Les moyens de paiement à l'étranger

Le départ approche à grands pas et vous vous interrogez sur les modes de paiement durant votre voyage. Comment faut-il payer à l'étranger ? Est-il préférable de privilégier les paiements en espèces ou par carte ? Pas de panique ! Notre expérience des voyages est à votre service pour vous conseiller.

Il existe différents moyens de paiement à l'étranger. Voici les avantages et inconvénients de chacun.


Les cartes bancaires

La carte bancaire est devenue l'un des moyens de paiement le plus répandu dans le monde.

Elle peut vous servir aussi bien à payer directement qu'à retirer de l'espèce pour payer plus tard.

De manière générale, il faut éviter d'utiliser sa carte bancaire pour payer de petites sommes. Privilégiez des retraits suffisants pour voyager plusieurs jours et payer avec vos espèces.

Les cartes bancaires sont généralement utilisées pour les cautions. Elles sont ainsi largement utilisées lors des locations de voiture, mais également dans certains hôtels qui bloquent une caution lors du « check-in » de votre chambre, celle-ci vous étant restituée lors du « check-out » si la chambre est en ordre et que rien n'a été dégradé.

Lors d'un voyage à l'étranger, il y a toutefois certaines contraintes liées à votre carte bancaire ; nous les identifions ci-après.

Blocage à l'étranger

Tout d'abord, certaines cartes bancaires sont bloquées en dehors de votre pays d'attache. C'est un dispositif de sécurité mis en place par votre banque pour vous protéger en cas de vol de votre carte bancaire.

Il est donc important de veiller à faire activer votre carte bancaire pour son utilisation à l'étranger.

Il est parfois utile de prévenir votre banquier que vous partez à l'étranger et de lui préciser la durée de votre séjour ; il sera ainsi averti que des paiements depuis un autre pays sont à prévoir.

Les plafonds

Les retraits et paiements par cartes bancaires sont plafonnés pour protéger votre compte. Ces plafonds sont différents pour les retraits et pour les paiements.

Il est donc important de se renseigner sur ces plafonds afin de voir si ces derniers vous suffisent ou si vous devez les augmenter.

De nos jours, une augmentation temporaire des plafonds est très facile à réaliser :

Par ailleurs, il est à noter que de nombreux pays imposent un plafond de retrait par jour (ou par semaine). Ainsi, vous ne pourrez retirer qu'une certaine somme définie par le pays. Votre banque ne pourra rien y changer et vous devrez l'anticiper en apportant de l'espèce ou en retirant de l'argent même les jours ou vous n'en aurez pas besoin, afin de vous assurer une marge de liquidités. Autre solution : disposer de plusieurs cartes bancaires.

Les frais

Utiliser sa carte bancaire à l'étranger engage des frais.

Dans l'Union européenne

Dans le cas d'un voyage dans l'Union européenne : les frais appliqués seront les mêmes qu'en France (généralement aucun frais pour les paiements ou retraits).

Hors de l'Union européenne

Si vous vous rendez dans un pays hors de l'Union européenne et de la zone Euro, des frais supplémentaires seront appliqués sur les paiements et les retraits que vous effectuerez.

En cas de doute, rapprochez-vous de votre banque afin d'en connaître les coûts. Votre banquier pourra certainement vous proposer des offres plus adaptées. En effet, certaines banques proposent un compte spécial « voyageurs » offrant la possibilité d'utiliser votre carte bancaire à l'étranger sans frais ou à moindre coût (le coût annuel de cette carte bancaire est souvent plus élevé).

Ce sera peut-être l'occasion de choisir une carte de catégorie « supérieure » (Gold, Premium...) afin d'y associer des assurances utiles lors d'un voyage.

Pour réduire les frais, certains opteront pour une banque low-cost

Certains distributeurs appliquent, en plus, leurs propres frais de retrait (il peut donc être intéressant de les comparer).

Des frais de change sont également appliqués, les taux étant fixés par votre banque ou par le distributeur. En effet, sur certains distributeurs, vous pourrez choisir si le change se fait par eux-mêmes ou à la charge de votre banque.

Les cartes acceptées

Le type de carte

Comme il existe plusieurs types de carte. Les cartes les plus utilisées dans le monde sont les cartes Visa et Mastercard.

Malheureusement, il arrive encore que certains distributeurs n'acceptent pas l'une ou l'autre carte, voir aucune des deux. Dans ce cas, il faudra chercher un distributeur compatible, en lisant les logos affichés sur le distributeur. Toutefois, pas d'inquiétude, de tous nos voyages dans le monde, nous n'avons eu que très rarement des difficultés de retrait. Nous avons cependant noté que la carte Visa est plus courante de la Mastercard.

