l'arrivée des colons. Leurs villages semi-nomades étaient érigés au bord des fleuves et ils vivaient principalement de pêche, de chasse et de cueillette. Aujourd'hui, les conditions de vie des descendants de ce peuple sont très précaires car ils sont dépossédés de leurs terres au détriment des lobbies agro-alimentaires...

Faune

La faune est nombreuse dans le parc. Certains animaux sont faciles à observer durant les balades autours des chutes, d'autres se font plus discrets. Parmi la faune, on peut apercevoir des tapirs, des fourmiliers, des singes, des ocelots, des jaguars, des coatis, des perroquets, des toucans, des papillons et de nombreuses autres espèces. Pour favoriser la possibilité d'en voir, il faut venir le plus tôt possible le matin.

Pour notre part, nous avons croisé de nombreux coatis, quelques-uns durant nos balades, et beaucoup d'autres autour de la terrasse d'un restaurant. Non farouches, ils n'hésitaient pas à passer sous les tables en espérant recevoir quelque chose à manger. De nombreux panneaux (avec des photos de blessures sérieuses à l'appui) mettent en garde les visiteurs sur de possibles morsures de coatis qui restent des animaux sauvages.

Le Coati
Coati - Argentine
Le coati est un petit mammifère qui appartient à la même famille que les ratons laveurs. Comme eux, il possède une longue queue rayée. On le trouve principalement en Amérique du Sud et en Amérique Centrale. Au pelage parfois gris foncé, parfois roux, le coati vit dans la forêt ; habile grimpeur, il fait son nid dans les arbres creux, les souches ou encore dans les terriers abandonnés. C'est un animal omnivore qui se nourrit aussi bien de plantes, de fruits que d'insectes, en adaptant son alimentation à son environnement. Il est peu farouche et on peut donc facilement l'observer, tout en gardant à l'esprit qu'il s'agit d'un animal sauvage qui peut se montrer agressif.

Sur la passerelle qui mène au Garganta del Diablo, nous avons vu de nombreux Geais acahé, ces magnifiques oiseaux peu farouches aux couleurs chatoyantes jaune, bleu et noir.

Le Geai acahé
Geai acahé - Argentine
Le geai acahé est une espèce de passereau qui vit dans les forêts tropicales d'Amérique du Sud. Le mâle et la femelle portent les mêmes magnifiques couleurs, c'est-à-dire un poitrail jaune clair et un plumage aux différents tons de bleu sur le dos, le cou et la tête. Le geai acahé se nourrit d'insectes qu'il trouve aussi bien dans les arbres qu'à terre.

Nous avons également pu observer une variété impressionnante de magnifiques papillons...

...ainsi qu'un magnifique phasme !

Activités et installations annexes

Au sein du Parc National sont proposées des activités annexes (avec supplément). Parmi elles, il y a l'approche des cascades à bord d'énormes zodiacs à moteur (il faut être prêt à se faire mouiller). Plus écologique, une balade en barque à rames. Plus terrestre, des sorties en 4x4 pour parcourir la jungle. Une balade de nuit peut être effectuée mais uniquement les 5 nuits autour de la pleine lune. Ces activités coûtent de 10 à 50 EUR/pers..

Sur place, il y a un restaurant, des toilettes, un centre de secours ainsi que des magasins de souvenirs.

Plus de photos du Parc National d'Iguazú...


Parc National d'Iguaçu (côté brésilien)

Le côté brésilien des chutes d'Iguazú est également à faire. Il offre un vaste panorama sur les chutes. Bien que plus limité, il vaut tout de même le coup d'être visité. 1 journée, voire 1/2 journée peut suffire. Des activités annexes y sont également proposées.

Comment y aller ?

Pour s'y rendre depuis Puerto Iguazú, on peut prendre un bus (ce que nous avons fait) ou un taxi.

En bus : de la gare routière de Puerto Iguazú, il est possible de prendre un bus soit en direction de Foz do Iguaçu, puis d'en prendre un autre pour rejoindre les chutes, ou plus simplement, d'en prendre un direct pour les chutes brésiliennes. Nous avons pris le bus direct de la compagnie "Crucero del Norte" en direction de "Cataratas Brasil" (10 EUR/pers. aller-retour ; ). Après seulement 4 km de route, nous arrivons à la frontière. Celle-ci est marquée par le pont de la Fraternité qui traverse la rivière Iguazú. Le passage des 2 douanes se fait relativement rapidement. Attention, si vous comptez rester au Brésil, il faudra impérativement l'indiquer au chauffeur et aux douaniers, car dans certains cas, le bus ne s'arrête même pas à la douane ! Dans notre cas, nous retournons en Argentine le jour même, donc nous n'avons pas de tampon de sortie d'Argentine, ni de tampon d'entrée au Brésil. D'ailleurs, notre bus s'arrête seulement à la douane argentine. Après les 2 douanes, le bus poursuit sa route encore 11 km pour atteindre le parking principal du Parc National d'Iguaçu du Brésil. Le trajet complet et le stop à la douane auront duré 40 mn.

