Les plus belles cascades du monde

Le monde regorge de cascades, spectaculaires par leur taille ou leur environnement. Elles sont parfois nommées chutes, sauts ou encore cataractes. Certaines sont très connues, comme les « Chutes du Niagara », mais de nombreuses autres le sont moins. Voici quelques cascades ou chutes parmi les plus extraordinaires que l'on peut observer sur notre planète.

Toutes les cascades Où les trouver ?
Quand y aller ?

Les Chutes d'Iguazú

Argentine et Brésil

Chutes d'Iguazú

Les Chutes d'Iguazú font partie des chutes d'eau les plus spectaculaires du monde ! Se retrouver entouré de cette impressionnante masse d'eau qui se déverse dans un grondement assourdissant est une expérience inoubliable !

Le site est formé de 275 cascades situées les unes à côté des autres, sur un front de presque 3 km de long ! C'est la rivière Iguazú (qui signifie en indigène "Grande eau"), avec un débit d'environ 6 millions de litres d'eau par seconde, qui chute avec fracas de 80 m de haut !

Partagées entre l'Argentine et le Brésil, les Chutes d'Iguazú (ou Chutes d'Iguaçu) sont visibles des deux pays : soit de l'extrémité nord-est de l'Argentine (Province de Misionnes), soit de l'extrémité sud du Brésil, dans l'état de Paraná. Si la plus grande partie des chutes se trouve en Argentine, la partie brésilienne donne une toute autre vue du site.

Les chutes sont situées au cœur d'une jungle luxuriante subtropicale humide qui abrite plus de 2 000 espèces de plantes ainsi qu'une faune incroyable. Deux parcs nationaux, inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO, protègent cette extraordinaire nature sauvage. Au moins 2 jours sont nécessaires pour visiter l'ensemble du site. Si vous êtes intrigués par la couleur brunâtre de l'eau sur la photo, sachez que les chutes peuvent prendre cette couleur après de fortes précipitations.

Comment y aller ?

L'accès est facile, quel que soit le côté (ou le pays) des chutes. On peut s'y rendre par la route ou par des vols domestiques.

Côté argentin, on peut atterrir à l'aéroport des chutes d'Iguazú, situé à seulement 9 km des chutes et du parc national qui les protège. Après avoir payé les droits d'entrée, vous aurez accès à un vaste site, aménagé de nombreux sentiers et pontons. Il est impératif de consacrer une journée entière de visite (voire plus).

Côté brésilien, on atterrit à l'aéroport de Foz do Iguaçu, situé à 13 km des chutes, mais à seulement 3 km de l'entrée du parc national où elles se trouvent. Côté brésilien, la visite se déroule différemment ; en effet, après avoir payé les droits d'entrée au parc national, il faut emprunter une navette (bus) sur une distance de 10 km pour accéder aux chutes. Une fois sur place, des sentiers et pontons aménagés permettent de belles et impressionnantes observations.

Les formalités douanières sont simplifiées pour passer d'un côté à l'autre des chutes (du côté argentin au côté brésilien et inversement). Nos 2 carnets de voyages vous donnent tous les renseignements utiles pour cette visite...

Où loger ?

Les logements sont nombreux dans les villages environnants. À Puerto Iguazú, côté argentin ou à Foz do Iguaçu, côté brésilien. Puerto Iguazú se trouve à 17 km des chutes, tandis que Foz do Iguaçu à 23 km (à 13 km de l'entrée du parc national). Notez que non loin, c'est-à-dire à 30 km des chutes, se trouve également le Paraguay, avec les villes Ciudad del Este et Presidente Franco qui, elles aussi, proposent des hébergements.

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité des chutes d'Iguazú (Argentine, Brésil et Paraguay)
à Puerto Iguazú
à Foz do Iguaçu

Les Chutes Victoria

Zambie et Zimbabwe

Chutes Victoria

Les Chutes Victoria s'étalent sur un front de 1 708 m de large ! Il s'y écoule en moyenne 500 millions de litres d'eau par minute sur une hauteur maximale de 108 m. Leur configuration est unique en son genre puisqu'elles se jettent dans une faille longue de 80 km au bas de laquelle s'étend un canyon étroit.

