Les plus beaux treks et les plus belles randonnées du monde

La randonnée et le trek permettent de découvrir des paysages d'exception, souvent hors des sentiers battus... Ils dépaysent et donnent l'occasion de se mettre au défi ! Certains choisiront de se lancer dans un trek de plusieurs jours tandis que d'autres préfèreront des randonnées plus courtes... Tout dépend de son envie et de sa forme physique. Mais au fait, quelle est la différence entre ces deux pratiques ?

La randonnée peut se définir par une balade sur des circuits balisés qui peut s'étaler sur plusieurs heures. Le trek, en revanche, est une randonnée qui peut s'étendre sur plusieurs jours et sur des sentiers parfois difficilement accessibles. Le trek est donc une expérience plus physique qui vous amène, le plus souvent, d'un point A à un point B tandis que la randonnée commence et se termine fréquemment au même point. Les randonnées, comme les treks, peuvent s'effectuer seuls, mais il est souvent préférable de s'accompagner des services d'un guide pour un trek.

Voici une liste de treks et de randonnées parmi les plus extraordinaires, qui vous donneront peut-être envie de partir à l'aventure...

Tous les treks et randonnées Où les trouver ?
Quand y aller ?

Chemin de l'Inca

Pérou

Machu-Picchu

Le trek du chemin de l'Inca (ou Inca Trail) est l'un des itinéraires les plus connus du Pérou. Il permet de revivre le parcours des incas qui se rendaient au Machu Picchu, cette fabuleuse citée dont les vestiges figurent aujourd'hui au classement des 7 « nouvelles » merveilles du monde.

Ce trek nécessite une bonne forme physique car les dénivelés sont importants. Il existe deux options possibles :

  • La première option est le parcours complet de 45 km en 4 jours au départ du « kilomètre 82 », que l'on rejoint par la route ou en train. L'itinéraire passe par de nombreux sites, dont celui de Wayllabamba, la vallée de Pacaymayo, Phuyupatamarca et l'immanquable site archéologique du Machu Picchu.
  • La deuxième option permet de faire un parcours plus court de 10 km en 2 jours, un mini trek qui se termine également avec la visite du site archéologique Machu Picchu. Le trek commence cette fois au « kilomètre 104 » que l'on rejoint en train. Après une longue montée, le sentier passe par le fabuleux site archéologique de Wiñay Wayna. Aussitôt après, le sentier rejoint l'itinéraire précédent.

La majorité du trek se passe dans les montagnes, entre 2 000 et 3 900 m d'altitude. Aussi, sur place, pensez à vous acclimater à l'altitude quelques jours avant votre départ afin de ne pas subir les effets du mal aigu des montagnes.

Le trek finira au village d'Aguas Calientes (également appelé « Machu Picchu Pueblo »), où vous aurez la possibilité de prendre le train pour rejoindre le village d'Ollantaytambo (40 km) ou Cusco (100 km).

Comment y aller ?

L'aéroport international le plus proche du Machu Picchu est celui de la ville de Cuzco.

Pour emprunter le chemin de l'Inca, vous devrez impérativement vous joindre à un groupe d'une agence agréée qui vous livrera un permis officiel. Cuzco en compte plus de 200. Il est impossible d'effectuer le trek sans guide ; mais, si vous le souhaitez, vous pouvez choisir de faire une excursion privée en petit groupe (en famille ou entre amis), accompagné d'un guide pour vous encadrer. Bien entendu cette option vous reviendra plus cher que la précédente.

Sachez que l'accès au chemin est limité à 500 personnes par jour. En raison de cette limite, il est vivement conseillé de réserver votre excursion à l'avance, jusqu'à 6 mois avant pour la période touristique. Si vous n'avez toutefois pas de réservation, tentez votre chance en vous rendant à Cusco. Ou, pourquoi pas, plus proche du début de l'itinéraire, au village d'Ollantaytambo. S'il n'y a plus de disponibilité, vous pourrez vous contenter de la visite du site archéologique du Machu Picchu en randonnant une journée.

Comment aller juste au Machu Picchu ?

