Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Où partir ?
Quand partir ?
Billet d'avion
Séjours
Hébergements
Croisières
Voitures
Carnets de voyage
Photos
Carnet & guide de voyage
Carte Argentine

Argentine

La Terre de Feu argentine

Après avoir visité la Patagonie argentine et la Patagonie chilienne, nous arrivons en Terre de Feu et plus exactement à proximité de la mythique ville d'Ushuaïa en Argentine.

Lieux visités

LES NUITS LES VISITES
2 nuits à Ushuaïa Ushuaïa - Parc National Tierra del Fuego

Présentation

La Terre de Feu (ou Tierra del Fuego en espagnol) est le nom de l'archipel (ensemble d'îles) se trouvant à l'extrême Sud de l'Amérique du Sud. Entre l'archipel "Terre de Feu" et le continent sud-américain, se trouve le détroit de Magellan.

Le détroit de Magellan

Le détroit de Magellan est un passage naturel long d'environ 600 km qui relie l'Océan Pacifique à l'Océan Atlantique. Au Nord du détroit de Magellan se trouve le continent sud-américain, et au Sud du détroit de Magellan, il y a la Terre de Feu. Le nom du détroit provient du navigateur Fernand de Magellan qui découvrit ce passage en 1520.

Pour les bateaux, emprunter ce passage évite de poursuivre leur navigation plus au Sud, même si le passage du détroit de Magellan n'est pas facile en raison des courants qui deviennent très forts lorsque celui-ci devient étroit.

Il n'y a aucun pont qui permet de traverser le détroit de Magellan ; cependant, il y a 2 endroits où les ferries font la traversée pour transporter passagers et véhicules (pour en savoir plus, voir Comment aller en Terre de Feu).

La Terre de Feu se trouve donc à l'extrémité Sud de l'Amérique du Sud, du détroit de Magellan jusqu'au Cap Horn. Tout comme la Patagonie dont elle fait partie, la Terre de Feu est partagée entre le Chili et l'Argentine. Elle est composée de milliers d'îles et d'îlots dont la plus grande des îles est nommée "Grande Île de Terre de Feu". "Terre de Feu" est également le nom de la province argentine (dont Ushuaïa est la plus grande ville) ainsi que le nom donné au Parc National situé non loin d'Ushuaïa. Tandis que le Nord-Est est plutôt plat, à l'Ouest de la région se trouve la cordillère Darwin (ou cordillère fuégienne occidentale) dont le plus haut point culmine à 2 469 m d'altitude. La cordillère Darwin fait partie de la portion la plus australe de la cordillère des Andes. En raison de sa situation géographique, c'est une région froide et venteuse. Malgré sa rudesse, elle est pourtant habitée depuis environ 7 000 ans au Sud, et depuis environ 11 000 ans dans sa partie Nord qui est la moins rude. Les premières explorations de la Terre de Feu ce sont faites par la mer, via la multitude de canaux et fjords.

Le nom de "Terre de Feu" a été donné par les premiers explorateurs qui voyaient, depuis leurs bateaux, de nombreuses lueurs sur les rivages (qui correspondaient à des petits feux). Il s'agissait des feux de camp du peuple Yagan (ou Yaghan, ou encore Yámana). Ce peuple amérindien vivait presque nu et se réchauffait grâce à la graisse animale dont il s'enduisait le corps. Le feu était pour eux d'une importance vitale ce qui les amenait même à le transporter sur les pirogues ! Les premières rencontres entre les hommes blancs et les yagans se déroulent en 1578 : c'est Sir Francis Drake et son équipage qui font les premiers connaissance avec ce peuple. A partir de ce moment, plusieurs expéditions d'exploration sont menées. En 1830, FitzRoy ramène (de force) des yagans en Angleterre. De nombreux yagans furent décimés par les maladies apportées par les colons (tuberculose, variole, typhoïde) et seuls quelques rares descendants de ce peuple vivent encore aujourd'hui en Terre de Feu.

Citons quelques explorateurs que la Terre de Feu a vu passer : Fernand de Magellan en 1520, Francis Drake en 1578, Jacob Le Maire en 1616, James Cook en 1768, James Weddell en 1822, Robert FitzRoy en 1830 et Charles Darwin en 1832.

Fondée entre 1880 et 1900, la ville d'Ushuaïa se développe autour de la création d'un bagne pour criminels dangereux qui sera fermé en 1947. En 1960 est créé le Parc National Tierra del Fuego pour préserver la faune et la flore de la région. Aujourd'hui, la région de la Terre de Feu (et particulièrement Ushuaïa) attire de nombreux touristes avides de grands espaces.

