Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Où partir ?
Quand partir ?
Billet d'avion
Séjours
Hébergements
Croisières
Voitures
Carnets de voyage
Photos
Carnet & guide de voyage
Carte Mexique

Mexique

La péninsule du Yucatán et ses joyaux

Ce voyage n'a pas été préparé longtemps à l'avance, puisqu'une semaine avant notre départ, nous ne connaissions pas encore notre destination ! Le choix s'est fait au hasard des disponibilités... Nous avons trouvé un vol de dernière minute pour Cancun, une destination desservie par de nombreux vols charter d'où la facilité de trouver un vol de dernière minute.

Itinéraire

LES NUITS LES VISITES
2 nuits à Playa del Carmen Playa del Carmen - Cenote Kantun-Chi - Akumal Playa
2 nuits à Tulum Tulum - Cobà - Grand Cenote
1 nuit à Valladolid Valladolid - Cenote Xkeken - Chichén Itzá
2 à Isla De Mujeres Isla De Mujeres
1 nuit dans l'avion  

L'aller

Nous sommes partis de Strasbourg via Paris. A 16h30 nous atterrissons à Cancun sous une chaleur très pesante.

Billet d'avion pour le Mexique

En sortant de l'aéroport, nous prenons immédiatement un bus pour Playa Del Carmen (45 mn de trajet - 5 EUR par personne). Une autre alternative aurait été de prendre un collectivo (mini-bus).


Playa del Carmen

Nous arrivons de nuit à Playa del Carmen. Cette ville est une petite station balnéaire au bord de la mer des Caraïbes où l'on peut trouver de nombreux hébergements pour toutes les bourses.

Dès notre arrivée, nous sommes assaillis de rabatteurs qui souhaitent nous faire visiter des hébergements (dont ils sont soi-disant "propriétaires" mais c'est en fait pour toucher une commission !). Il nous est vraiment difficile de nous débarrasser de l'un d'entre eux qui nous conduit en définitive à l'hôtel "Posada".

Où dormir à Playa del Carmen

Voici un hébergement où nous avons logé :

  • "Posada" (21 EUR la grande chambre avec climatisation ; douche ; TV ; très propre, mais cela dépend des chambres).

Il existe bien entendu beaucoup d'autres hébergements.

La climatisation est la bienvenue pour cette première nuit car nous sommes extenués et nous n'avons même plus envie de sortir pour dîner ! Durant la nuit, il n'a cessé de pleuvoir jusqu'au petit matin....

Lever et coucher du soleil en juillet

En juillet, le soleil se lève à 5h et se couche à 20h. Les journées sont donc bien plus courtes qu'en France à la même période.

Le lendemain matin, le temps est bien gris. Nous marchons un peu sur la plage avant de prendre notre petit déjeuner au "Fresh Café & Pan" (4 EUR un sandwich + un jus de fruit frais).

Cenote Kantun-Chi

Ce matin-là, et compte tenu du temps maussade, nous décidons de nous rendre au Cenote Kantun-Chi qui se trouve en direction de Tulum. Nous prenons un bus (30 mn - 0,70 EUR) qui nous dépose approximativement au lieu voulu. Un peu perdus au bord de la route, nous marchons jusqu'à la rencontre d'une personne qui nous indique qu'il aurait fallu sortir du bus un peu plus loin !!! Nous reprenons donc le prochain bus qui arrive mais à peine ce dernier a-t-il démarré que nous apercevons une pancarte avec le nom du cenote que nous recherchons !!! Nous devons donner de la voix pour que le bus s'arrête et bien entendu, le chauffeur refuse de nous rembourser nos tickets !!!

Cénote

La péninsule du Yucatan est faite de roche calcaire remplie de tunnels qui forment des rivières souterraines. Lorsque ces rivières arrivent à la surface, elles forment des cavernes remplies d'eau que l'on appelle "cenote". Ces puits naturels sont parfois envahis de végétation alors que d'autres contiennent des eaux limpides. Beaucoup de cenotes sont aujourd'hui la propriété des locaux et sont quelques fois exploités pour le tourisme. Les cenotes restés à l'état sauvage sont plus difficiles à trouver. Lorsque les eaux du cenote le permettent, il est possible de s'y baigner, idéalement avec un masque afin de profiter de la vue magnifique sous l'eau. Certains cenotes sont très profonds et contiennent des galeries sous-marines que l'on peut visiter avec un équipement de plongée (bouteilles).