Si vous préférez réaliser une randonnée plutôt qu'un trek, il est tout à fait possible de prendre le train (par exemple d'Ollantaytambo ou de Cuzco) jusqu'au village Aguas Calientes. Une fois sur place, vous pourrez prendre le bus ou vous lancer dans une randonnée d'environ une heure pour rejoindre le site archéologique du Machu Picchu. Après la visite du site, vous pourrez encore randonnée sur l'une ou l'autre montagne entourant le site archéologique.

L'entrée du site est payante et vous aurez à présenter votre billet lors de votre ascension. Les billets d'entrée peuvent être achetés par le biais d'une agence à Cuzco, sur internet (sur le site du ministère de la culture) ou au village d'Aguas Caliente.

Plusieurs formules :

  • entrée seule au site archéologique du Machu Picchu
  • entrée au site Machu Picchu + Montagne Huayna Pichhu (montagne d'où l'on a une vue panoramique sur le Machu Picchu)
  • entrée au site Machu Picchu + Montagne Machu Picchu
  • entrée au site Machu Picchu + Musée
  • etc..
Quand faire le trek ?

Le parcours est fermé au mois de février (mauvais temps et entretien du sentier) mais est ouvert le reste de l'année. Principalement déconseillé entre décembre et mars pendant la saison des pluies, les touristes sont en revanche particulièrement nombreux entre juin et août, quand les températures sont plus fraîches et la pluie absente.

Où loger avant et après le trek ?

Avant ou après le trek, faites un stop reposant à Ollantaytambo. Le site archéologique du village, et notamment la forteresse, valent une visite. Vous pourrez même envisager d'y passer quelques nuits...

Par ailleurs, non loin du site archéologique de Machu Picchu, le village d'Aguas Calientes (également appelé Machu Picchu Pueblo) offre de nombreuses possibilités d'hébergements.

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité du Chemin de l'Inca
à Cuzco

Tour des 3 Cirques

La Réunion - France

Les 3 Cirques

La randonnée et le trek sont les principales activités touristiques de l'île de La Réunion. L'île possède des paysages verdoyants de toute beauté ainsi qu'une flore exceptionnelle. Le tour des 3 Cirques et un trek renommé traversant les cirques de Mafate, Cilaos et Salazie en suivant l'itinéraire GRR1. La randonnée et le trek sont les meilleurs moyens pour découvrir ces cirques qu'il est possible de parcourir sans guide, avec un minimum d'organisation. L'itinéraire de ce trek tourne autour du Piton des Neiges, le point culminant de l'île (3 071 m). D'ailleurs, les plus courageux pourront ajouter l'ascension du Piton des Neiges à leur parcours !

Au cours du trek vous aurez la possibilité de vous reposer en bivouac ou en chambre d'hôte. En effet, vous traverserez plusieurs villages sur votre itinéraire, vous permettant ainsi de faire une pause chez l'habitant.

Comment y aller ?

Il est facile de rejoindre l'île de La Réunion depuis Paris. Une fois sur place, il est aisé de rejoindre l'un des points de départ de l'itinéraire (le réseau de bus est bien développé). Nombreux sont les trekkeurs qui débutent le parcours dans le cirque de Cilaos, poursuivent par le cirque de Mafate puis celui de Salazie en rejoignant à nouveau Cilaos pour la fin. Il est facile de rejoindre par la route le cirque de Salazie ou celui de Cilaos. Le cirque de Mafate est, quant à lui, inaccessible par la route.

L'itinéraire passe-t-il par le Piton de la Fournaise ?

Notez que ce trek ne passe pas par la région volcanique le l'île, où se trouve le célèbre volcan actif du Piton de la Fournaise. D'autres itinéraires permettent de découvrir le volcan et sa magnifique Plaine des Sables.

Quand y aller ?

Les conditions idéales pour la randonnée à La Réunion sont réunies entre juillet et novembre ; cela correspond à la période la plus sèche, mais également la plus fraîche, les températures pouvant diminuer fortement durant la nuit. Les mois les plus frais sont juillet et août. Attention à la météo capricieuse de l'île qui peut vite changer et vous amener la pluie après le soleil. Donc partez bien équipés pour ce trek. Le mois de juin est également une bonne option, mais avec un peu plus de pluie. Idem pour le mois de décembre, mais il fait déjà très chaud.