L'aller

Le 5 février 2013 nous prenons un vol de Francfort à Buenos Aires en Argentine (vol direct avec Lufthansa ; 14h de vol ; 813 EUR/adulte aller-retour). Nous atterrissons à l'Aéroport International d'Ezeiza de Buenos Aires et le passage de la douane se fait rapidement.

Entrée et Visa
Pour les ressortissants français, aucun visa n'est nécessaire pour les séjours inférieurs à 3 mois. Un passeport, ayant une validité d'au moins six mois après la date de retour, est nécessaire. Information actualisée en 2015 ; pour obtenir une information récente : Ministère des Affaires étrangères.

Aussitôt après, nous rejoignons en taxi l'Aéroport domestique de Buenos Aires pour prendre un vol interne jusqu'à El Calafate (Argentine). A El Calafate, nous louons une voiture. Après quelques jours de visite en Argentine pour découvrir le Parc National Los Glaciares, nous faisons une incursion au Chili pour visiter le Parc National Torres del Paine. De retour en Argentine et à El Calafate, nous prenons un vol interne pour rejoindre la ville d'Ushuaïa.

Comment aller en Terre de Feu argentine

Pour un voyage en Terre de Feu argentine, le plus simple est d'atterrir à Buenos Aires, capitale de l'Argentine, car on peut facilement trouver un vol et même un vol direct depuis la France ou un autre pays.

Ensuite, il sera pratique et rapide de rejoindre la Terre de Feu par un vol interne en rejoignant directement la ville d'Ushuaïa. La ville d'Ushuaïa est très bien desservie avec plusieurs vols quotidiens depuis Buenos Aires ou ailleurs. Un vol Buenos Aires -> Ushuaïa durera environ 3h pour 3 000 km parcourus.

Si vous arrivez par la route, il faudra obligatoirement passer par le Chili et par le détroit de Magellan. Le détroit de Magellan se traverse exclusivement par ferries à 2 endroits : le premier endroit relie Punta Arenas (Chili) à Porvenir (Chili, côté Terre de Feu). Il s'agit d'une traversée de 40 km de navigation qui dure entre 2h30 et 4h. La seconde traversée se fait entre l'embarcadère de Punta Delgada (Chili) et l'embarcadère de Punta Espora (ou Bahía Azul ; Chili, côté Terre de Feu) : une traversée de 4,5 km qui se fait en 20 mn environ, avec des départs toutes les heures. Ces 2 embarcadères sont éloignés des villes. Quant à Punta Arenas, il s'agit d'une grande ville où l'on pourra se loger ; il en sera de même à Porvenir, même si c'est plus petit. Les aléas du vent et de la météo font que les ferries sont parfois dans l'impossibilité de naviguer, et ce durant plusieurs jours. Quelle que soit la traversée choisie, il faudra encore rouler environ 150 km pour rejoindre la frontière argentine (bus ou voiture de location).

Une autre manière d'atteindre la Terre de Feu argentine, est d'arriver via une croisière, en provenance d'Argentine, du Chili ou d'ailleurs. Dans ce cas, on accostera généralement à Ushuaïa.


Ushuaïa

La mythique ville d'Ushuaïa (ou Ushuaia) se trouve au cœur de la Terre de Feu. Ushuaïa est la ville la plus australe du monde ! Elle s'est appropriée ce record, mais en fait, un village chilien du nom de Puerto Williams se trouve être encore plus au Sud, certes bien plus petit avec seulement 2 300 habitants, alors qu'Ushuaïa en compte presque 60 000 ! Si vous décidez de vous rendre dans ce village, Puerto Williams est accessible par bateau depuis Ushuaïa ou depuis Punta Arenas (Chili). Si on pousse plus loin, le village chilien de Puerto Toro de 15 habitants est encore plus au Sud ! Quoi qu'il en soit, la ville d'Ushuaïa est fière de son statut de ville du "Bout du Monde" ("Fin del Mundo" en espagnol) et c'est une destination mythique pour de nombreux voyageurs ! Largement photographié par les touristes, le panneau affichant "Fin del Mundo" se trouve à côté du grand port d'Ushuaïa . Le Cap Horn, qui se trouve à 150 km de là, représente l'extrémité Sud du continent sud-américain.

Ushuaïa est dotée d'anciens quartiers auxquels se sont rajoutées de nouvelles constructions, croissance due principalement à la constante augmentation du tourisme dans la ville ! Le grand port d'Ushuaïa contribue également à ce développement. Ici accostent non seulement de la marchandise, mais également de nombreux touristes, car Ushsuaïa fait partie des villes d'escales des circuits de croisières touristiques.

