Les meilleurs endroits pour observer une aurore polaire

Ballets de lumières, lueurs polaires ou encore danses célestes... nombreuses sont les appellations données aux aurores polaires, ces phénomènes atmosphériques spectaculaires qui illuminent le ciel de rayons verts, rouges, bleus ou violets. Désignée de façon générique, l'aurore polaire est plus connue sous le nom d'aurore boréale dans l'hémisphère nord et d'aurore australe dans l'hémisphère sud.

Quand observer une aurore ?

L'apparition d'une aurore résulte de la collision de particules solaires avec l'atmosphère de la terre et son champ magnétique. Ainsi, plus l'activité solaire est grande et plus grande sera la chance de voir une aurore. Les scientifiques ont constaté que l'activité solaire a un cycle d'environ 11 ans. Le prochain pic d'activité solaire est donc estimé autour de 2025. Imprévisibles, les aurores ne s'observent que sous certaines conditions : un endroit du globe propice à son observation, une activité solaire intense ainsi qu'une nuit noire où le ciel est, si possible sans lune, dégagé de nuages et de lumières artificielles. En général, ces extraordinaires lumières commencent à apparaître autour de 18h jusqu'au bout de la nuit.

Où observer une aurore ?

Ce sont dans les zones de haute latitude, au plus proche des pôles et plus précisément du cercle polaire arctique (au nord) et du cercle polaire antarctique (au sud), que l'on peut le mieux voir virevolter, au milieu des étoiles, ces draperies féériques. Notez que les terres propices à l'observation d'une aurore sont largement plus importantes dans l'hémisphère nord que dans l'hémisphère sud où le cercle polaire antarctique traverse essentiellement des océans et donc peu de terres. Les lieux où l'on peut observer des aurores boréales sont donc plus appropriés.

Comment reconnaître une aurore ?

Plus ou moins intense, on reconnait surtout une aurore à sa couleur particulière, verte, rouge, violette et même parfois blanche. Telle une draperie qui flotte au vent, elle s'anime gracieusement sous nos yeux, tantôt très lentement, tantôt un peu plus rapidement.

Extraordinairement fascinantes, les aurores, qu'elles soient boréales ou australes, sont aujourd'hui de plus en plus convoitées par les voyageurs qui espèrent avoir la chance de les photographier ! Si vous aussi vous souhaitez observer ces merveilleux ballets étincelants dans le ciel, découvrez les destinations où votre rêve deviendra réalité !

Tous les spots d'observation des aurores polaires Où les trouver ?
Quand y aller ?

Les Aurores boréales

Hémisphère Nord

Aurore polaire de hémisphère nord

Visibles uniquement dans l'hémisphère nord, on peut généralement observer les aurores boréales de fin septembre à fin mars et, mieux encore, entre novembre et janvier, durant les nuits polaires, lorsque la nuit est la plus longue et la plus sombre. Durant cette période, ces spectaculaires lumières nocturnes éclairent le ciel et offrent un spectacle unique.

Pour apercevoir des aurores boréales, il faut privilégier les zones en haute latitude, autour du cercle arctique. Ainsi, les pays du nord abondent en terres éloignées de toute pollution lumineuse. Finlande, Norvège, Suède, Islande, Alaska, Groënland ou encore Russie... nombreux sont les lieux où le ciel accueille ces ballets flamboyants.

Pour vous aider dans votre quête féérique, voici quelques endroits où vous aurez certainement la chance d'apercevoir de merveilleuses aurores boréales.

Les aurores boréales en Finlande

La Finlande n'est pas seulement la contrée du Père-Noël, puisque sa situation géographique en fait un lieu de prédilection pour l'observation des aurores boréales. Pour augmenter vos chances de les admirer, dirigez-vous vers le nord et plus particulièrement en Laponie finlandaise. Helsinki, Rovaniemi, Saariselka, Ivalo, Levi ou encore Utsjoki... nombreux sont les lieux où vous pourrez les contempler. Cette féérie nocturne peut s'observer plus de 200 nuits par an ; toutefois, la meilleure période pour la voir se situe entre le début de l'automne et la fin de l'hiver, lorsque le ciel est bien dégagé et, bien entendu, sans lumière artificielle autour. Éloignez-vous des villes et plongez dans les territoires sauvages pour profiter de ce phénomène lumineux spectaculaire !

