Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Où partir ?
Quand partir ?
Billet d'avion
Séjours
Hébergements
Croisières
Voitures
Carnets de voyage
Photos
Carnet & guide de voyage
Carte Italie

Italie

Les Dolomites


Carte de l'Italie

Lieux visités

Présentation

La région des Dolomites (Dolomiti en italien) est une région montagneuse située dans les Alpes du Sud et plus exactement dans les Préalpes orientales méridionales. Dans cette région du Sud Tirol, l'allemand est couramment pratiqué en raison de la proximité de la frontière autrichienne. Inscrites au Patrimoine Mondial de l'Unesco, les Dolomites sont d'aspect très différent du reste des Alpes. En effet, les vallées vertes sont dominées par des pics de roches calcaires dénués de toute végétation. Ces massifs d'origine marine, issus de récifs coralliens pétrifiés, donnent tout leur charme à cette région alpine. L'endroit est particulièrement propice à la randonnée et au trekking et les sentiers sont très bien balisés. Sur les grands itinéraires de marche on trouve des refuges pour les repas et les nuits.

Durant notre séjour dans les Dolomites, la météo n'a malheureusement pas été des plus clémentes puisque nous avons eu quelques averses de pluie et même de la neige en ce début de mois de juillet !

L'aller

Puisque nous habitons l'Est de la France, nous avons rejoint l'Italie et la région des Dolomites en passant l'Allemagne et l'Autriche. Sur le trajet, nous avons fait une pause détente dans un centre thermal en Allemagne et nous avons passé la nuit sur un parking.





Comment rejoindre l'Italie
Avec son propre véhicule :
Il est facile de rejoindre l'Italie par la route. En venant du Sud ou de l'Ouest de la France, il n'est pas nécessaire de traverser d'autres pays pour rejoindre l'Italie. En venant du Nord ou de l'Est de la France, il peut être intéressant de passer par la Suisse ou par l'Allemagne et l'Autriche, afin de réduire le coût des péages autoroutiers français.
Utiliser les autoroutes suisses, nécessite l'achat d'une vignette (environ 33 EUR pour une durée unique d'un an ; tarif 2014). Le passage du grand tunnel du Gothard, long de 16,9 km, est gratuit car inclus dans la vignette.
Utiliser les autoroutes autrichiennes nécessite également l'achat d'une vignette (8,30 EUR pour une durée de 10 jours ; tarif 2012). Le col du Brenner, situé à 1 372 m d'altitude, sépare l'Autriche de l'Italie. Il est parcouru par l'autoroute A13 ou A22 qui est à péage (non compris dans la vignette ; 8 EUR pour un camping-car ; tarif 2012).
Les autoroutes allemandes sont, quant à elles, gratuites.

En avion :
Il est bien entendu possible de rejoindre l'Italie plus rapidement en avion.

Avec une location de voiture :
Pourquoi ne pas visiter ce pays avec un véhicule de location réservé en France avant votre départ...

Nous arrivons en Italie par l'autoroute A13 qui passe par le col du Brenner, col qui sépare l'Autriche de l'Italie (à péage ; 8 EUR pour un camping-car ; tarif 2012). Avant de passer la frontière, nous faisons un dernier plein d'essence en Autriche pour profiter des tarifs inférieurs à ceux de l'Italie ! D'ailleurs l'Italie fait partie des pays dont le prix du carburant est le plus cher d'Europe (1,60 EUR/L de gasoil, contre 1,30 EUR/L en France en 2014) ! A savoir : le prix du carburant en Autiche est même moins cher qu'en France (1,22 EUR/L). Nous poursuivons maintenant notre route sur l'autoroute italienne A22 (à péage).