Les Chutes Victoria sont situées sur le fleuve Zambèze, le long de la frontière qui sépare la Zambie du Zimbabwe. Les deux pays disposent de points de vue juste en face des chutes. La parcelle du Zimbabwe est très large et permet d'admirer la totalité des chutes. À l'inverse, celle de la Zambie est beaucoup plus petite et ne permet d'apercevoir qu'une seule partie des chutes. Cependant, les plus téméraires pourront se baigner à « Devil's Pool » (piscine du diable), un bassin naturel situé tout au bord des chutes et accessible depuis l'île Livingstone (en Zambie).

En plus d'être impressionnantes, les chutes produisent embruns, brume (et arc-en-ciel) qui permettent de préserver l'écosystème des forêts tropicales situées autour des chutes.

Comment y aller ?

Côté Zimbabwe, on peut atterrir à l'aéroport Victoria Falls, situé à seulement 22 km des chutes. Vous pourrez les observer des points de vue situés dans le Parc national des chutes Victoria.

Côté Zambie, on atterrit à l'aéroport de Livingstone, situé à seulement 16 km des chutes. Vous pourrez les observer des points de vue situés dans le Parc national Mosi-oa-Tunya.

Quel que soit la nationalité du site, des sentiers aménagés permettent de contempler les chutes Victoria.

On peut traverser la frontière Zambie-Zimbabwe à pied ou en voiture via le pont Victoria Falls Bridge ; toutefois, il y a un passage obligé aux postes d'immigration (formalités douanières et frais d'entrée).

Où loger ?

Les logements sont nombreux dans les localités environnantes : à Victoria Falls côté Zimbabwe ou à Livingstone côté Zambie. Victoria Falls se trouve à 3 km des chutes, tandis que Livingstone à 10 km.

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité des chutes Victoria (Zambie et Zimbabwe)
Quand y aller ?

La visite sera différente selon la période à laquelle vous aurez décidé de vous y rendre. Entre mars et juin, c'est-à-dire après la saison des pluies, le niveau de l'eau est au plus haut. Les chutes d'eau produiront un bruit assourdissant ainsi qu'une grande quantité d'embrun pouvant cacher les chutes et vous tremper par la même occasion. Penser à protéger vos appareils de l'eau !

Si vous attendez les mois d'août à novembre, le niveau de l'eau aura bien baissé et la quantité d'embrun sera réduite. Victoria Falls vous paraîtra peut-être moins impressionnante, mais la visibilité sur les chutes sera optimale. De plus, c'est à cette saison que vous pourrez vivre l'expérience de « Devil's Pool ».

En définitive, quel que soit la période, le panorama est spectaculaire.

Chutes du Niagara

Canada et États-Unis

Chutes du Niagara

Situées à la frontière entre le Canada et les États-Unis, les chutes du Niagara attirent les touristes du monde entier ! Cette merveille de la nature se compose de trois chutes :

  • les chutes américaines (American Falls)
  • le Voile de la Mariée (Bridal Veil Falls), également côté américain
  • le Fer-à-cheval (Horseshoe Falls), côté canadien

Loin d'être les chutes les plus hautes du monde, ce sont tout de même de 3 à 6 millions de litres d'eau par seconde qui tombent de 52 m de haut. Les trois chutes d'eau combinées ont donc le plus gros débit de l'Amérique du Nord !

L'accès au Niagara Parks (Canada) ainsi qu'au Niagara Falls State Park (États-Unis) est gratuit. Vous devrez uniquement payer pour réaliser les différents tours possibles ou alors si vous souhaitez vous rapprocher des chutes.

Comment y aller ?

Les chutes du Niagara sont accessibles aussi bien de la ville de Niagara Falls dans la Province d'Ontario (Canada), que de la ville du même nom de l'État de New York (États-Unis).

Vous aurez une vue différente de chacun des pays. Si vous devez choisir l'un des deux côtés, sachez que de nombreuses personnes conseillent plutôt de visiter le côté canadien.