Comment se rendre à Ushuaïa

Il y a un aéroport à Ushuaïa (USH) qui est, de surcroît, très bien desservi. Des vols quotidiens relient Ushuaïa avec les villes d'El Calafate et Buenos Aires. L'aéroport se trouve à seulement 5 km du centre d'Ushuaïa.

Arriver par bateau à Ushuaïa est également possible et peut être une très belle expérience. Les itinéraires de navigation sont multiples. Certains touristes arrivent à bord de grands bateaux de croisière car Ushuaïa fait partie des étapes incontournables des compagnies de croisières qui naviguent dans cette région du monde. Les bateaux transportant des personnes accostent au port situé juste en face du centre historique d'Ushuaïa. Des croisières partent également de Punta Arenas (Chili) pour plusieurs jours de navigation. De Puerto Williams (Chili) on peut atteindre Ushuaïa en 1h de navigation environ.

Ushuaïa est également desservie par les bus, depuis par exemple Punta Arenas (Chili) mais également depuis Puerto Natales (Chili), Río Gallegos (Argentine) ou encore El Calafate (Argentine).

On peut se rendre à Ushuaïa avec son véhicule (de location si on en loue un), l'unique route qui mène à cette ville étant en bon état. En arrivant de Patagonie intérieure, il faudra passer le Détroit de Magellan en ferry (voir Comment aller en Terre de Feu argentine).

En ce qui nous concerne, nous arrivons à Ushuaïa par avion. Notre vol survole la région sous un ciel dégagé ce qui nous permet d'avoir une magnifique vue sur les montagnes enneigées ainsi que sur le canal Beagle. Notre vol s'est effectué avec de grandes turbulences, ce qui doit être fréquent dans cette région. Après avoir récupéré nos bagages, nous prenons un minibus (appelé "remís" en Argentine) qui, pour 7 EUR, nous conduit jusqu'à notre chambre d'hôte "Mysten Kepen B&B" (réservée depuis la France il y a plusieurs mois de cela).

Où dormir à Ushuaïa
La ville d'Ushuaïa est très fournie en hébergements. En pleine saison touristique, c'est-à-dire de janvier à mars, il est impératif de réserver son hébergement ! On y trouve plusieurs auberges de jeunesse, des hôtels et des chambres d'hôtes, ainsi que des campings.

Voici l'hébergement dans lequel nous avons logé :

  • "Mysten Kepen B&B" (nous avons été accueillis par Rosario et son mari Roberto qui possèdent quelques chambres en B&B ; 85 EUR la chambre ; cuisine et salon à disposition ; ; réservation ici ).

Ushuaïa est située en bord de mer, où plutôt au bord du canal Beagle (ou canal de Beagle), un bras de mer naturel. Bien que large d'environ 5 km, ce canal naturel est moins soumis aux tempêtes de l'océan, ce qui explique qu'Ushuaïa se soit développée précisément à cet endroit. De l'autre côté du canal se trouve le Chili. En arrière-plan de la ville nous apercevons une belle chaîne de montagnes d'une hauteur d'environ 1 200 m, fraîchement enneigée.

Se promener dans la ville d'Ushuaïa est agréable. Il ne faut pas seulement se contenter du centre historique car c'est dans les quartiers environnants que se découvrent les habitations typiques, souvent faites de tôles ondulées peintes et donc très colorées.

Ushuaïa - Argentine Ushuaïa - Argentine Ushuaïa - Argentine Ushuaïa - Argentine

En observant les panneaux des noms des rues, nous constatons qu'ils indiquent presque tous la latitude et la longitude ! Dans le centre, nous sommes surpris de découvrir plusieurs magasins de chocolat. Toujours au centre-ville, il y a le supermarché "La Anonima" ( ; ) qui nous permettra d'acheter des denrées alimentaires et de l'eau pour la suite de notre voyage.

Pour les achats de souvenirs, les magasins ne manquent pas. Nous ne pouvons pas manquer le centre commercial "La Última Bita", avec son entrée attrayante décorée de scènes "marines". Cette grande boutique vend des produits régionaux d'Ushuaïa. Il y a même un jardin à thème qui vaut le coup d'être vu.

La Última Bita - Ushuaïa - Argentine La Última Bita - Ushuaïa - Argentine

La spécialité culinaire majeure d'Ushuaïa est bien évidemment un produit de la mer : le « Crabe royal de Patagonie », un crustacé géant qui est un met très apprécié dans la région et que nous dégusterons deux soirs consécutifs ! Une première fois au "Kaupé Restaurant" (restaurant gastronomique ; très bon ; belle vue sur le canal Beagle ; ). La deuxième fois, au restaurant "La Casa de los Mariscos" (bon ; ).