Autoroutes, Routes et Conduite
En Italie, les routes sont généralement de bonne qualité. Les panneaux routiers sont complets et clairs. Les limitations de vitesse sont similaires à celles en France, soit 50 km/h en ville, 90 km/h sur route nationale, 110 km/h sur voie rapide et 130 km/h sur autoroute. Les autoroutes italiennes sont à péage. Un permis de conduire national est suffisant. Le comportement des conducteurs italiens varie d'une région à l'autre ! En effet, dans le Nord, les italiens respectent le code de la route, tandis que dans le Sud, c'est très souvent plus aléatoire ! Il y a quelques années, nous avions conduit à Naples et c'était très impressionnant puisque certains conducteurs italiens ne s'arrêtaient pas aux feux rouges !

Même si nous étions véhiculés, ce récit s'adresse à tout le monde. Que vous soyez en voiture, en camping-car, à moto, en transport en commun ou en voyage organisé, nous essayons dans ce récit de donner le maximum d'informations pratiques pour tous les types de voyageurs, le tout illustré de nombreuses photos, de cartes et de coordonnées GPS.


Tre Cime di Lavaredo

Dès notre arrivée dans les Dolomites, nous nous dirigeons vers les Tre Cime di Lavaredo (traduit par Trois Cimes de Lavaredo). Il s'agit de 3 cimes situées côte à côte dont la plus haute culmine à 2 999 m d'altitude. Nous sommes émerveillés par la beauté des paysages ! Nous atteignons tout d'abord le petit lac de Misurina (1 750 m). De là, nous avons 3 possibilités pour accéder au Tre Cime, 600 m plus haut : avec notre camping-car en empruntant une route à péage, monter en bus ou monter à pied. Nous choisissons d'y accéder en camping-car car cela nous permettra de passer la nuit au pied des Tre Cime (l'accès est payé pour 24h et le bivouac est autorisé).

Comment rejoindre Tres Cime di Lavaredo
Pour atteindre la base des Tre Cime à partir de la route, il faut tout d'abord rejoindre le lac de Misurina situé à 1 750 m d'altitude. A 200 m au Nord du lac, il faut prendre la route en direction de Tre Cime sur encore une fois 200 m jusqu'au parking (1,50 EUR/h ; ). A partir de là, il y a 3 moyens pour rejoindre la base des Tre Cime située 600 m plus haut et marquée par un parking et le refuge "Auronzo" :
  • à pied : une randonnée avec 600 m de dénivelé et 2 itinéraires possibles : le plus court, faisable en 2h, ou le plus long qui peut être parcouru en 2h30 à 3h (qui passe par le refuge "Fonda Savio") ;
  • en bus : un parcours de 6,5 km via une route construite spécialement pour rejoindre les Tre Cime ;
  • avec son véhicule : pour cela il faut poursuivre sa route, passer la barrière automatique et prendre un ticket. Selon l'heure, un montant devra être payé à l'avance. Les tarifs varient selon le type de véhicule et la durée : 11 EUR pour une moto ; 22 EUR pour une voiture ; 33 EUR pour un camping-car. Ces tarifs sont pour une durée de 24h. Les journées supplémentaires sont à 3 EUR (moto), 5 EUR (voiture) et 15 EUR (camping-car). Après 6,5 km de route, celle-ci s'arrête au niveau d'un parking et du refuge "Auronzo". Le parking est autorisé 24/24h. Pour le retour, il suffit de faire lever la barrière avec le ticket et de s'acquitter de ce qu'il reste à payer .

Une carte pédestre est distribuée à la barrière automatique lorsque l'on prend le bus ou que l'on monte aux Tre Cime avec son propre véhicule.

Une fois en-haut et après avoir posé notre camping-car sur le parking prévu, nous partons randonner.