Il peut donc être utile de voyager avec deux cartes bancaires (de préférence une Visa et une Mastercard). Cela vous permettra d'utiliser l'une ou l'autre selon les circonstances. De plus, si vous vous faites voler une des cartes, il vous en restera toujours une pour réaliser vos paiements ou retraits.

Débit immédiat ou débit différé

Carte dite de débit

Une carte bancaire peut être à débit immédiat (identifiable à la présence du mot « débit » sur le recto de la carte), comme le sont la plupart des cartes françaises, mais elle peut aussi être à débit différé où les dépenses ne sont débitées qu'à la fin du mois (cette fois, on trouve le mot « crédit » sur le recto).

Les loueurs de voiture

Sachez que la plupart des loueurs ne pourront pas utiliser une carte bancaire à débit immédiat (type « débit ») pour le dépôt de caution ! Si vous vous trouvez dans cette situation, vous serez contraint de payer une assurance supplémentaire couvrant la caution. Il s'avèrera donc utile de posséder une carte bancaire à débit différé (type « crédit ») si vous désirez l'utiliser pour des locations de véhicules.

Date de validité

Pour finir, attention à la date de validité de votre carte bancaire. Si elle expire au milieu de votre séjour, vous aurez du mal à vous faire envoyer la carte de remplacement à l'étranger. Pensez à faire la demande plus tôt afin de partir avec la nouvelle carte.


Les espèces

Chaque pays possède sa propre devise. Il est donc important d'en posséder une fois sur place, soit en changeant vos Euros, soit en effectuant un retrait dans un distributeur (avec votre carte bancaire).

Changer ses Euros ou ses Dollars

Vous pouvez décider de changer votre argent en monnaie locale auprès de votre banque avant votre départ, ou bien le faire directement sur place auprès d'un bureau de change. Sachez, cependant, que votre banque ne pourra pas changer pour des monnaies peu connues !

Billet de 20 Yuans

Changer ses Euros sur place sera généralement plus favorable en termes de frais. Bien entendu, les taux pourront varier d'un endroit à l'autre, il sera donc utile de comparer les taux.

Tout comme le Dollar américain, l'Euro est accepté partout dans le monde. Alors, partez avec des Euros ou juste avec votre carte bancaire (ou les deux).

Le change se fera très facilement dans les aéroports du pays d'arrivée, sauf si vous arrivez en pleine nuit où, généralement, tout est fermé !

Durant votre séjour, et selon le pays, il sera plus ou moins facile de faire du change. Dans certains pays, les bureaux de changes sont légion dans les lieux touristiques. Dans d'autres, on pourra les trouver dans les grandes galeries marchandes ou encore échanger son argent dans une banque locale.

En résumé, plus le pays est pauvre et plus il est facile de changer de l'argent. Dans les pays riches c'est souvent plus compliqué : banques qui refusent d'effectuer du change aux non-clients, nombreux documents à remplir etc..

Sur place, un bureau de change affichant un taux compétitif peut cacher des frais, voire une arnaque. En effet, il peut appliquer des frais de change sans vous le faire savoir au préalable. N'hésitez pas à poser la question. Pensez également à recompter vos billets. De plus, sachez que changer présente le risque de récupérer des faux billets. Donc choisissez avec sérieux votre bureau de change.

Partir avec des dollars américains

Certains voyageurs choisissent de partir avec des Dollars américains en espèces mais, sauf exceptions, vous risquez d'y perdre au change. En effet, vous devrez payer le double de frais lors de l'échange de l'euro vers le dollar puis du dollar vers la monnaie locale.

Il existe cependant quelques exceptions, qui nécessitent ou favorisent le paiement en Dollar américain. Par exemple, au Chili, payer un hôtel avec des dollars vous évitera de payer la TVA.

Retirer avec sa carte bancaire

Femme retirant de l'argent sur un distributeur

Nous préconisons de retirer des espèces en monnaie locale, dès l'arrivée à l'aéroport. Des distributeurs sont généralement accessibles dans les différents halls (arrivée, départ, duty free). C'est facile, à condition d'avoir pris les dispositions concernant sa carte de crédit (voir La carte bancaire).

Pour information, les hypermarchés de certains pays, par exemple en Australie ou au Royaume-Uni, proposent de donner des espèces lors du passage en caisse et d'un paiement par carte bancaire. Une manœuvre appelée « cashback » ou « cash out » qui est généralement sans commissions supplémentaire. Cette pratique peut également être effectuée (occasionnellement) dans certains hôtels ou magasins.