Le Crabe royal de Patagonie (ou Lithodes santolla)
Considéré comme le crustacé le plus grand du monde, ce crabe aux dimensions gigantesques peut peser jusqu'à 10 kg et atteindre 1,5 mètre d'envergure !
Vivant dans les eaux froides des mers intérieures de Patagonie (entre 150 et 600 m de profondeur), il est pêché en grande quantité dans le Canal de Beagle et dans le Détroit de Magellan, sa chair étant un met délicat aux saveurs subtiles très recherché des gourmets. Il figure au menu de nombreux restaurants du Sud de la Patagonie. Seule la chair de ses 10 gigantesques pattes est consommée. Servi tiède avec une mayonnaise ou en salade... les amateurs de crustacés seront ravis de le déguster ! Le crabe royal est également largement exporté vers l'Asie.

La pêche intensive du Crabe royal de Patagonie a nettement diminué la population de ce crustacé qui tend à se raréfier. De ce fait, son prix augmente également fortement dans les restaurants.
Sa raréfaction a conduit les pêcheurs à se tourner vers une autre espèce de crustacé : l'Araignée de mer de Patagonie (Centolla Patagonica). En effet, malgré sa dimension plus petite (1m d'envergure pour 6 kg), la qualité et le goût de la chair sont quasi identiques à celui de son cousin le crabe.

Nous sommes mi-février et la météo est très capricieuse ; dans une même journée nous pouvons à la fois avoir un soleil magnifique, de la pluie et même quelques flocons de neige ! Idem pour la température : un jour, le thermomètre affiche 12°C et le jour suivant 0°C ! Comme le résument si bien les habitants d'Ushuaïa : « une seule journée peut contenir tous les climats d'une année ! Il peut faire grand soleil puis neiger une heure plus tard ! ».

Le climat en Terre de Feu
La Terre de Feu a un climat plutôt frais ou froid toute l'année en raison de ses latitudes australes. On peut se rendre en Terre de Feu tout au long de l'année, mais selon le type de visite, il faudra choisir la bonne période. Ainsi, si l'on désire faire du ski, les mois de juin à septembre devront être privilégiés. Pour effectuer du tourisme classique ou de la randonnée, il sera préférable de choisir les mois les plus chauds qui sont généralement les mois de janvier et février ; ils correspondent d'ailleurs aux mois les plus touristiques. En se rapprochant des mois d'hiver, il pourra y avoir de la neige et la randonnée sera plus difficile voire impossible.

Nous étions à Ushuaïa au milieu du mois de février et nous avons eu plutôt froid. Quand le soleil était présent, il faisait bon, mais sans soleil, il faisait frais et parfois froid, c'est-à-dire proche de 0°C ! La pluie et le vent n'ont pas arrangé les choses et nous étions alors très heureux d'avoir nos gants et nos bonnets ! Quelques flocons de neige sont même tombés alors que nous étions en été austral et que nous nous promenions en bord de mer à Ushuaïa ! Le temps peut très vite changer et il peut faire beau, puis rapidement, les nuages arrivent avec de la pluie ou de la neige !

L'automne est également une bonne période pour se rendre en Terre de Feu, en raison des couleurs rougeoyantes que prennent les Ñirres (ou Ñires ; espèce d'arbre à feuilles caduques). Le vent est également à prendre en compte car il souffle presque toujours en Terre de Feu, et lorsque celui-ci est violent, il est souvent glacial ! D'ailleurs il faut être vigilant en conduisant lorsqu'il y a de violentes rafales de vent. Pour davantage de précisions sur le climat, vous pouvez consulter notre fiche climat de la Patagonie argentine, dont la Terre de Feu.

Museo del Fin del Mundo

Un matin, nous visitons le très intéressant Musée du Bout du Monde "Museo del Fin del Mundo" qui relate l'histoire de la Terre de Feu et de la ville d'Ushuaïa. Le musée présente de nombreux éléments sur les origines de cette région, la vie qui y régnait autrefois ainsi que les explorateurs qui ont découvert ces contrées lointaines (pour en savoir plus). Le musée se trouve dans une bâtisse qui date de 1903.

Museo del Presidio & Museo Marítimo

Un après-midi, nous visitons l'ancien bagne de la ville qui a été converti en musée "Museo del Presidio" et qui inclut un musée maritime "Museo Marítimo". Les deux musées sont fort intéressants (payants ; ouverts de 9h à 20h). Une partie du bagne visitable a été restaurée. Certaines cellules sont aménagées et sont mises en scène avec des mannequins de bagnards et gardiens ce qui a évidemment beaucoup plu à notre fils Yann ! Une autre partie du bagne, également visitable, est restée en l'état.