Côté canadien, il est préférable de partir de Toronto et de vous y rendre en bus (environ 1h30 de trajet). De nombreux bus sont prévus entre 6h et 22h pour vous permettre de visiter le lieu. Bien entendu, il faudra penser à réserver vos places ! Une alternative serait de louer un véhicule pour vous y rendre ; toutefois il pourrait s'avérer compliqué de trouver où vous garer en pleine saison car les parkings sont souvent bondés.

Côté américain, il existe un aéroport situé proche du site, vous permettant un accès rapide (Niagara Falls International Airport). Si vous partez de New York en bus ou en voiture, le trajet sera long (comptez environ 650 km). Une fois sur place, vous pourrez admirer les chutes de l'un des points de vue du Niagara Falls State Park (Parc d'État américain).

Passer d'un pays à l'autre : sachez qu'il est possible à tout moment de traverser la frontière sur le Rainbow Bridge et donc de passer d'un pays à l'autre. C'est le choix que font bon nombre de touristes pendant la haute saison. La traversée peut s'effectuer à pied ou en voiture. Les véhicules sont parfois très nombreux et la procédure plus longue. Nous vous recommandons donc une traversée à pied. La balade passant par tous les points de vue (canadiens et américains) correspond à 4,5 km (aller).

Pour vous rendre côté Canada, vous n'aurez pas de formalités à remplir puisque vous êtes exempté d'AVE lorsque vous entrez au Canada par voie terrestre.
Cependant, pour vous rendre aux États-Unis, il vous faudra remplir un formulaire I-94W soit au poste de contrôle, soit en amont. Ce formulaire remplace l'ESTA pour une entrée dans le pays par voie terrestre et vous permet de séjourner 90 jours aux États-Unis. Bien sûr, si vous séjournez aux États-Unis et êtes en possession d'un ESTA, vous pourrez traverser la frontière canadienne et revenir sans le formulaire I-94W.

Où loger ?

Les alentours des Chutes du Niagara sont largement fournis en hébergements, quel que soit le côté que vous choisirez (Canada ou Etats-Unis).

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité des chutes du Niagara (États-Unis et Canada)
du coté canadien seulement
du côté américain seulement

Salto Ángel

Venezuela

Salto Angel

Si vous souhaitez apercevoir la plus haute chute du monde, il faudra vous rendre au Venezuela. Situé dans le Parc national de Canaima (État de Bolivar, à l'Est du pays), le Salto Ángel est cet incroyable saut de 979 m que fait le Rio Kerep du haut du plateau Auyan Tepuy. Le parc est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La chute a ainsi été nommée en l'honneur de l'aviateur américain Jimmy Angel qui l'a découverte en 1933.

Comment y aller ?

Salto Ángel est l'une des chutes les plus difficiles d'accès et vous ne pouvez vous y rendre sans guide ! De plus, le climat politique du Venezuela est assez instable, avec des risques d'insécurité assez élevés.

Pour visiter la chute, vous devez, dans un premier temps, vous rendre en avion jusqu'au Parc National Canaima (Aeropuerto Parque National Canaima). Ensuite, vous pouvez opter entre survoler la chute en avion ou bien la rejoindre à pied et en bateau. Votre parcours de 2-3 jours vous fera remonter le rio Carrao en pirogue motorisée, puis vous finirez à pied pour arriver au bas de la chute.

Quand y aller ?

Il est plus impressionnant de découvrir la chute lors de la saison des pluies. Cela facilitera la navigation sur la rivière. Attention : si le niveau de l'eau n'est pas suffisamment haut, la traversée peut être impossible.

Chutes de Yosemite

États-Unis (Californie)

Chutes de Yosemite

C'est dans le Parc national de Yosemite, en Californie (état de l'Ouest américain), que vous pourrez admirer les chutes Yosemite. Haute de 739 m, cette cascade est séparée en 3 bonds distincts :

  • Upper Yosemite Fall, plongeant 435 mètres plus bas
  • Middle Cascades, un enchainement de quatre petites chutes descendant sur un total de 206 mètres
  • et enfin Lower Yosemite Fall, le plus petit des trois bonds, chutant sur 98 mètres
Comment y aller ?