Randonnées autour des Tre Cime di Lavaredo
Plusieurs itinéraires sont proposés et ce, pour tous les niveaux. Pour les randonnées sur plusieurs jours (trekking), il y a plusieurs refuges permettant le couchage. De plus, au niveau du parking, se trouve le refuge "Auronzo" qui fait restaurant et hôtel. Voici 3 itinéraires de randonnée au Tre Cime faisables en une journée : 1 - "Giro delle Tre Cime" (3 à 3h30 ; 300 m de dénivelé ; démarre au refuge "Auronzo" situé au niveau du parking, qui passe par 2 autres refuges ("Locatelli" et "Lavaredo") ) ; 2 - "Giro del Paterno" (4 à 4h30 ; 550 m de dénivelé ; démarre au refuge de "Lavaredo" accessible facilement en 30 mn de marche, qui passe par 2 autres refuges ("Locatelli" et "Pian di Cengia") ; 3 - "Le Gallerie del Paterno" (3h ; 300 m de dénivelé ; démarre également au refuge de "Lavaredo" accessible facilement en 30 mn de marche, et passe par le refuge "Locatelli". Voir le Carte Tre Cime di Lavaredo - Dolomites - Italie.

Nous randonnons pendant plusieurs heures en suivant l'itinéraire 1, appelé "Giro delle Tre Cime". C'est une magnifique randonnée qui fait le tour complet des Tre Cime et qui offre des paysages époustouflants de beauté !

Nous finissons notre balade sous l'orage et la pluie.

Climat dans les Dolomites
En montagne, le climat est différent. Par exemple, en été, il pleut davantage dans les Dolomites que dans le reste du Nord de l'Italie. En hiver, c'est l'inverse. Les mois les plus chauds sont bien entendu juillet et août, mais ce sont également les mois les plus pluvieux. En hiver, toute la région est recouverte d'une neige suffisamment abondante pour y pratiquer le ski et ce, de décembre à avril. Pour davantage de précision sur le climat, vous pouvez consulter notre fiche climat du Nord de l'Italie. En montagne, la météo peut changer très rapidement ; il est donc conseillé, lorsque l'on part en randonnée, d'emporter avec soi un vêtement chaud ainsi qu'un vêtement de pluie, et ce, même si le ciel est dégagé et le soleil brille lorsque l'on débute la balade.

Malgré nos K-ways, nous arrivons trempés au camping-car et nous devons allumer le chauffage pour nous réchauffer ! Après le dîner, nous nous couchons et passons une excellente nuit (malgré le vent) au pied des Tre Cime.

Où dormir à Tre Cime Di Lavaredo
Il y a plusieurs hôtels et restaurants autour du lac de Misurina, ou un peu plus loin à Dobbiaco. Il y a également le refuge "Auronzo" placé au pied des Tre Cime.

Camping :

  • "Alla Baita" (situé au début de la route à péage qui monte à Tre Cime ; 7 EUR/adultes ; 5 EUR/tente ; 4 EUR/voiture ; 10 EUR/camping-car ; 1 750 m d'altitude ; à côté se trouve le restaurant "Genzianella" ; ; ).

Camping-car :

  • bivouac possible sur l'aire de service située au début de la route à péage qui monte à Tre Cime (à 1 750 m d'altitude ; 14 EUR/camping-car ; à côté se trouve le restaurant "Genzianella" ; ; ) ;
  • bivouac possible sur le parking situé au pied des Tre Cime (à 2 320 m d'altitude ; emplacements spécifiques pour camping-cars ; au calme absolu ; magnifique vue ; sans services ; surface plane ; route à péage : 33 EUR pour les premières 24h et 15 EUR par jour supplémentaire ; rien d'autre à payer si l'on y passe la nuit ; à côté se trouve le restaurant du refuge "Auronzo" ; ; ).

Tôt le lendemain matin, le soleil est de retour et Gilles en profite pour refaire le tour des Tre Cime au pas de course.

Plus de photos des Tre Cime di Lavaredo...

Nous quittons Tre Cime en passant à côté du lac Misurina, puis nous prenons la direction de l'Ouest, toujours et encore entourés de magnifiques paysages !


Cortina d'Ampezzo

Nous reprenons la route jusqu'à la station de ski de Cortina d'Ampezzo. En ce mois de juillet, les prairies sont verdoyantes alors qu'en hiver, c'est une grande station de ski des Dolomites (située à 1 200 m d'altitude). La région est splendide !