Les premiers bagnards sont arrivés à Ushuaïa en 1896. La construction du bagne a débuté en 1902 pour remplacer les constructions provisoires. La prison a été construite par les prisonniers eux-mêmes, jusqu'en 1920. L'idée initiale était de faire construire les infrastructures de cette région par les bagnards. Le bagne contenait 380 cellules individuelles, mais la prison a logé parfois plus de 600 personnes en même temps ! Des criminels auteurs de graves délits y étaient envoyés ; durant leur détention, ces derniers travaillaient et construisaient des routes, des voies de chemin de fer, etc.. La prison a fermé ses portes en 1947. Les installations furent transférées au Ministère de la Marine qui y installa la Base Navale. Dans le musée maritime attenant au bagne est contée l'histoire des premiers hommes argentins arrivés en Antarctique, dont "Río de la Plata".

Museo del Presidio - Ushuaïa - Argentine Museo del Presidio - Ushuaïa - Argentine Museo del Presidio - Ushuaïa - Argentine Museo del Presidio - Ushuaïa - Argentine

Epave Saint-Christopher

Non loin du port principal, se trouve l'épave du Saint-Christopher .
Datant de la seconde guerre mondiale, ce remorqueur de la Marine britannique s'est échoué là en 1930.

Epave Saint-Christopher - Ushuaïa - Argentine

Sur les rives du Canal de Beagle, nous observons quelques magnifiques ouettes marines.

L'Ouette marine
Ouette marine - Argentine Ouette marine - Argentine
L'Ouette marine vit en bord de mer dans le Sud de l'Amérique du Sud. Elle se nourrit principalement d'algues qu'elle récupère sur les côtes entre les rochers.
Le mâle et la femelle ont tous les deux les pattes jaunes. Mais tandis que le mâle est blanc avec un bec noir, le plumage de la femelle est brun foncé sur le dessus avec des stries blanches sur le poitrail et le bout de la queue blanc.

Autres visites et activités autour d'Ushuaïa

Dans la ville, de nombreux beaux bâtiments peuvent être observés et visités. Parmi eux se trouvent l'ancienne maison du gouvernement (Antigua Casa de Gobierno), le bureau de poste (Oficina Postal) et l'église Notre-Dame de la Miséricorde (Nuestra Señora de la Merced). Il y a également le "Museo Yámana" consacré au peuple Yagan.

Oficina Postal - Ushuaïa - Argentine Nuestra Señora de la Merced - Ushuaïa - Argentine

Plus de photos d'Ushuaïa...

En partant d'Ushuaïa, on peut randonner jusqu'au glacier Martial (jusqu'à 800 m d'altitude). On peut également s'en rapprocher par la route (parking situé à 350 m d'altitude), puis en téléphérique (500 m d'altitude) ; en haut, on peut jouir d'une belle vue sur Ushuaïa et le canal Beagle.

La région d'Ushuaïa est également propice à la randonnée à cheval.

En hiver, c'est-à-dire de juin à septembre, on peut y pratiquer le ski de fond et le ski alpin ou encore faire une balade en chiens de traîneau.


Parc National Tierra del Fuego

Carte du Parc National Tierra del Fuego - Argentine

Le Parc National Tierra del Fuego (ou Parc National Terre de Feu) se trouve au Sud-Ouest de la Terre de Feu, accolé à la frontière chilienne. Située à seulement 20 km d'Ushusaïa, la ville est donc une bonne base pour visiter le Parc National. Le parc protège, sur environ 63 000 hectares, un écosystème de type subantarctique, réparti dans un paysage de montagne, de rivières et d'une côte marine. Le plus haut sommet du parc, le Cerro Vinciguerra, culmine à 1 476 m d'altitude.

Seule une petite partie du Parc National est accessible aux visiteurs (11 EUR/pers.), via la piste RN3. Un grand nombre de sentiers y sont aménagés et sont très bien balisés, mais cela reste limité pour les grands trekkeurs. On y trouve bon nombre de terrains de campings très basiques et presque tous gratuits. Pour davantage de confort, le camping Lago Roca (payant) possède des douches chaudes ainsi qu'une cafeteria. Il y a également la possibilité de prendre un bateau (par exemple depuis l'embarcadère de la baie Zaratiegui) pour se rendre sur l'île Redonda (l'île Ronde).

Un train à vapeur touristique permet de parcourir aisément 7 km du parc. Celui-ci fait le trajet entre les stations "Fin del Mundo" et "Parque Nacional" (1h de trajet ; ouvert toute l'année ; 3 départs par jour ; possibilité de prendre un aller simple ou un aller-retour ; www ). Cette voie de chemin de fer qui est la plus australe du monde, a été construite par les bagnards au début du 20e siècle.