Où loger avant et après le trek ?

Les hébergements sont nombreux sur l'île de La Réunion (chambres d'hôtes, hôtels, campings...).

Recherche et réservation d'hébergements :

à La Réunion

Haute Route des Alpes

France et Suisse

Haute Route des Alpes

La chaîne des Alpes est un véritable paradis pour les amoureux de la nature et vous y trouverez de nombreux itinéraires de treks, parfaitement bien balisés. La Haute Route des Alpes est sans doute l'un des plus impressionnants. Peu connu et plutôt difficile, ce trek entre Chamonix (France) et Zermatt (Suisse) possède deux parcours distincts :

  • La Haute Route par le sentier peut être entreprise aussi bien en solo qu'en groupe, avec ou sans guide. Ce parcours d'environ 225 km s'effectue généralement en 14 jours.
  • La Haute Route par les glaciers, quant à elle, ne peut s'envisager sans guide. Vous vous joindrez donc à un groupe pour une traversée plus courte mais aussi plus physique. Contrairement à la version « sentier », l'escalade de certaines parois est prévu dans cet itinéraire, nécessitant un équipement complémentaire. Les 100 kilomètres de ce trek se parcourent généralement en 7 jours.

Votre itinéraire traverse de nombreux cols avec, en toile de fond, les différents sommets de la chaîne des Alpes. Le Mont-Blanc et le mont Cervin comptent parmi les plus impressionnants. Les deux versions se font avec un dénivelé important qui peut parfois être réduit en empruntant certains transports en commun ou téléphériques. Durant votre parcours, vous pourrez choisir entre dormir dans un refuge ou bien bivouaquer.

Attention, si vous souhaitez camper dans la partie Suisse du trek, vous devrez vous en tenir au bivouac. En effet, le trek passe par le canton de Valais qui est l'un des plus stricts envers le camping sauvage. Évitez donc de prendre le risque de vous faire sanctionner.

Même si ce trek n'est pas le plus connu, vous croiserez de nombreuses personnes puisque l'itinéraire est partagé sur une partie avec le trek du Tour du Mont-Blanc.

Où débuter le trek ?

Si vous voyagez seul, vous pourrez débuter votre trek à Chamonix ou à Zermatt (en Suisse). Si vous partez avec une agence, un point de départ plus précis sera défini, le plus souvent dans la ville de Chamonix.

Quand y aller ?

Bien que ce soit la période d'affluence, il est recommandé de privilégier l'été pour réaliser ce trek. En effet, jusqu'au mois de juin, il arrive que certains chemins soient entravés par la neige. De plus, il y a de fortes chances que les refuges en montagne soient fermés. C'est pourquoi la meilleure période pour trekker se situe entre juin et septembre.

Où loger avant et après ?

Vous aurez l'embarras du choix pour vous loger avant et après votre trek (hôtels, chambres d'hôtes, campings...).

Recherche et réservation d'hébergements :

à Chamonix (France)
à Zermatt (Suisse)
autour de la Haute Route des Alpes

Cinque Terre

Italie

Village des Cinque Terre

Le Parc national des Cinque Terre est situé sur la côte ouest italienne et regroupe cinq villages côtiers. Il est connu pour ses sentiers à flanc de falaises qui donnent une vue imprenable sur la mer bordée de magnifiques villages colorés. Ce trek permet de relier les différents villages de Monterosso à Riomaggiore. Il se parcourt généralement en 2 jours, mais libre à vous de l'étendre sur la durée de votre choix. Chaque étape se fait dans l'un des villages, ce qui permet de simplifier la question du logement.