Nous passons le col (Passo en italien) de Falzarego à 2 100 m d'altitude. Un peu plus loin, nous nous arrêtons pour déjeuner dans une pizzeria - "Pizzeria Pub Cucina" (située dans le petit village de Pieve di Livinallongo ; pizzas délicieuses ! ; ).

Spécialités culinaires

Lors d'un voyage, nos papilles gustatives participent à l'aventure ! La gastronomie italienne est très variée et chaque région a ses spécialités. La plupart des produits sont connus en France, mais ils ne seront jamais aussi bons qu'en Italie ! Pour citer quelques spécialités : les pizzas, le jambon fumé tel que le jambon d'Aoste, les fromages tels que la Mozzarella, le Parmesan ou le Gorgonzola. Attention à bien vérifier la qualité des produits en choisissant ceux labélisés. Pour la Mozzarella, choisissez celle "di bufala" (traduit par "de buffle", ou plutôt de bufflonne), elle est exquise comparée à celle que l'on trouve dans les rayons des grandes surfaces en France ! N'oublions pas les glaces italiennes, les cafés, ainsi que les vins dont le Moscato d'Asti ou encore le Lambrusco. En faisant nos courses nous choisissons des produits locaux pour en consommer certains dans notre camping-car et en apporter d'autres en France.


Passo Pordoi

Nous arrivons au col de Pordoi qui se trouve à 2 240 m d'altitude. Au niveau du col, il y a un grand parking (WiFi gratuit). Le col se trouve au pied du groupe du Selle (ou Gruppo di Sella), un grand massif dont le haut est formé d'un haut plateau modelé. Du parking, il est possible d'atteindre à pied le haut-plateau (situé 660 m plus haut) par le sentier N°627 appelé "Alta via Dolomiti". Une autre solution consiste à prendre le téléphérique. Le sentier et le téléphérique mènent au refuge "Forcella del Pordoi" situé à 2 900 m d'altitude. Une fois en-haut, plusieurs sentiers permettent de randonner avec peu de dénivelé. Le point culminant du col (à 3 150 m d'altitude) est marqué par le Piz Boè. Les sentiers sont très bien balisés et permettent de se balader très facilement. Voir le Carte Gruppo del Sella - Dolomites - Italie. Nous ne montons pas en-haut, mais déjà là, c'est grandiose ! En hiver, la région devient une grande station de ski.

Plus de photos de Passo Pordoi et du Groupe de Selle...


Sassolungo

Nous continuons encore un peu notre route, avant de nous poser pour 2 nuits sur un petit parking ( ; ) au niveau du col Sella et en face du massif de Sassolungo. Sassolungo (ou Sasso Lungo) est le plus haut sommet du massif du même nom qui culmine à environ 3 180 m d'altitude. Parmi les autres pics, il y a Sassolevante et Sassopiatto. Nous sommes dans le Val Gardena, une haute vallée alpine qui abrite une grande station de ski. Ici aussi les paysages sont sublimes !

Après une bonne nuit, nous partons randonner pour la journée. Nous souhaitons traverser le massif de Sassolungo. Sur le versant Sud, de toutes petites télécabines permettent d'atteindre Forcella del Sassolungo, situé dans les hauteurs de Sassolungo à 2 681 m d'altitude (13 EUR l'aller simple ; ouvert de 8h15 à 17h ; départ du parking Sellajoch ; 15 mn de trajet ; 350 m de dénivelé). Autrement, c'est à pied que l'on peut atteindre Forcella del Sassolungo via le sentier n°525, soit un dénivelé d'environ 350 m. Forcella del Sassolungo correspond à un col situé entre deux pics ; le refuge "Demetz" y est implanté. Nous choisissons de monter en télécabine, chacune étant prévue pour deux personnes. Une fois en-haut, nous faisons le retour à pied en suivant le sentier n°525 du versant Nord, tout en descente, parfois abrupte, parfois dans la neige, puis par le sentier n°526 qui contourne le massif par le côté Est (environ 3 à 4h de marche pour faire toute la boucle). Faire le contournement par l'Ouest est également possible via le sentier n° 527, mais c'est plus long. Comme le parcours passe par 3 refuges ("Demetz", "Vicenza" et "Comici"), nous avons pu nous abriter dans l'un d'eux durant une bonne averse et nous en avons profité pour y déjeuner. Une longue et belle journée de marche qui finit malheureusement encore une fois sous la pluie et la neige. Voir le Carte Sassolungo - Dolomites - Italie.

