Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com

La boîte à outils du voyageur

Quelles formalités pour entrer dans un pays ?

Avant de partir en voyage vers un autre pays, il est important de s'informer pleinement sur votre destination. Il faudra non seulement se pencher sur le climat et les activités qu'il est possible de faire une fois sur place, mais aussi s'interroger sur les conditions d'entrée et de sortie d'un pays. Comme vous allez le découvrir ci-dessous, chaque pays peut avoir des conditions qui lui sont propres et qui nécessitent de bien se renseigner avant de partir.


L'Union Européenne et l'espace Schengen

Carte d'identité

En tant que ressortissant français, vous pouvez vous rendre dans n'importe quel pays de l'Union Européenne ou membre de l'espace Schengen (permettant la libre circulation des personnes entre les états signataires) sur simple présentation d'un passeport ou de votre carte nationale d'identité. Vous serez autorisé à séjourner pendant une durée maximale de trois mois.


En dehors de l'Union Européenne

Même s'il existe quelques exceptions, dans la majorité des cas, il vous faudra un passeport pour pouvoir passer les frontières d'un pays ne faisant pas partie de l'Union Européenne.

Quelques pays font des exceptions lorsque vous effectuez un voyage organisé par une agence. C'est le cas notamment de la Tunisie qui nécessite la présentation d'un passeport pour passer la frontière, mais qui vous permet de séjourner moins de trois mois avec votre carte d'identité sous présentation du carnet de voyage de votre agence. L'agence de voyage informe généralement ses voyageurs des formalités d'entrée dans le pays visité.

Une pages de nos passeport

Précautions : En arrivant dans un pays, vérifiez bien que les douaniers placent bien un tampon dans votre passeport pour attester de l'entrée dans le pays. Il faudra bien entendu faire de même lors de la sortie du pays, afin d'éviter de futurs problèmes. Cependant, certains pays, comme les Etats-Unis n'apposent pas de tampon de sortie, donc pas d'inquiétude.


Les visas

En plus du passeport, de nombreux pays exigent également d'avoir un visa de séjour.

Les différents visas

Une fois que vous savez si vous avez besoin ou non d'un visa, il vous faudra définir quel type de visa correspond à votre situation. En effet, il existe plusieurs sortes de visa qui vous offrent différentes possibilités et influent sur la durée de séjour. Il est important également de différencier les visas permettant d'exercer une activité professionnelle ou non. Dans tous les cas, un visa n'est, en général, valable qu'une fois et doit être renouvelé pour effectuer un autre séjour.

On retrouve par exemple les visas de tourisme et les visas pour retraités qui empêchent toute activité professionnelle. Ils seront en général établis pour une durée donnée, prédéfinie ou à choisir (30, 60, 90 jours, 6 mois...).

Il existe des visas pour les voyages d'affaires mais également des visas permettant de travailler dans le pays. Quelques pays proposent des visas PVT (Programme Vacances Travail) permettant de voyager et travailler ou étudier à l'étranger pour les jeunes personnes dont l'âge limite peut varier selon les pays.

Il arrive qu'un pays propose des visas spécifiques qui permettent de se rendre plusieurs fois dans un pays. C'est le cas, notamment, de la Thaïlande qui propose un visa touristique METV. Ce visa est valable 6 mois et permet d'effectuer plusieurs séjours de 60 jours au maximum pendant sa période de validité.

Un visa pour le Vietnam

Faites bien attention à la période de validité de votre visa. Il ne faut pas confondre validité de visa et durée de séjour ! Lorsque vous recevez votre visa, celui-ci est valable pour une durée déterminée. Cette durée peut varier mais une date d'expiration est toujours inscrite sur votre visa. Elle vous indique une période pendant laquelle vous pouvez vous présenter aux frontières d'un pays pour y entrer. Si votre visa expire le 28 janvier, vous ne pourrez plus entrer dans ce pays à partir du 29 janvier. Cependant, si vous êtes en train d'effectuer un séjour en Grèce, par exemple, cela ne veut pas dire que vous devez quitter le pays avant le 28. Pour savoir combien de temps vous pouvez rester, il faut vous fier à la durée de séjour autorisée.