Votre itinéraire vous fera traverser le parc national dans un sens ou dans l'autre, selon votre lieu de départ. Notez que les sentiers de randonnées sont soumis à des péages (droits de passage). Chaque passage vous coûtera 7,50€. Si vous souhaitez réduire vos dépenses, il existe une carte « Cinque Terre Card » qui vous permet de payer un abonnement à la journée, autorisant les déplacements illimités sur les sentiers. Il est également possible de prendre une carte qui vous donne accès au train gratuitement, en plus des sentiers, pour des déplacements plus rapides entre les villages.

Il arrive que certains tronçons soient endommagés en raison d'éboulements de la falaise, ce qui pourrait bloquer votre avancée. Par chance, les villages sont tous accessibles en train, en voiture ou même en bateau. Vous trouverez donc facilement un moyen de passer à l'étape suivante.

Comment y aller ?

Pour rejoindre les Cinque Terre, vous pouvez atterrir à l'aéroport de Gênes (GOA). Il vous faudra ensuite prendre le train direction La Spezia. Arrêtez-vous à Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola ou encore Riomaggiore selon votre choix pour débuter cette randonnée. Nous vous conseillons le premier ou le dernier de ces arrêts afin d'effectuer une seule traversée des Cinque Terre. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vous rendre à Levanto ou La Spezia au début et à la fin de votre parcours. Ces villes se trouvent chacune aux deux extrémités du parc national et sont accessibles facilement en train.

Il est également possible de rejoindre les cinq villages en voiture, ou encore en bateau depuis La Spezia. L'accès des villages en voiture est cependant restreint ; il est donc courant de devoir stationner sur des parkings situés avant les villages.

Quand y aller ?

Pour que vous puissiez profiter au maximum de votre trek, il est recommandé de l'effectuer entre avril et mai ainsi qu'entre septembre et octobre. Ces périodes vous éviteront les trop grosses chaleurs mais aussi l'affluence touristique. Dans l'ensemble, le parcours n'est pas très compliqué mais les chemins étant assez étroits, il est préférable d'éviter d'y aller quand il y a foule. S'y rendre durant les mois d'hiver est également plaisant, puisqu'il ne fait que très rarement en-dessous de 5 °C et les précipitations sont même plus faibles qu'en été.

Où loger ?

L'itinéraire traverse 5 villages et chacun d'entre eux propose son lot d'hébergements. Vous pourrez facilement trouver des chambres d'hôtes, des hôtels ou encore vous installer dans un camping.

Recherche et réservation d'hébergements :

à Monterosso
à Vernazza
à Corniglia
à Manarola
à Riomaggiore

Tour du Mont-Blanc

France, Suisse et Italie

Le Tour du Mont-Blanc

Le Tour du Mont-Blanc, abrégé TMB, est l'un des treks les plus connus de la chaîne des Alpes. Traversant la frontière de l'Italie et de la Suisse, ce parcours de 170 km peut se réaliser en 7 à 10 jours. La durée dépendra de votre vitesse et de vos capacités. Le parcours est très bien balisé ce qui vous permettra de choisir entre un tour guidé ou en autonomie.

Le TMB est, comme son nom l'indique, une boucle qui fait le tour du Mont-Blanc, point culminant des Alpes à 4 810 m. Bien qu'il puisse se réaliser dans les deux sens, beaucoup d'agences et de marcheurs choisissent de suivre l'itinéraire dans le sens antihoraire (France - Italie - Suisse - France). Vous passerez par le Col de la Croix du Bonhomme, le Val d'Arpette ainsi que le Col du Ferret et pourrez contempler de magnifiques panoramas composés de sommets escarpés et enneigés. Selon la saison, la flore alpine embellira les chemins et vous pourrez observer la faune qui peuple ces montagnes comme, par exemple les chamois !

De nombreux refuges jalonnent le parcours et vous pourrez y passer la nuit. Attention cependant à les réserver en avance pour être assuré de pouvoir y séjourner. Si vous le souhaitez il est également possible de bivouaquer. Remarque : le canton de Valais (en Suisse) possède des restrictions très strictes concernant le camping sauvage.

Où débuter le trek ?

S'agissant d'un tour complet du Mont-Blanc, vous pourrez débuter votre parcours dans chacune des villes qui servent d'étape : Chamonix, Les Houches, Saint-Gervais, Les Contamines, Chapieux, Courmayeur, Orsières ou encore Vallorcine.