Pour nous rendre au Parc National, notre hébergement nous organise le transport en minibus auprès de l'agence "Patagonia Tour" (16 EUR/pers. aller-retour ; départ toutes les heures ; vient chercher et déposer les gens à leurs hébergements ; dépose et reprend à plusieurs endroits dans le Parc National, avec le dernier retour à 18h50). A l'entrée du Parc National, nous devons sortir du véhicule pour payer les droits d'entrée. Le minibus marque ensuite plusieurs stops dans le parc, et nous pouvons descendre ou remonter où nous voulons. Nous choisissons de descendre au stop "Lago Roca", afin de nous balader sur un itinéraire court car aujourd'hui il pleut ! Ainsi, nous marchons tantôt sous la pluie, tantôt sous quelques rayons de soleil, jusqu'au stop "Puerto Arias".

Parc National Tierra del Fuego - Argentine Parc National Tierra del Fuego - Argentine

Sur le lac Roca, nous observons de magnifiques Cygnes à cou noir.

Le Cygne à cou noir
Cygne à cou noir - Argentine
Comme son nom l'indique, ce superbe cygne a la tête et le cou noirs, le reste de son corps étant blanc. Originaire du Sud de l'Amérique du Sud, on le trouve nageant sur les lacs et vivant à proximité des marais où il trouve de quoi se nourrir.

Le sentier se poursuit en longeant plusieurs bras de la rivière Lapatia (Río Lapatia) qui s'écoulent du lac Roca vers la mer (dans la baie Lapatia). Ici, nous observons des Ouettes de Magellan.

L'Ouette de Magellan
Ouette de Magellan - Argentine
L'Ouette de Magellan (ou Oie de Magellan ou encore Bernache de Magellan) est une grande oie d'environ 70 cm de haut. La femelle se distingue du mâle en arborant des couleurs nettement plus foncées (et notamment des pattes jaunes).

Vivant au Sud de l'Amérique du Sud, lorsque le froid arrive, les ouettes migrent en groupe en formant un V vers des latitudes aux températures plus clémentes. Elles rejoignent souvent les plaines où elles sont chassées et tuées par les éleveurs de bétail (vaches, moutons) car elles occupent les pâturages au détriment du bétail. Son alimentation est en effet principalement composée d'herbes et de graines.

L'Ouette nidifie dans les herbes hautes, à proximité de l'eau, et devient ainsi fatalement une proie facile pour les pumas, renards et les aigles.
Pesant en général plus de 3 kg, elle a du mal à prendre son envol qui est lourd et lent.

Nous aurions également pu voir des Condors.

La fin de notre balade se termine sous un vent terrible et une pluie battante : sans notre polaire et notre coupe-vent, nous aurions été transis de froid ! Au stop "Puerto Arias", nous attendons le mini-bus qui nous ramènera à Ushuaïa. Nous sommes ici au bout de la RN3, qui est par ailleurs la route nationale la plus australe de la planète, qui je le rappelle, s'est transformée en piste en arrivant dans le Parc National. Nous sommes un peu déçus de ne pas avoir pu admirer à leur juste valeur (c'est-à-dire sous le soleil !) les massifs qui bordent la région, ainsi que les nombreux bras de mer et lacs !

Voici quelques itinéraires de randonnées :

[1] Pampa Alta (4,9 km ; difficulté moyenne ; dénivelé d'environ 300 m ; offre un panorama sur le canal Beagle ; passe à proximité d'un barrage construit par des castors)
[2] Costera (8 km ; longe la baie Lapataia ; sans dénivelé ; difficulté moyenne)
[3] Hito XXIV (3,5 km ; longe le lac Roca jusqu'à la frontière chilienne (interdiction de traverser la frontière) ; obligation de faire le retour par le même itinéraire ; sentier sans dénivelé ; difficulté moyenne)
[4] Cerro Guanaco (4 km ; monte jusqu'à 973 m d'altitude et atteint plusieurs points de vue ; obligation de faire le retour par le même itinéraire ; difficile)
[5] Paseo de la Isla (1 km ; bel itinéraire longeant baies et rivières ; sans dénivelé)
[6] Palesta (2 km ; passe une mine de cuivre désaffectée et se termine au site d'escalade de Palestra ; sans dénivelé)
[A] Plusieurs sentiers, dont les sentiers menant à Laguna Negra (2 km aller-retour), Mirador Lapataia (1,5 km aller-retour), Del Turbal (4 km aller-retour), Castorera (500 m ; observation de barrages construits par des castors) et De la Baliza.

Plus de photos du Parc National Tierra del Fuego...