Pour en savoir plus sur la visite des Chutes du coté brésilien, rendez-vous sur notre page : Parc National Iguaçu (côté brésilien)


La suite

Nous quittons Puerto Iguazú avec un vol domestique en direction de Buenos Aires (1h50 de vol), où nous resterons quelques jours avant de rentrer en France.

Pour lire la suite de notre aventure : Buenos Aires


Informations complémentaires

Budget

Le budget pour un voyage en Argentine est relativement élevé (compte tenu d'un taux de change peu favorable). Notre séjour aux Chutes d'Iguazú de 6 jours et 5 nuits pour 2 adultes + 1 enfant (hors vols) nous a coûté environ 650 EUR. Ce coût total s'est réparti de la manière suivante :

  • hébergements pour 5 nuits : 410 EUR ;
  • le reste (repas, transport, visites, etc.) : 240 EUR.

Cela représente un budget total journalier de 108 EUR pour 2 adultes et 1 enfant (hors vols).

Concernant nos vols, nous avions pris un vol direct aller-retour Francfort - Buenos Aires à 813 EUR/pers. et sur place, 2 vols intérieurs : Montevideo (Uruguay) -> Puerto Iguazú à 205 EUR/pers. l'aller simple ; Puerto Iguazú -> Buenos Aires à 176 EUR/pers. l'aller simple. Si vous désirez comparer les tarifs pour vos vols, rendez-vous sur notre page Recherche d'un billet d'avion.

Argent
En Argentine, la monnaie est le Peso, codifié par ARS. Début 2013, pour 1 Euro nous recevions 6,60 Pesos. Le change en 2016 : 15 Pesos pour 1 Euro. Le Peso argentin n'est pas vraiment stable ; ainsi, les dépenses en Argentine auraient couté 2 fois moins cher en 2016, par rapport à 2013. Malheureusement, les hôteliers (ainsi que les sites touristiques) réajustent leurs tarifs en Peso afin de minimiser leur perte due à la dévaluation de leur monnaie ; aussi, depuis longtemps déjà, les hôteliers préfèrent annoncer leurs tarifs en USD.

Le retrait d'argent dans les distributeurs de billets est limité à 1 000 Pesos (par semaine). Changer des Euros ou des Dollars américains ne pose aucun problème, mais attention aux faux billets si vous changez dans la rue (à Buenos Aires par exemple). En quittant le pays, essayez de ne plus avoir de Pesos car cette monnaie se change à de très mauvais taux !

Billet d'avion pour l'Argentine
Hébergements en Argentine
Avant de partir

Données clées du voyage

Pays visité : Argentine
Ville visitée : Puerto Iguazú
Site visité : Chutes d'Iguazú
Le voyage : du 7 au 12 mars 2013 (6 jours)
Type d'hébergement : Hôtel
Moyens de déplacement : Minibus (Remís) et Bus
Nombre de personnes : 3 (Emmanuelle, Gilles et Yann (5 ans) )
Langues utilisées : Espagnol - Anglais
Taux de change moyen en mars 2013 : 1 EUR (Euro) = 6,60 ARS (Peso) = 1,31 USD (Dollar américain)

Conclusion - Pourquoi aller aux Chutes d'Iguazú ?

Les chutes d'Iguazú ne peuvent qu'être inoubliables ! Majestueuses et impressionnantes à la fois, elles font partie des plus belles cascades du monde ! Elles permettent d'apprécier toute la force que peut avoir Dame Nature... Leur situation et leur cadre ajoute à leur intérêt touristique car elles se trouvent au cœur d'une jungle luxuriante où il est possible d'observer les nombreux animaux qui y vivent. Deux jours de visite est un minimum. Pour notre part, nous avons passé 3 jours aux chutes et nous ne nous sommes pas ennuyés ! L'idéal est d'aller voir les chutes côté argentin mais également côté brésilien avec une préférence pour débuter la visite côté brésilien pour ainsi terminer en apothéose avec les chutes du côté argentin.

Nous espérons que le résumé de notre voyage vous aura apporté rêve et évasion !
Si vous souhaitez d'autres précisions pour votre futur voyage n'hésitez pas à poser vos questions dans notre forum !

Merci de votre intérêt, bon vent et à bientôt pour une nouvelle aventure !

Emmanuelle et Gilles

Toutes les photos des Chutes d'Iguazú et alentours...