Être vigilant

Durant votre séjour, soyez vigilant et ne laissez pas votre espèce à la vue de tout le monde. Vous risquez d'être identifié comme une proie facile par les pickpockets et autres personnes mal intentionnées. Vous pouvez consulter notre guide sur comment voyager en toute sécurité.

Sachez que la quantité d'espèce que vous pouvez emporter avec vous est limitée à 10 000 €. Si vous souhaitez emporter plus, il faudra obligatoirement les déclarer.

Pensez également à ne pas garder trop d'argent en devise locale à la fin de votre séjour. Vous pourrez les changer à l'aéroport avant votre départ mais sachez que les taux de change sont rarement à votre avantage à cet endroit.

Les chèques

Payer par chèque est assez problématique à l'étranger. Premièrement, comme en France, ils ne sont pas acceptés par tous les commerçants. Mais l'inconvénient majeur vient de la commission très élevée qui est appliquée lors du paiement. Elle peut aller de 15 à 25 €. Il n'est donc pas recommandé d'utiliser le paiement par chèque à l'étranger.

Notre expérience

Emporter un chèque avec vous pourra vous dépanner dans une situation d'urgence.

Le Traveller chèque

Le Traveller chèque, ou chèque de voyage, est un chèque préimprimé établi par votre banque (que vous achetez à cette dernière) avec un montant défini dans la devise locale choisie.

Pour régler à l'étranger, il vous suffit de le remettre, signé, à la personne que vous souhaitez payer. Vous pouvez également l'échanger contre de l'argent liquide dans les banques ou encore les bureaux de change. Cela évite d'avoir de grosses liquidités sur soi.

Le Traveller chèque a l'avantage d'être totalement remboursé en cas de vol ou de perte. Cependant, pour que ce remboursement ait lieu, il faut avoir noté, au préalable, les numéros des chèques concernés, afin de pouvoir les transmettre à votre banque. Sans ces numéros, vous ne pourrez être remboursé de la somme perdue.

Le Traveller chèque a toutefois quelques inconvénients :

Ces dernières années, l'utilisation du traveller chèque a très nettement baissé, et il est de plus en plus difficile à obtenir auprès des banques françaises. Il reste toutefois un moyen de paiement sécurisé (contrôle d'identité à chaque utilisation).

Les virements

Il est également possible de régler certaines sommes avec des virements bancaires. Cette pratique se fait notamment pour les réservations d'hôtel. Dans le cas d'un voyage dans un pays de l'Espace Economique Européen, ce sera un virement SEPA dont les frais seront identiques à un virement en France. En revanche, pour les pays en dehors de cette zone, ce sera un virement international dont les frais et les commissions varient.

Les transferts

Il est possible d'utiliser les services de sociétés comme la Western Union qui vous permettra de transférer de l'argent à l'étranger. Le transfert est sécurisé et nécessite un code d'activation ainsi qu'une pièce d'identité qui permettra de confirmer l'identité de la personne qui récupèrera l'argent.

Cette solution reste cependant limitée dans ses avantages. En effet, ce type de transfert entraine beaucoup de frais. L'utilisation des transferts est donc recommandée uniquement pour les grandes sommes d'argent jusqu'à un certain plafond, afin de ne pas perdre plus d'argent que nécessaire. Sachez qu'il est également possible d'ordonner ce type de transfert en se rendant dans un bureau de La Poste.

Remarque

Si vous êtes coincés à l'étranger sans argent, un de vos proches resté en France, pourra créer un transfert pour vous aider.

Comment payons-nous durant nos voyages ?

Nous voyageons généralement avec deux cartes de crédit, l'une étant de type « crédit ». Par ailleurs, nous emportons avec nous des espèces en Euro. Une fois arrivés dans le pays, nous changeons ou retirons de l'argent (la plupart du temps dans l'enceinte de l'aéroport) pour avoir rapidement de la monnaie locale. Cependant, les taux n'étant pas très avantageux dans les aéroports, les retraits ou changes suivant se feront au fur et à mesure du voyage.

Par mesure de précaution, nous emportons toujours un chèque avec nous (qui nous a déjà dépanné lorsque nous avions mal calculé nos besoins de liquidités et nous étions retrouvés à court d'espèces ; nous avions remis ce chèque à des touristes français en échange d'espèces).

Une autre fois, à cours d'espèces, nous nous étions rendus dans un hôtel haut-de-gamme pour recevoir des espèces après un paiement via notre carte bancaire. Certains magasins peuvent également proposer cette manœuvre pour dépanner.


Nous espérons que cette page vous sera utile pour votre projet.

Bon vent et à bientôt sur PartirOu.com !

Emmanuelle et Gilles