Canal Beagle

Tout comme le détroit de Magellan, le canal Beagle est un passage naturel. Avec environ 250 km de navigation, il permet aux bateaux de passer de l'Océan Atlantique à l'Océan Pacifique (ou inversement) en environ 250 km de navigation. Ainsi, les bateaux évitent de passer plus au Sud et d'avoir à affronter les zones de navigations difficiles du Cap Horn. Le canal Beagle marque également la frontière entre l'Argentine et le Chili. Au niveau d'Ushuaïa, le canal fait environ 12 km de largeur et en face, on aperçoit aisément les paysages montagneux du Chili. Le canal porte le nom du navire HMS Beagle qui est passé par 2 fois à cet endroit : la première fois en 1830 avec à son bord le capitaine Robert FitzRoy et la seconde fois en 1832 avec à nouveau Robert FitzRoy ainsi que le célèbre Charles Darwin.

Depuis Ushuaïa, on peut facilement se joindre à un tour en bateau à la journée ou sur plusieurs jours, à la découverte du canal Beagle et des nombreux autres canaux de Patagonie, ainsi que de ses nombreux îles et îlots. On y découvrira une faune extraordinaire comme des manchots (Manchot de Magellan, Manchot papou, etc.), des cormorans (Cormoran impérial, Cormoran de Magellan, etc.), des phoques, des lions de mer et bien d'autres animaux. Avec de la chance, on peut même apercevoir des baleines ! Pour organiser un tel tour, rendez-vous au port d'Ushuaïa où dans le centre-ville, où se trouvent de nombreuses agences touristiques.

Le Manchot de Magellan
Manchots de Magellan
Le Manchot de Magellan doit son nom à Ferdinand de Magellan, le 1er explorateur qui découvrit cette espèce de manchot en 1519.
Il existe 17 espèces de manchots qui vivent tous dans l'hémisphère Sud. Contrairement à son cousin le pingouin qui vit dans l'hémisphère Nord, le manchot ne vole pas. D'une hauteur qui varie entre 50 et 70 cm, le Manchot de Magellan possède une large bande blanche sur le devant de son poitrail ainsi que sur l'arrière de ses joues. Ce manchot a la particularité de construire ses nids au bord de la plage ; il creuse son terrier dans les dunes de sable au milieu des buissons. Sa nourriture est composée de poissons et de petits crustacés.

Le Manchot papou
Manchot Papou
Originaire des Iles Malouines et de l'Antarctique, le Manchot papou est blanc sur le ventre et noir sur le dos, avec une tache blanche sur le haut de la tête. Il se nourrit principalement de poissons et de krill. Bien qu'il fasse partie de la famille des oiseaux, sa morphologie le rend incapable de voler (à la différence de son cousin le pingouin). Toutefois, il est un excellent nageur, rapide et agile. Il nidifie sur les îles rocheuses où, chaque année, il retrouve la même femelle qui pondra en moyenne deux œufs. Ses principaux prédateurs marins sont l'orque, le phoque léopard ainsi que le lion de mer ; le pétrel géant est l'un de ses prédateurs terrestre.
Le Cormoran impérial
Cormoran impérial
On trouve le Cormoran impérial principalement à l'extrême Sud de l'Amérique du Sud, de la Terre de Feu en passant par les Iles Malouines et l'Antarctique.
Il est reconnaissable par son ventre et son cou entièrement blancs sur le devant, contrairement au Cormoran de Magellan, qui n'a que le ventre blanc et un cou entièrement noir.
Il est également caractérisé par des yeux bleus ainsi qu'une belle huppe frontale qu'il arbore en période de nidification.
Il se nourrit de crustacés et poissons qu'il pêche jusqu'à une profondeur de 40 mètres !

Depuis le canal Beagle, on peut poursuivre bien au-delà, jusqu'au Cap Horn et pourquoi pas jusqu'en Antarctique !?!

Plus modestement, il est également possible de pratiquer du kayak, de la voile et même de la plongée dans le canal Beagle.


Encore plus loin...

Ushuaïa est également un excellent point de départ pour rejoindre l'Antarctique, la Géorgie du Sud ou les îles Malouines. Pour cela, il faut se joindre à l'une des croisières ou croisières expéditions (ce que nous avons fait). Les places étant limitées, il est fortement recommandé de réserver plusieurs mois avant, voire 1 ou 2 ans avant. Les prix sont très élevés, mais l'on peut parfois trouver sur place un départ en dernière minute à un prix bradé (pour en savoir plus, rendez-vous sur l'un de nos récits-guides énoncés ci-après).


La suite

Nous quittons Ushuaïa et l'Amérique du Sud à bord d'un bateau, en direction de l'Antarctique et des îles Malouines.