Le ciel se dégage complètement et il commence à faire très chaud. Nous suivons le panneau indicateur du cenote et il nous faut encore marcher une petite demi-heure sur un sentier avant d'en atteindre l'entrée. Nous arrivons enfin à la réception ; nous sommes apparemment les seuls touristes ! Le réceptionniste nous explique la configuration du site et nous propose ses services, à savoir, location de masque et tuba, guide, visite de grottes aménagées, etc.. Nous lui expliquons que nous souhaitons une visite libre du site et, après négociation, nous partons seuls avec un plan qui nous permettra de nous orienter dans la forêt (11 EUR par personne). Nous ne louons pas de matériel puisque nous avons apporté nos propres masques et tubas.

Ce site comprend 4 cenotes disséminés dans la forêt. Nous croisons malheureusement quelques animaux enfermés ou attachés pour le "plaisir" des touristes ; les moustiques, quand à eux, sont en totale liberté (!!!) et nous sommes bien heureux d'avoir emporté avec nous nos sprays "anti-moustiques". Chaque cenote porte un nom. Nous nous baignons dans un premier cenote où les berges sont aménagées. C'est vraiment impressionnant : hors de l'eau, c'est noir, lugubre, mais une fois la tête sous l'eau, c'est clair et magique ! L'eau fraîche nous fait du bien et nous pouvons observer plusieurs variétés de poissons.

Beaucoup plus loin, nous découvrons le fabuleux cenote Agua Clara ! Au départ, ce cenote n'invite pas à la baignade, car il se trouve encaissé dans une grotte en profondeur. Donc de l'extérieur, l'on ne voit qu'une grotte noire et lugubre ! Mais en descendant et en s'habituant au noir, ce cenote devient ma-gni-fique !!! Quelques puits creusés dans la roche permettent à la lumière du soleil d'éclairer certains endroits de la grotte. Aussi, une fois la tête sous l'eau, tout est d'un bleu magnifique !!! La lumière provenant des puits se transforme en faisceaux lumineux qui éclairent l'eau et tous les poissons se regroupent à cet endroit ! Le fond du cenote est rempli de stalagmites et nous devons même faire attention pour ne pas les toucher ! Il est 13h et je pense qu'il est vraiment important de faire ce cenote dans les environs de midi, pour que le soleil puisse passer verticalement par les puits creusés dans la roche. D'ailleurs, lorsqu'un nuage passe devant le soleil, nous nous retrouvons dans le noir !


Cenote Agua Clara pris avec un flash

Plus de photos...

Nous quittons ce site magique et prenons un collectivo en direction d'Akumal Playa.

Akumal Playa

Nous marchons ensuite 20 minutes pour rejoindre la première plage d'Akumal. Un peu plus loin, se trouve la plage Yakul, mais avec cette chaleur, nous nous contentons de la première plage, située juste à côté du parking ! Nous posons nos affaires dans un casier de consignes (2 EUR) afin de pouvoir snorkeler (nager avec un masque et tuba) tranquillement. Nous nous jetons à l'eau... quel plaisir, l'eau doit être à près de 30°C !!! Nous nous éloignons de la plage pour observer les fonds marins et nous apercevons certains poissons tropicaux ainsi que quelques patates de coraux, morts pour la plupart...

Plus de photos...

Nous retournons ensuite à Playa del Carmen et dînons au "100% Natural" (superbe décor de plantes et fruits, musique Jazz, bon marché et très bon, 9 EUR le dîner complet par personne). La rue piétonne parallèle à la plage de Playa del Carmen regroupe presque tous les restaurants et hôtels. Le soir, la ville est très animée.


Tulum

Le lendemain, nous rejoignons le site de Tulum en bus (1h - 1,40 EUR). Tulum est une ville, mais aussi un site archéologique.