Quand y aller ?

Les chutes sont très faciles d'accès. Il vous suffit, pour les voir, de vous rendre dans le parc national du même nom et de suivre les indications. Une partie de la chute d'eau est même visible depuis la route !

L'accès au parc est payant (environ $35 par véhicule). Si vous souhaitez visiter d'autres parcs nationaux lors d'un séjour aux États-Unis, il serait intéressant de vous renseigner sur le pass « America the Beautiful » qui vous donnera un accès illimité à la majorité des parcs nationaux américains pendant un an.

Pour les plus courageux, il est également possible de suivre le sentier de randonnée Yosemite Fall Trail afin d'accéder aux hauteurs de la cascade. L'ascension, comme la descente, vous mettront à l'épreuve.

Où loger ?

Vous aurez l'embarras du choix pour vous loger avant et après le trek (hôtels, chambres d'hôtes, campings...).

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité du Mont-Blanc

Zion Narrows

États-Unis (Utah)

The Narrows dans le Parc national de Zion

Implanté dans l'État de l'Utah (ouest des USA), le Parc national de Zion couvre une superficie de près de 600 km² qui offre de nombreux itinéraires de randonnées. Le circuit de randonnée Zion Narrows se situe au plus profond des gorges formées par la Virgin River.

Cet itinéraire est un aller-retour qui vous fera suivre le canyon en ayant les pieds dans l'eau pendant la plus grande partie du trajet. Il est vivement recommandé de conserver vos chaussures pendant cette marche, voir même de louer ou acheter une paire de chaussures prévue pour la marche dans l'eau. Le chemin du retour sera le même que l'aller ; comptez environ 3h de marche pour faire les 5 km aller-retour. Les moins téméraires se contenteront de parcourir quelques centaines de mètres pour avoir un aperçu du canyon.

La randonnée peut être dangereuse les jours de pluies, le niveau de l'eau pouvant monter très rapidement. Le courant peut également s'avérer plus ou moins fort, ce qui peut ralentir votre progression. Pour toutes informations, rendez-vous au Visitor Center du parc national, qui est d'ailleurs très intéressant.

Comment y aller ?

La visite du Parc national de Zion s'inclut généralement lors d'un voyage dans l'ouest américain. Les villes d'arrivées aux États-Unis pourront être Las Vegas (la plus proche de Zion), San Francisco ou encore Los Angeles. On peut rejoindre le Parc national de Zion en bus, ou mieux, en voiture de location (260 km de Las Vegas). Le parc est accessible en voiture et l'entrée est payante. Vous aurez l'option entre payer un « pass » à la semaine si vous entrez avec un véhicule ($35), sinon il vous faudra payer l'entrée par personne ($20). Une autre alternative est le pass « America the Beautiful » qui, lui, donne accès à presque tous les parcs nationaux des États-Unis pendant un an ($80).

Deux routes vous permettront d'accéder au parc (la route venant de l'Est est plus longue, mais elle est magnifique). Garez votre véhicule sur le parking du Visitor Center, situé au cœur du parc. Prenez le bus gratuit, qui vous mènera, 13 km plus loin, au point de départ de la randonnée Zion Narrows (arrêt au Temple de Sinawava). Vous pouvez également choisir de démarrer votre randonnée bien avant, et ainsi profitez des incroyables paysage du parc national. En haute saison, cette portion de route empruntée par le bus est fermée aux véhicules privés. Tandis qu'en basse saison, vous pourrez garer votre véhicule au parking du Temple de Sinawava.

Du parking du Temple de Sinawava, empruntez le sentier Riverside Walk, qui se poursuivra par le sentier The Narrows.

Quand y aller ?

Le parc national de Zion reste ouvert toute l'année afin que vous puissiez en profiter en toute saison. Cependant, même si le parc reste ouvert, certains accès pourront être bloqués en fonction de la météo. Comme mentionné plus haut, les jours de pluie et le premier jour qui les suit, vous n'aurez pas accès au circuit de randonnée. Le niveau d'eau monte très rapidement et le courant se renforce aussi. Vous aurez le même problème lors de la fonte des glaces au printemps. Il est donc recommandé d'éviter cette période si vous souhaitez parcourir The Narrows. La pleine saison étant en juillet-août, les amateurs de tranquillité préfèreront visiter en dehors de la saison touristique.