Plus de photos de Sassolungo...

De retour à notre camping-car, nous savourons notre diner bien mérité et passons la nuit au calme absolu.


Passo Gardena

Le lendemain matin, nous reprenons la route et faisons un petit détour jusqu'au col de Gardena, d'où la vue est (encore une fois) grandiose !

Il y de nombreux autres endroits à découvrir dans les Dolomites, ainsi que de nombreux itinéraires de randonnées. Parmi eux, le massif de Gruppo Marmolada.

Plus de photos de Passo Gardena...

Où dormir dans les Dolomites
La plupart des vallées abritent un domaine skiable ; elles font ainsi des Dolomites une région très bien fournie en hébergements.

Le retour

Nous entamons la route du retour, mais plutôt que de repasser par l'autoroute et le col du Brenner, nous repassons en Autriche par une petite route de montagne qui passe par le col de Rombo. Cette route sinueuse et vertigineuse démarre sa longue montée à environ 650 m d'altitude et termine à 2 509 m au col de Rombo qui marque la frontière. Il faut rouler prudemment. Tout en-haut, nous franchissons le col par un étroit tunnel. De l'autre côté du tunnel, nous sommes en Autriche et le col est nommé "col de Timmelsjoch". Quelques centaines de mètres plus loin se trouve une section à péage (14 EUR par voiture ou pour un camping-car de moins de 3,5 tonnes).

Sur le chemin du retour, après la longue descente du col de Timmelsjoch, nous stoppons pour la nuit à Längenfeld sur le parking d'un supermarché, et nous profitons du magnifique centre thermal "Aqua Dome". Le lendemain, nous sommes de retour en France (via l'Allemagne).


Informations supplémentaires

Hébergements en Italie
Billet d'avion pour l'Italie

Données clés du voyage

Pays visité : Italie
Région visitée : Dolomites
Sites visités : Tre Cime di Lavaredo - Cortina d'Ampezzo - Passo Pordoi - Sassolungo - Passo Gardena
Le voyage : du 8 au 13 juillet 2012 (5 nuits)
Hébergements : Bivouac
Moyen de transport : Camping-car
Nombre de personnes : 2 (Emmanuelle et Gilles)
Langues utilisées : Anglais - Allemand
Monnaie en cours : EUR (Euro)
Distance parcourue : 87 km en Italie

Conclusion - Pourquoi aller aux Dolomites ?

Un merveilleux voyage non loin de la France... Des paysages incroyablement beaux et différents des panoramas que peuvent offrir les Alpes françaises...
La région est bien entendu parfaite pour les amoureux de la nature et pour ceux qui aiment randonner !
Les sentiers sont parfaitement bien balisés ; ainsi, il n'y a plus qu'à se laisser gagner par la grandeur et la beauté des lieux !
Les Dolomites sont vastes et nous comptons y retourner pour découvrir encore davantage cette magnifique région... en espérant avoir cette fois une météo plus clémente !


Nous espérons que le résumé de notre voyage vous aura donné envie de découvrir cette région du Nord de l'Italie !
Si vous souhaitez d'autres précisions pour vos futurs voyages n'hésitez pas à poser vos questions dans notre forum !

Merci de votre intérêt et bon vent !

Emmanuelle & Gilles

Toutes les photos des Dolomites...