Nous souhaiterions nous installer près du site archéologique et non loin de la plage. Nous descendons du bus à "Tulum Ruina" où se trouve un grand parking et de nombreux magasins pour les touristes. Pour rejoindre les ruines, deux solutions : un petit train sur route (pour les touristes uniquement) ou à pieds. Nous choisissons de marcher (15 mn - gratuit (!)). Nous arrivons devant l'entrée du site archéologique devant lequel les touristes commencent à affluer... Mais il nous faut d'abord trouver un hébergement car nous souhaiterions poser nos affaires avant d'effectuer la visite du site. Nous continuons donc à pied (cette fois, plus le choix !) sur la longue route parallèle à la plage (impossible de se tromper, il n'y en a qu'une ! ). Au bout d'une demi-heure de marche, nous trouvons sur notre gauche les premiers hébergements. Il s'agit de cabinas (bungalows) au bord de la mer. Nous décidons de continuer jusqu'au 2e hébergement et visitons un bungalow. Nous sommes conquis par la beauté du lieu. Les bungalows se trouvent à 100 m de la mer ; la plage est bordée de cocotiers et il y a peu de monde. Les bungalows sont toutefois très sommaires, sans électricité, mais dans ce cadre idyllique, que demander de plus ! Il s'agit des "Cabinas Zagil-Kin". Il y a un restaurant et même une petite discothèque. L'endroit est paradisiaque car encore sauvage, la mer est bleu turquoise et délicieusement chaude, mais assez agitée toutefois ce qui rend l'eau relativement trouble.

Où dormir à Tulum

Voici un hébergement où nous avons logé :

  • "Cabinas Zagil-Kin" (13 EUR le bungalow ; sommaire ; moustiquaire poussiéreuse ; sans électricité ; fourniture de bougies et de spirales anti-moustiques ; douches et toilettes extérieures communes ; dans un cadre idyllique, avec la plage bordée de cocotiers ; ).

Il existe bien entendu beaucoup d'autres hébergements.

Après nous être sommairement installés dans notre "hutte" au toit de chaume, nous nous prélassons durant quelques heures sur le sable blanc.... Au loin, se dessine le site archéologique de Tulum...

A 15h, nous partons à pied vers les ruines (30 min de marche). La visite du site est gratuite aujourd'hui car nous sommes dimanche !

Visite des sites archéologiques les dimanches

Dans tout le Mexique, les accès aux sites archéologiques sont gratuits le dimanche, afin de laisser la possibilité à quiconque de visiter le patrimoine mexicain.

Nous payons toutefois 2 EUR pour avoir le droit de filmer dans le site ! Les horaires d'ouverture sont de 7h à 17h.

Ancien port Maya, Tulum bénéficie d'une situation tout à fait exceptionnelle ! Plusieurs temples en ruine sont à visiter et la couleur des roches sur fond de mer turquoise confère à ce site un charme tout particulier...

Il faut compter une bonne heure pour une visite complète. D'énormes iguanes se réchauffent au soleil...

Une petite plage à l'intérieur du site permet aux visiteurs de se baigner. Il y a beaucoup de monde mais nous trouvons un petit coin difficile d'accès plus tranquille. Sur la plage également, nous sommes entourés d'iguanes...

En fin de journée, nous retournons à notre bungalow. Cet endroit étant quelque peu retiré, nous dînons au restaurant attenant aux bungalows (très bon ; 7 EUR par personne).

Cette nuit sans climatisation sera très chaude ! La discothèque qui se trouve à proximité bercera un peu bruyamment notre sommeil mais nous sombrons bientôt dans les bras de Morphée avec les superbes images de la journée devant les yeux... !

Le réveil au petit matin dans cet endroit est magique... Nous n'avons plus envie de le quitter et décidons d'y passer une deuxième nuit !

Plus de photos...

Cobà

Nous partons à pied jusqu'à la "route principale" afin de rejoindre le parking des ruines de Tulum pour y petit déjeuner, mais également pour y prendre un bus pour rejoindre Cobà, un autre site archéologique. Nous ratons malheureusement le premier bus de 7h30 et le prochain n'arrivera qu'à 9h ! Nous décidons alors de prendre un collectivo qui nous dépose 2km plus loin au croisement de la route allant vers Cobà et Valladolid. Une fois au croissement, nous faisons du stop. Une voiture s'arrête rapidement, mais nous demande une contribution de 2 EUR par personne. Nous acceptons sans négocier, il y a tout de même 30 minutes de route jusqu'à Cobà et en plus, elle nous dépose devant l'entrée du site, qui n'est pas tout à fait à côté de la route principale !

Devant le site, se trouve un immense parking (réservé aux voitures et cars touristiques) qui, pour l'instant et fort heureusement, est vide ! Nous sommes aujourd'hui lundi et l'entrée est donc payante : 3 EUR par personne et 2 EUR le caméscope ! Nous commençons par nous enfoncer dans la forêt ; 100m plus loin, s'est posté un loueur de vélos (2 EUR) et même un taxi-vélo (5 EUR pour 2 personnes). Mais nous préférons continuer à pied...