Faites attention aussi à la température de l'eau ! Celle-ci est assez fraîche en saison estivale, mais rien d'insurmontable, à moins d'y être sensible. En hiver, l'eau est glaciale ! Il vous faudra certainement louer un pantalon imperméable afin de pouvoir profiter du parcours.

Où loger ?

On trouve quelques hébergements à l'intérieur même du Parc national de Zion (lodges et campings). En sortant du parc national, par sa sortie sud, les hébergements sont nombreux du coté de Springdale. Attention, en haute-saison, les hébergements affichent vite « complet » plusieurs mois à l'avance, voir une année avant. Dans ce cas, on pourra s'éloigner encore plus du parc national. Par exemple, la grande ville de Saint George, située à 70 km du parc national, regorge d'hôtels.

Recherche et réservation d'hébergements :

à proximité du Zion Narrows
à Saint George

GR20

Corse

Le GR20

Le GR 20 est un trek bien connu en Corse qui vous permettra de traverser l'île du nord au sud. Le parcours de 200 km vous amènera de Calenzana (votre point de départ) à la commune de Conca située à quelques kilomètres au nord de Porto-Vecchio. Vous pourrez effectuer ce trek avec ou sans guide, selon vos préférences.

Vous aurez plusieurs possibilités de parcours avec pas moins de 16 étapes possibles. L'itinéraire le plus long vous prendra donc 16 jours, mais certains groupes très sportifs proposent de l'effectuer en 5 jours. Le circuit est assez difficile pour les personnes n'étant pas habituées aux randonnées. Une bonne condition physique est donc indispensable si vous voulez terminer ce parcours en 16 jours. Les dénivelés étant assez importants par endroits, il est donc judicieux de s'acclimater un peu à la montagne afin d'éviter de subir les effets de l'altitude.

Il existe de nombreux refuges le long du parcours où vous pourrez loger ou vous approvisionner en réservant à l'avance. Sinon, il vous sera possible de bivouaquer à côté des refuges (attention, le camping sauvage est interdit en Corse).

Quand y aller ?

Il est préférable de faire le GR20 entre les mois de juin et septembre. Les sentiers seront entièrement dégagés et les refuges prêts à vous accueillir. Il est, en revanche, déconseillé de se rendre sur le parcours du GR20 entre octobre et mai. La neige rend le circuit impraticable et les refuges sont inoccupés.

Comment y aller ?

Pour rejoindre l'un des points de départ du GR20, vous pouvez atterrir sur l'aéroport de Calvi (CLY) pour vous rapprocher de Calenzana ou sur l'aéroport de Figari (FSC) pour Conca. Vous pourrez ensuite prendre un bus ou un taxi pour rejoindre le point de départ de votre choix.

Si vous ne souhaitez pas prendre l'avion, il est possible de rejoindre la Corse en ferry depuis Toulon, Marseille et Nice. Il vous faudra choisir les traversées jusqu'à Calvi et l'Île-Rousse pour le côté nord du trek et Porto-Vecchio pour le côté sud.

Peu importe le moyen de transport que vous privilégierez, il ne faut pas oublier que le GR20 est un aller simple. Si vous arrivez de Calvi, il vous faudra sûrement repartir de Figari ou Porto-Vecchio et inversement.

Où loger avant et après le trek ?

La Corse regorge d'hébergement (hôtels, chambres d'hôte, campings...). Vous aurez l'embarras du choix pour vous loger.

Recherche et réservation d'hébergements :

en Corse

Tous les circuits de trekking

Où se trouvent-ils ?

Où se trouvent les circuits de trekking et randonnées les plus surprenants du monde ? À quelle période les observer ? Notre carte et liste interactive vous aidera à y voir plus claire...

Treks et randonnées Où les trouver ?
Quand y aller ?