Les aurores boréales en Norvège

Située à l'ouest et au nord de la Scandinavie, la Laponie norvégienne est également un lieu idéal pour apprécier le spectacle qu'offrent les aurores boréales. Elle regorge de territoires sauvages qui multiplieront vos chances d'observer ces draperies flamboyantes qui dansent au milieu des étoiles. Dirigez-vous vers Tromsø et plus particulièrement au Lac de Prestvannet à quelques kilomètres du centre-ville, ou encore à Senja, mais également aux îles Svalbard.

Les aurores boréales en Suède

Située entre la Finlande et la Norvège, la Suède dispose de paysages vierges où il est possible, sous réserve de conditions climatiques favorables, d'apercevoir des aurores boréales. Le Parc national d'Abisko, à quelques kilomètres de Kiruna, vous accueillera volontiers pour vous faire vivre ce spectacle nordique. D'autres secteurs encore, comme Jukkasjärvi, la vallée de Torne, mais également les villages aux alentours tels que Nikkakuokta et Vittangi, regorgent d'espaces où le ciel dégagé fait fréquemment apparaître ces « Northern lights » (lumières du nord). Pour capturer ces rayons colorés, la Laponie suédoise est également un lieu tout indiqué.

Les aurores boréales en Russie

Au-delà des pays scandinaves, il est fréquent d'apercevoir des aurores boréales en Russie. Plus vaste état du monde, la Russie dispose de nombreux sites à proximité et au nord du cercle polaire favorables à leur observation. Vorkouta, Lakoutsk, Syktyvkar, Taïmyr, Mourmansk, Arkhangelsk ou encore dans les montagnes de la presqu'île de Kola. La Russie regorge d'espaces incroyables où vous serez plongé en pleine nature et dans la pénombre la plus totale pour chasser ces lumières nocturnes fluorescentes !

Les aurores boréales en Alaska (États-Unis)

Situé au nord-ouest du Canada, l'Alaska est l'un des plus vastes états des États-Unis, sans frontière commune avec le reste du pays. Sa situation géographique, à proximité du cercle polaire, en fait un espace propice à l'apparition des aurores boréales, notamment dans les villes au nord où vous trouverez des hébergements pour votre séjour.

Les paysages diversifiés de l'Alaska, qui varient entre montagnes et forêts, écartés de toute pollution lumineuse, permettent, lorsque la nuit tombe, d'être plongé dans le noir total. Seules les lumières célestes éclaireront ces grands espaces blancs de leurs rayons fluorescents.

Fairbanks, Anchorage et particulièrement le Parc national de Denali, Coldfoot à une centaine de kilomètres au-dessus du cercle polaire, ou encore Barrow, ville la plus au nord de l'Alaska... nombreux sont les lieux où il sera possible de voir le ciel s'illuminer de ces faisceaux colorés.

Les aurores boréales en Islande

Entre les îles Féroé et le Groenland, au nord du cercle polaire, l'Islande est une île qui regorge de territoires sauvages où la pollution lumineuse des villes est rare. Les longues nuits de l'hiver sont favorables à l'observation des aurores boréales, surtout lorsque le ciel est bien dégagé.

Ces dernières vous donnent rendez-vous dans des lieux insolites comme la région du Landmannalaugar, Jökulsarlon, Vík ou encore Borgarnes... espaces incontournables pour les chasseurs de ces incroyables lumières qui dansent au milieu des étoiles ! Notez que Landmannalaugar est particulièrement difficile à atteindre en hiver.

Voir des aurores boréales... en France !

Eh oui ! Bien que ce phénomène reste rare dans nos latitudes, il est tout à fait possible d'observer des aurores en France ! Cela peut se produire, en particulier, lorsque l'activité solaire s'intensifie (environ tous les 11 ans). Durant cette période, ces rideaux lumineux peuvent se manifester dans le ciel de la France, jusque dans le sud de l'Europe !

Ainsi, en 2003, 2012 et 2015, des aurores boréales ont été observées dans le nord de la France. Elles ont ainsi illuminé le ciel des Vosges, de l'Alsace, de la Vendée ou encore du Pas-de-Calais.