Cobà est un site immense qui n'a pas fini d'être découvert. On estime la population de l'époque à 70 000 personnes ! Seule une petite partie est ouverte au publique. L'ambiance y est totalement différente de Tulum puisqu'il est enfoui dans la jungle et peu restauré. Nous parcourons près de 10km pour admirer les ruines.

Plus de photos...

Lorsque nous ressortons du site, le parking est rempli de cars de touristes ! Impossible de savoir quand viendra le prochain bus pour Tulum ! Les vendeurs de souvenirs sont contradictoires et sont plus attentifs à nous faire visiter leur boutique qu'à la recherche de précision quant aux horaires des bus !!! Qu'à cela ne tienne, nous repartons à pied, puis avons la chance d'être pris en stop (gratuit cette fois !). Quelques minutes plus tard, nous voilà sur la route principale (à 3 km du site archéologique), au milieu de la jungle et sous une chaleur insupportable. Une demi-heure plus tard, une voiture nous reprend en stop pour rejoindre Tulum.

Grand Cenote

3 km avant Tulum, nous demandons au conducteur de nous déposer à coté du cenote Grand Cenote que j'avais repéré à l'aller. Ce cenote est privé et l'entrée y est donc payante, 6 EUR. Il se trouve au fond d'une grande cavité et un escalier aménagé permet d'y accéder. Le lieu est vraiment superbe. Comme d'habitude, l'eau est fraîche, mais par cette chaleur, cela fait un bien fou ! Une fois la tête sous l'eau, c'est... fabuleux ! Ce sera le plus beau cenote que nous visiterons. Stalagmites, stalactites et poissons sont au rendez-vous ! Plusieurs grottes sous-marines peuvent être explorées en bouteille de plongée (que nous n'avons pas essayé). Nous nous contentons de nos masques et tubas : quel spectacle extraordinaire ! Nous nageons au fond des grottes, contournons d'immenses stalactites.... Il y a facilement 7 m de profondeur à certain endroit. Plus on s'enfonce, et plus c'est noir... mais quand on se retourne, la vue de la sortie illuminée par le soleil est splendide !!!

Plus de photos...

Après cette fabuleuse expérience, nous repartons en stop jusqu'au parking des ruines de Tulum, puis rejoignons notre bungalow à pied. Nous terminons la journée à la plage, puis dînons au restaurant de l'hébergement. Ce soir, pas de discothèque (ouf ! ) mais c'est l'hébergement voisin qui met çà ! Le bruit ne nous gênera pas finalement. Cette endroit paradisiaque, semble être prisé des routards désirant faire la fête à bon marché !


Valladolid

Le lendemain matin, nous quittons à regret notre bungalow et rejoignons la route principale pour prendre un collectivo afin de rejoindre la ville de Tulum (0,53 EUR), puis prendre le bus de 9h à destination de Valladolid (4 EUR - 1h45).

A Valladolid nous logeons juste à côté de la gare routière, à l'hôtel "Valladolid".

Où dormir à Valladolid

Voici un hébergement où nous avons logé :

  • Hôtel "Valladolid" (21 EUR une immense chambre avec kitchenette ; douche ; climatisée ; ventilateur ; très propre ; excellent accueil ; situé juste à coté de la gare routière ; ; il y a aussi des chambres plus simples et moins cher).

Il existe bien entendu beaucoup d'autres hébergements.

Nous visitons la ville sous un soleil de plomb. Nous nous dirigeons vers l'église San Bernardino de Siena dont les panneaux indiquent la direction : 20 minutes de marche à travers de belles rues.

Ce midi, nous déjeunons dans notre chambre (plateau de fruits fait maison !).

Plus de photos...

Cenote Xkeken

Dans l'après-midi, nous prenons un taxi pour rejoindre le cenote de Xkeken (10 mn - 3 EUR). A Xkeken, de nombreux stands touristiques nous accueillent ! Ce cenote se trouve sous terre et un escalier en pente raide permet d'y accéder. L'entrée est payante : 1,50 EUR par personne. A l'intérieur, la grotte est éclairée par quelques ampoules électriques, mais surtout par un grand orifice qui permet à la lumière du soleil d'y pénétrer. De la voûte pendent de nombreuses stalactites. L'eau de ce cenote est très trouble, donc l'utilisation d'un masque est inutile ! Nous nous lançons tout de même à l'eau pour nous rafraichir ! Ce site est très fréquenté puisque qu'il fait parti des circuits organisés par les tours opérators.