Pour lire la suite de notre aventure : L'Antarctique, puis les Iles Malouines

Après ce périple de 17 jours, nous reviendrons en Argentine pour nous rendre aux Chutes d'Iguazú et pour visiter Buenos Aires.


Informations complémentaires

Budget
Le budget pour un voyage en Argentine est relativement élevé (compte tenu d'un taux de change peu favorable). Notre séjour en Terre de Feu de 3 jours et 2 nuits pour 2 adultes + 1 enfant (hors vols) nous a coûté environ 363 EUR. Ce coût total s'est réparti de la manière suivante :
  • hébergements pour 2 nuits : 163 EUR ;
  • le reste (repas, essence, visites, etc.) : 200 EUR.

Cela représente un budget total journalier de 182 EUR pour 2 adultes et 1 enfant (hors vols).

Concernant nos vols, nous avions pris un vol direct aller-retour Francfort - Buenos Aires à 813 EUR/pers. et sur place, 2 vols intérieurs : Buenos Aires -> El Calafate à 225 EUR/pers. l'aller simple ; El Calafate -> Ushuaïa à 141 EUR/pers. l'aller simple. Si vous désirez obtenir des tarifs pour vos vols, rendez-vous sur notre page Recherche d'un billet d'avion. Notre voyage se poursuit vers d'autres pays, puis nous reviendrons à Buenos Aires dans quelques jours.

Argent
En Argentine, la monnaie est le Peso, codifié par ARS. Début 2013, pour 1 Euro nous recevions 6,60 Pesos. En 2015, 10 Pesos pour 1 Euro. Le Peso argentin n'est pas vraiment stable ; ainsi, les dépenses en Argentine auraient dû nous coûter presque 2 fois moins cher en 2015, par rapport à 2013. Malheureusement, les hôteliers en profitent et réajustent leurs tarifs en Peso ; aussi, depuis longtemps déjà, ces derniers préfèrent annoncer leurs tarifs en USD. Le retrait d'argent dans les distributeurs de billets est limité à 1 000 Pesos. Changer des Euros ou des Dollars américains ne pose aucun problème, mais attention aux faux billets si vous changez dans la rue (à Buenos Aires par exemple). En quittant le pays, essayez de ne plus avoir de Peso car cette monnaie se change à de très mauvais taux !
Billet d'avion pour l'Argentine
Hébergements en Argentine
Durée des jours
Voici quelques données concernant la durée des journées. Etant donné que la Patagonie se situe à l'extrême Sud du pays, la durée du jour varie beaucoup selon la saison. Ushuaïa est donc très concernée par cette grande variation. C'est le 21 juin (hiver austral) que le jour est le plus court ; le 21 décembre (été austral) étant le jour le plus long.
  • à Ushuaia :
    • le 21 décembre : durée de la journée = 17h20 ; lever du soleil à 4h50 ; coucher à 22h10 ;
    • le 21 juin : durée de la journée = 7h10 ; lever du soleil à 10h ; coucher à 17h10.
Avant de partir

Données clées du voyage

Pays visité : Argentine
Région visitée : Patagonie - Terre de Feu
Ville visitée : Ushuaïa
Site visité : Parc National Tierra del Fuego
Le voyage : du 16 au 18 février 2013 (3 jours)
Type d'hébergement : Chambre d'hôte (Hostería)
Moyen de déplacement : Minibus (Remís)
Nombre de personnes : 3 (Emmanuelle, Gilles et Yann (5 ans) )
Langues utilisées : Espagnol - Anglais
Taux de change moyen en février 2013 : 1 EUR (Euro) = 6,60 ARS (Peso) = 1,31 USD (Dollar américain)

Conclusion - Pourquoi aller en Terre de Feu ?

Même s'il ne s'agit pas des plus beaux paysages de Patagonie, la Terre de Feu et la ville d'Ushuaïa sont des destinations mythiques pour de nombreux voyageurs !
Cette région du globe permet de faire de belles découvertes culturelles... et si vous aimez randonner, voir une faune subantarctique, si vous n'avez pas peur du vent, ni des températures fraîches, alors n'hésitez pas à vous rendre en Terre de Feu !
Nous n'y avons séjourné que 3 jours, ce qui nous a paru trop peu... Donc, nous espérons vivement y retourner un jour pour découvrir d'autres visages de cette terre rude et attachante à la fois !

Nous espérons que le résumé de notre voyage vous aura apporté rêve et évasion !
Si vous souhaitez d'autres précisions pour votre futur voyage n'hésitez pas à poser vos questions dans notre forum !

Merci de votre intérêt, bon vent et à bientôt pour une nouvelle aventure !

Emmanuelle et Gilles

Toutes les photos de la Terre de Feu argentine...