Les Aurores australes

Hémisphère Sud

Aurore polaire de hémisphère sud

Sources de nombreuses légendes, ces somptueux ballets dans le ciel sont souvent assimilés aux aurores boréales. Toutefois, dans l'hémisphère sud, les aurores prennent le nom d'aurores australes, moins connues, bien qu'il s'agisse exactement du même phénomène atmosphérique, simplement situé à un autre endroit de la terre !

À proximité du cercle polaire antarctique, lorsque la nuit se lève, les « southern lights » (lumières du sud) embrasent le ciel noir et dégagé pour serpenter au milieu des étoiles. Même si le cercle polaire antarctique ne passe quasiment sur aucune terre, ce qui réduit les lieux d'observation, on peut les admirer depuis l'océan ainsi que depuis quelques terres éloignées du cercle polaire où elles seront néanmoins plus modérées.

Entamez votre périple en Patagonie Argentine et chilienne, en Tasmanie ou encore en Nouvelle-Zélande et tentez d'apercevoir ces lumières du sud qui jaillissent dans le noir. On pourra encore mieux les observer depuis l'Antarctique ou encore depuis la Géorgie du Sud-et-les îles Sandwich du Sud, mais ces terres sont difficiles d'accès.

C'est durant l'hiver austral (du 21 mars au 21 septembre) et encore davantage entre mai et juillet, lorsque la nuit est la plus longue et la plus noire, que vous pourrez admirer ce spectacle riche en couleurs !

Les aurores australes en Patagonie

Appelée le « Grand Sud », la Patagonie se partage une partie de l'Argentine et du Chili, à proximité du cercle antarctique. Lorsque l'autonome laisse la place à l'hiver et que les nuits sont obscures, les aurores australes apparaissent dans le ciel au cœur de terrains sauvages, éloignés de toute pollution lumineuse.

Pour multiplier vos chances d'en apercevoir, assurez-vous de bénéficier des meilleures conditions climatiques : obscurité la plus totale et ciel dégagé. De ce fait, évitez les périodes pluvieuses, d'avril à août en Patagonie argentine et de mars à mai en Patagonie chilienne.

Ville d'Argentine la plus méridionale, Ushuaïa, vous accueillera volontiers pour vous faire vivre un spectacle féerique au milieu de paysages magnifiques, tout comme la région de Magallanes en Patagonie chilienne.

Les aurores australes en Nouvelle-Zélande

Située au cœur de l'Océan Pacifique, non loin de l'Antarctique, la Nouvelle-Zélande regorge de lieux propices à l'observation des aurores australes. Profitez des recoins insolites et sauvages pour capter ces danses féeriques et vivre un moment magique ! Privilégiez les régions les plus au sud du pays, éloignées des grandes villes et de toutes lumières artificielles, comme le Mont-John près du lac Tekapo, Stewart Island ou encore les Catlins.

Les aurores australes en Tasmanie

Au sud-est du territoire australien, la Tasmanie est l'état le plus méridional de ce continent. Terre sauvage et variée, cette île regorge de paysages authentiques, alliant montagne, forêt et sable blanc. Sa situation géographique rend favorable l'observation des aurores australes et nombreux sont les sites où il est possible de s'aventurer pour explorer le ciel de ses yeux. Bruny Island à une trentaine de minutes en voiture d'Hobart, Satellite Island réputée pour l'astronomie dont l'île a hérité du nom, ou encore Cradle Mountain Lake et sa série de lacs paisibles où se reflète le ciel sont autant de lieux de prédilection.

Toutefois, le climat de la Tasmanie étant assez pluvieux, les observations d'aurores seront plus rares.

Vous avez envie de renseignements supplémentaires ? Rendez-vous sur notre page où et quand partir pour observer des aurores polaires et trouvez votre prochaine destination pour un séjour authentique !

Toutes les régions propices à l'observation des aurores polaires

Où se trouvent les meilleurs lieux d'observation des aurores polaires dans le monde ? À quelle période s'y rendre ? Notre carte et liste interactive vous guidera dans votre choix...

Les lieux d'observation des aurores polaires Où les trouver ?
Quand y aller ?