Plus de photos...

Nous finissons la journée à Valladolid où il s'est mis à pleuvoir (juste un petit quart d'heure !).


Chichén Itzá

(en Maya, Chi veut dire "bouche", Chén veut dire "puits" et Itz á est le nom du peuple qui fonda la ville en l'an 534 apr. J.-C.).

Le lendemain matin, après un solide petit déjeuner pris dans la chambre, nous quittons l'hôtel en laissant nos grands sacs à dos à la réception qui a gentiment accepté de nous les garder pour la journée. De la gare routière, nous prenons le bus de 7h15 pour rejoindre Chichén Itzá (45 mn - 1,20 EUR par personne).

Compagnies de bus

Les bus sont "bon marché". Les villes et sites archéologiques sont assez bien desservis, mais mieux vaut connaître leurs horaires ! Les locaux vous renseigneront peu sur les possibilités et horaires ! Le mieux est de trouver la gare routière d'où partent les bus. Plusieurs compagnies existent, comme "Oriente" et "ADO".

Le bus nous dépose à 15 minutes de marche de l'entrée de Chichén Itzá. Nous arrivons juste un peu après l'ouverture du site (les horaires d'ouverture sont 8h à 18h).

Situées à 30 km au sud-ouest de Valladolid, les ruines de Chichén ltzá illustrent la gloire et la majesté de l'une des plus imposantes cités construites par les Mayas. Elle fut fondée au début du VIème siècle apr. J.-C. et abandonnée vers 670. La cité se repeupla au XIIème siècle, au moment où les Toltèques, venus du centre du Mexique, envahirent le Yucatán et se mirent à mêler leur culture à celle des Mayas. Elle fut désertée plus d'un siècle avant l'arrivée des Espagnols, sans causes connues.

Le site présente un ensemble de pyramides, de temples et de terrasses remarquablement bien conservés.

Nous nous dirigeons directement au centre du site pour voir la célèbre pyramide de Chichén Itzá : El Castillo.


El Castillo
Des archéologues et numérologues ont émis l'hypothèse que cette pyramide pouvait représenter le calendrier maya sculpté dans la pierre. Quatre escaliers orientés en direction des points cardinaux comptent chacun 91 marches. En ajoutant la plateforme supérieure, nous obtenons un total de 365, soit une marche pour chaque jour du calendrier solaire.

Deux des quatre escaliers ont été restaurés et permettent d'accéder au temple de Kukulcàn, perché au sommet de l'édifice. Les escaliers sont vraiment très raides mais quel plaisir de découvrir l'étendue du site archéologique du haut de ses 24 m de hauteur ! L'on entr'aperçoit d'autres vestiges perdus au milieu de la végétation abondante : c'est splendide et à ne pas rater !

Ce site regroupe donc plusieurs ruines ainsi que deux cenotes (inaccessibles pour la baignade) éparpillés dans la forêt. L'un des cenotes (le Cenote sacré) se présente comme un puits naturel, assez large et profond, situé environ 300 m plus au nord et accessible par un sentier en terre battue. Des objets sacrificiels, allant des parures de jade aux restes humains, y ont été trouvés par des plongeurs.

Autre vestige : une tour ronde qui devait servir d'observatoire astronomique fait partie des ruines les plus remarquables de ce site. Il nous faudra 3h30 pour tout visiter.

N'étant pas spécialiste de la civilisation Maya et n'ayant pas pris de guide pour la visite du site, je m'abstiendrai donc de vous commenter ce magnifique site ancestral... Je peux toutefois vous apporter des précisions sur la photo ci-dessus à droite. Deux anneaux de pierre comme celui montré sur la photo, étaient placés à 7 m du sol sur un terrain de jeu (formé de deux murs parallèles de 83 m de long et 9 m d'épaisseur, situés à 36 m l'un de l'autre) et faisaient office de "buts". Cet ancien jeu nommé "Tlachtli" était déjà pratiqué, en l'honneur d'un dieu, il y a 3000 ans de cela. Le but du jeu était d'envoyer une balle en caoutchouc dans le camp adverse des joueurs en ne la touchant qu'avec les hanches, les coudes ou les genoux. Les joueurs devaient aussi essayer de la faire passer dans cet énorme anneau de pierre fixé dans le mur. Ce jeu à caractère religieux se terminait parfois par des sacrifices humains comme le montrent certaines sculptures se trouvant près de cet endroit et qui représentent des joueurs décapités. Les conquistadors ont interdit ce jeu en 1522 car ils pensaient que les objets bondissants avaient été fabriqués par le diable.