Les chutes sont très faciles d'accès. Il vous suffit, pour les voir, de vous rendre dans le parc national du même nom et de suivre les indications. Une partie de la chute d'eau est même visible depuis la route !

L'accès au parc est payant (environ $35 par véhicule). Si vous souhaitez visiter d'autres parcs nationaux lors d'un séjour aux États-Unis, il serait intéressant de vous renseigner sur le pass « America the Beautiful » qui vous donnera un accès illimité à la majorité des parcs nationaux américains pendant un an.

Pour les plus courageux, il est également possible de suivre le sentier de randonnée Yosemite Fall Trail afin d'accéder aux hauteurs de la cascade. L'ascension, comme la descente, vous mettront à l'épreuve.

Où loger ?

La meilleure des solutions est de loger dans le Parc national de Yosemite. En haute-saison, les hébergements affichent vite « complet » plusieurs mois à l'avance (lodges et campings). Cependant, il y a des campings non réservables, ce qui laisse une chance aux arrivants aventuriers (il faut arriver tôt pour avoir une place). L'autre solution est de loger en dehors du parc national, mais le trajet peut être long, compte tenu qu'en haute-saison, les routes d'accès sont fréquemment congestionnées et les parkings pleins.

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité des chutes de Yosemite (États-Unis et Canada)
Quand y aller ?

L'été est la meilleure période pour profiter d'une température clémente et d'une pluviométrie quasi nulle. C'est au printemps, d'avril à juin, que les chutes sont les plus belles, car le débit de la rivière Yosemite Creek qui alimente les chutes est au plus fort. En été, le parc national est littéralement envahi de visiteurs. Résultats, les hébergements sont complets, les routes saturées, les parkings pleins à craquer et les points de vue facile d'accès envahis ! L'hiver (janvier) est froid et souvent neigeux, mais l'accès à la vallée de Yosemite reste ouvert, là où se trouve la chute de Yosemite. Selon les hivers, on peut avoir beaucoup ou peu de neige. Il est à noter, qu'en hiver, seul l'accès venant de l'Ouest reste ouvert.

Chutes de Ban Gioc / Detian

Chine et Vietnam

Chutes de Ban-Gioc/Detian

Les magnifiques chutes de Ban Gioc - Detian se situent à la frontière entre le Vietnam et la Chine. Elles sont connues sous deux noms différents, selon le pays dans lequel vous vous trouvez. Au Vietnam, ce sont les chutes de Ban Gioc, tandis qu'en Chine, elles sont nommées les chutes de Detian.

Le site, qui s'étend sur 30 m de haut et 208 m de large, est composé de cascades sur trois niveaux avec différents bassins que l'on peut découvrir à pied. On peut également se rapprocher des cascades en barque.

Comment y aller ?

L'accès se fait facilement par la route, quel que soit le côté des chutes. Une fois sur place il faut passer une sorte de poste de contrôle où l'on obtient une autorisation pour accéder au site.

Si vous empruntez une barque, vous serez amené à traverser la frontière qui sépare les cascades en deux. Cependant, vous ne poserez jamais pied-à-terre dans le pays voisin et serez obligatoirement ramené à votre point de départ car il est impossible de se rendre d'un pays à l'autre en passant par ce site.

Où loger ?

À proximité du site, surtout coôé vietnamien, on trouvera quelques hébergements tels des "homestay" (chambre chez l'habitant).

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité des chutes de Ban Gioc / Detian (Vietnam et Chine)
Quand y aller ?

Généralement, on évite de voyager durant la saison des pluies. Ici, elle sévit de mai à octobre. Mais, les pluies entrainent un fort débit d'eau, idéal pour une belle observation des chutes. Ainsi, idéalement, la meilleure période est la fin de la saison des pluies, c'est-à-dire de septembre à décembre. C'est à cette période que les chutes sont les plus belles. De plus, c'est une très bonne période pour admirer les paysages ainsi que la récolte du riz.

Toutes les cascades

Où se trouvent les cascades les plus spectaculaires du monde ? À quelle période les observer ? Notre carte et liste interactive vous aidera à y voir plus claire...

Cascades Où les trouver ?
Quand y aller ?