Le jour de votre arrivée et celui de votre départ compte chacun pour un jour entier, même si vous êtes arrivé tard le soir. Si votre vol est décalé ou qu'un imprévu vous force à dépasser la période autorisée, il vous faudra augmenter la durée de votre séjour sous peine de devoir payer une amende.

Pour toute prolongation de séjour sur place, rendez-vous auprès des autorités pour savoir comment faire et si cela est possible.

Comment obtenir un visa ?

Il vous sera possible d'obtenir votre visa de différentes façons, il est donc important de vous renseigner sur les types de délivrance de ceux-ci.

Parfois, on peut obtenir un visa une fois arrivé à destination. On les appelle Visa On-Arrival. Si c'est le cas, préparez-vous à devoir remettre par exemple 1 ou 2 photos, un règlement en dollar américain ou d'autres justificatifs.

Dans la plupart des cas, vous pourrez faire une demande avant de partir auprès d'une ambassade représentant votre destination, situé en France ou dans un autre pays.

Vous pouvez parfois réaliser une demande de visa en ligne afin d'obtenir un visa électronique ou e-visa.

Enfin, si vous ne souhaitez pas vous occuper de cette démarche seul, vous pouvez passer par une agence spécialisée dans la délivrance de visa. Pour cela, vous pouvez consulter le site d'Action-visas qui propose des visas pour beaucoup de destinations à travers le monde.

Dans tous les cas, la demande de visa est payante et mettra un certain temps alors n'attendez pas le dernier moment.

Variantes et exceptions

On pourra, dans certains pays, s'exempter des démarches complexes d'obtention d'un visa, en passant par une autorisation d'entrée simplifiée. C'est le cas du Canada et des États-Unis. Ces deux pays nécessitent une autorisation de voyage électronique : l'AVE pour le premier et l'ESTA pour le second.

Ces formalités peuvent être différentes si vous arrivez par une frontière terrestre ou maritime car, en général, les démarches sont plus simples en arrivant par les airs. Ainsi, si vous arrivez par une frontière terrestre, vérifiez bien que vos documents (passeport, visa ou autre) permettront le passage ! Par exemple, un e-visa peut être refusé sur certaines frontières terrestres ! En effet, le bureau n'est peut-être pas équipé informatiquement ce qui empêcherait la vérification. Un autre exemple, entrer au Canada par une frontière terrestre, vous exempte d'établir un AVE. Autre cas particulier : certaines frontières terrestres sont tout simplement fermées aux étrangers.

Si vous arrivez avec un véhicule ou avec un animal, là aussi il arrive que vous ayez à payer une taxe en fonction de votre véhicule ou de votre animal. Renseignez-vous bien dans ces cas.


Documents complémentaires

Certains pays exigent que vous soyez en possession d'un billet d'avion retour. Il arrive même parfois qu'un pays refuse un billet d'avion sortant du pays lorsque celui-ci ne vous redirige pas vers votre pays d'origine. Dans ce cas, on pourra parfois justifier avec preuve son itinéraire de voyage.

Pensez également à assurer votre voyage. Certaines cartes de crédit peuvent suffire, mais dans le cas contraire, songez à prendre une assurance voyage. Vous pourrez en apprendre plus sur notre page assurance en voyage. D'ailleurs certains pays comme la Russie exigent que vous contractiez une assurance voyage.

En général, il vous faudra remplir des formulaires d'immigration pour pouvoir entrer et sortir d'un pays. Ces documents sont généralement déjà remis dans le vol par le personnel de bord, afin qu'ils soient remplis au plus vite et ainsi accélérer le traitement des arrivées à la douane. Dans tous les cas, suivez les panneaux indicatifs lors de votre arrivée à la frontière (aéroport ou frontière terrestre).

Si vous souhaitez conduire dans un pays étranger, pensez à vous renseigner sur les titres nécessaires pour que vous soyez autorisé à conduire. Vous pouvez, d'ailleurs, trouvez un mini guide pour tout savoir afin de conduire à l'étranger.


Nous espérons vous avoir aidé dans votre projet.
Emmanuelle & Gilles