Plus de photos...

A 12h30, nous reprenons le bus pour Valladolid (45 min - 1,20 EUR ; la billetterie des bus se trouve dans la librairie à l'entrée de Chichén Itzá) pour récupérer nos sacs laissés ce matin même à l'hôtel, avant de prendre un autre bus pour Cancun (bus direct : 6 EUR - 2h30).


Isla Mujeres

A Cancun, nous prenons un bus urbain pour "Puerto Juarez" (0,30 EUR - 10 mn), le port d'où partent les bateaux pour rejoindre Isla Mujeres appelée aussi "Isla de las Mujeres" ("Ile des Femmes" en français). Au port, nous avons le choix entre des navettes lentes et rapides. Nous choisissons la navette rapide (3 EUR - 20 min ; départ toutes les demi-heures).

Isla Mujeres est une île très touristique non loin de la côte de Cancun qui mesure 8 km de long, son point le plus large étant de 800 mètres ! En journée, elle est envahie de touristes qui logent à Cancun. Le soir, l'île respire un peu ! Plus l'on se rapproche de l'île et plus l'eau y est turquoise !

Une fois sur l'île, je me lance seul à la recherche d'un hébergement. Il me faudra une heure pour trouver enfin une chambre. Le prix des chambres est plus élevé que sur le continent et il m'a fallu du temps pour trouver enfin une chambre "bon marché", mais tout de même propre. Nous nous posons donc pour 2 nuits à l'hôtel "Gomax Hotel".

Où dormir à Isla Mujeres

Voici un hébergement où nous avons logé :

  • "Gomax Hotel" (25 EUR la chambre ; climatisée ; propre).

Il existe bien entendu beaucoup d'autres hébergements.

Sur l'île, de nombreux et beaux restaurants proposent tous types de plats. Nous dînons au "Meson del Bucanero" (délicieux) avant de regagner nos chambres pour nous coucher.

Le lendemain, petit déjeuner au "Bistro Français" (pas mal). Nous louons ensuite une Vespa au "Maria Jose" (14 EUR la journée pour une Vespa très moyenne ; à restituer avant 17h). Il s'agit, au dire du loueur, d'une Vespa de 100 cm3 ... difficile à croire puisqu'il m'a été impossible de dépasser la vitesse de 45 km/h !!! Cette vitesse est toutefois largement suffisante sur l'île !

Nous roulons en direction du sud de l'île par la côte Ouest. Cette côte est très habitée ; la mer est calme et d'un bleu turquoise translucide mais il est difficile, voire impossible de trouver une plage sauvage ou publique, en-dehors du parc aquatique Garrafon payant (que nous ne souhaitions pas faire).

Parcs Aquatiques - Nager avec les dauphins

Il existe de nombreux parcs aquatiques dans la péninsule du Yucatan dans lesquels vous aurez la possibilité de vivre une expérience unique : nager avec des dauphins ! En effet, dans les eaux claires de la mer ou d'une piscine et sous la surveillance attentive des soigneurs, vous pourrez réaliser un rêve que vous n'oublierez jamais et que vous raconterez avec enthousiasme à votre famille et à vos amis !
Mais il ne faut cependant pas oublier que tous ces dauphins sont capturés sauvagement, arrachés à leur famille et confinés jusqu'à leur mort dans un espace réduit ; ces malheureux cétacés sont ensuite dressés pour simuler les gestes de la plus grande amitié à l'égard des humains.
Contraints d'être touchés, manipulés, caressés jour après jour par des milliers de touristes gluants d'huile solaire fort peu soucieux de leur bien être, ces dauphins finissent par mourir lamentablement bien avant l'âge dans le plus grand désespoir.
On y découvre toutes les facettes de l'une des industries parmi les plus lucratives du monde moderne, à savoir l'exhibition publique et l'exploitation touristique ou pseudo-thérapeutique de cétacés esclaves, désormais traités comme de pures marchandises.
Il est temps que l'on traite ces créatures dotées de cultures et de vies sociales complexes autrement que comme des attractions.
Il est temps que des gens au moins aussi intelligents qu'eux prennent enfin conscience que ces animaux si adorables ne sont pas traités de manière correcte et que le seul endroit qui convienne aux dauphins, c'est l'océan libre !

20 minutes plus tard, nous nous retrouvons à la pointe Sud de l'île où l'on peut apercevoir quelques petites ruines Mayas (sans grand intérêt). Nous repartons dans l'autre sens, mais en longeant la côte Est, beaucoup plus sauvage, plus rocheuse et moins habitée. La mer est en revanche plus agitée, mais tout aussi magnifique (un peu moins bleu turquoise).

Nous nous arrêtons sur une plage sauvage et y passons la journée. Au programme : repos, baignade et snorkeling. Les fonds marins sont plutôt satisfaisants lorsque l'on s'éloigne d'au moins 200m de la côte. Nous verrons coraux et poissons tropicaux.

Respecter la faune et la flore marine

Que ce soit pour une baignade ou pour tout autre sport aquatique, pensez à respecter la mer, sa faune et sa flore ! Voici quelques conseils : ne pas toucher les coraux, ni les poissons, ni les tortues (les animaux de façon générale) ; ne pas non plus les nourrir, car il est important de ne pas changer leur comportement naturel ; ne pas marcher sur les coraux ou plantes sous-marines ; en nageant, ne pas heurter les coraux, même petits, avec les pieds ou les palmes et s'assurer qu'il y a suffisamment de fond lorsque l'on souhaite se mettre à la verticale ; éviter les crèmes solaires chimiques et privilégier un tee-shirt ou des crèmes solaires biologiques pour ne pas empoisonner ce merveilleux environnement si fragile (voir notre page Crème solaire biologique pour en savoir davantage et notamment où en acheter) !

Mer dangereuse

Sur Isla Mujeres, la mer est dangereuse du fait de la présence de nombreux rochers au fond de l'eau. Quelques bateaux surveillent les côtes et n'hésitent pas à faire sortir les baigneurs si besoin est.

A 16h30, il est l'heure d'aller rendre la Vespa louée. En fin de journée, nous nous promenons sur la plage de la pointe Nord de l'île, une plage extrêmement prisée par les touristes en journée.

Nous dînons ensuite au "Caribbeans Café / The Courtygard Grill" (délicieux ; proposent des spécialités des caraïbes), avant de nous coucher.

Le lendemain, petit-déjeuner au "D'Gomar", puis baignade et snorkeling. Cette fois, j'ai pu observer beaucoup de coraux mous et poissons.

Nous déjeunons à nouveau au "Caribbeans Café / The Courtygard Grill" qui fût si bon, pour manger cette fois des Burritos (délicieux).

Plus de photos...

Nous quittons l'île à 15h par bateau, puis de Puerto Jurez en collectivo jusqu'à la station de bus principale (0,30 EUR).


Le retour

Nous prenons ensuite un bus pour l'aéroport (1 EUR) puis quittons le Mexique pour un retour à Strasbourg via Paris.

Billet d'avion pour le Mexique

Informations complémentaires

Hébergements au Mexique

Données clés du voyage

Dates : du 9 au 17 juillet 2004
Durée : 8 jours
Pays visité : Mexique
Région visitée : Péninsule du Yacatàn
Villes visitées : Playa del Carmen - Valladolid - Isla Mujeres
Sites visités : Cenote Kantun-Chi - Tulum - Cobà - Grand Cenote - Cenote Xkeken - Chichén Itzá - Isla Mujeres
Hébergements : Hôtel - Cabina (Bungalow)
Moyen de transports : Bus - Collectivo (Mini Bus) - Stop - Bateau
Nombre de personnes : 2 (Emmanuelle ma femme et moi Gilles)
Langues utilisées : Espagnol - Anglais
Taux de change moyen au moment du voyage : 1 EURO = 14,19 MXN (Peso mexicain)

Conclusion

Même si nous n'avons passé qu'une semaine dans ce pays, nous avons pu constater que la péninsule du Yucatán est très riche en lieux à visiter et nous avons réellement eu l'impression d'avoir fait un bien plus long voyage ! Cette région permet de concilier visites de sites archéologique, promenades en forêt, baignades et repos de par la mer et des cenotes.

Nous avons vraiment apprécié notre séjour et souhaitons vivement pouvoir y retourner !

J'espère que vous pourrez tirer profit de ce résumé et vous remercie de l'intérêt que vous y avez apporté...

Gilles

Toutes les photos de Mexique...