Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com

La boîte à outils du voyageur

Voyager avec ses enfants

Que voyager soit une passion ou simplement un besoin de voir d'autres horizons, lorsque qu'un projet de voyage en famille voit le jour, les parents se demandent souvent si voyager avec des enfants requiert une organisation particulière et, surtout, si cela n'est pas trop risqué d'explorer ces contrées lointaines avec leurs petites têtes blondes ! Soyez rassurés, ce guide est là pour vous éclairer et vous faire profiter de notre expérience de voyageurs.


Pourquoi voyager avec ses enfants ?

Le début du voyage

Partir avec ses enfants possède de nombreux avantages et ce, quelle que soit la longueur du voyage. Mais surtout, les découvertes que vous partagerez avec eux vous offriront des moments inoubliables. Se trouver loin de chez soi, sur des terres inconnues, au contact d'une population méconnue est une bonne occasion de se découvrir soi-même mais également de découvrir ses enfants... La proximité que vous aurez avec eux durant votre voyage, vos échanges, vous feront des souvenirs d'une richesse inestimable !

Voyager avec un bébé (jusqu'à 24 mois)

Ces petites bouilles attirent les regards et la sympathie des habitants et des autres voyageurs. Ils inspirent la confiance ce qui peut favoriser les échanges avec la population locale. Outre le fait que vous n'aurez personne à trouver pour les garder, le surcoût qu'ils occasionneront durant le voyage sera faible car ils bénéficient la plupart du temps de tarifs réduits quand ce n'est pas totalement gratuit. Un autre point important : ils sont plutôt faciles à transporter partout, même sans poussette. Sachez qu'il n'est pas nécessaire de trop vous encombrer avec les produits de change pour bébé. Vous pourrez facilement en trouver dans la plupart des pays.

Voyager avec un enfant (de 2 à 11 ans)

À cet âge-là ils sont souvent insouciants, curieux et échangent facilement avec les gens, et ce, malgré la barrière de la langue. De manière générale, ils sont très sociables et n'hésitent pas à interagir avec les personnes qu'ils rencontrent, qu'il s'agisse d'autres voyageurs ou de la population locale. Comme ils sont en plein développement, il est facile de les intéresser aux activités que l'on choisira en fonction de leur âge, c'est-à-dire pas trop compliquées ou éprouvantes.

Voyager avec un adolescent (de 12 à 18 ans)

Une fois qu'ils atteignent l'adolescence, il devient plus facile de leur proposer des activités plus physiques. Les visites peuvent s'étendre sur des durées plus longues et vous pourrez profiter pleinement de votre journée car ils peuvent s'adapter aussi facilement que vous. Le plus difficile sera peut-être de les faire décrocher de leur écran :)


Les bonnes pratiques pour organiser un voyage en famille

Organiser votre voyage avec vos enfants

Manger en famille à l'étranger

Si vous partez en voyage avec votre enfant, il sera intéressant de le faire prendre part à son organisation afin que le séjour soit plus enrichissant et plus divertissant pour lui. Vous pourrez le questionner sur ce qu'il aimerait faire et lui permettre ainsi de se projeter et de développer sa curiosité pour votre projet de voyage. Cet objectif fera partie des découvertes et contribuera à l'épanouissement de votre enfant tout au long du voyage.

La santé

Une fois que vous avez bien défini votre parcours et votre destination, il faudra vous pencher sur la sécurité médicale de votre famille durant votre voyage. Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant afin de discuter de votre projet. Il pourra vous indiquer les maladies auxquelles vos enfants pourront être exposés, les vaccins à prendre, les médicaments à emporter mais également vérifier leur bonne santé avant votre départ. Votre médecin pourra aussi vous éclairer sur les précautions à prendre durant votre voyage en avion ou une fois que vous serez arrivés à destination.

Une règle de base lorsque vous voyagez avec des enfants est d'être extrêmement vigilant quant à leur santé. Ce sera d'autant plus vrai si vous voyagez dans des pays tropicaux, où les températures peuvent être très chaudes. Il faudra être attentif aux signes de déshydratation, si votre enfant a mal à la tête, s'il a de la fièvre, faire attention à ce qu'il s'alimente correctement et surtout (cela vaut aussi bien pour les adultes que pour les enfants) ne pas utiliser l'eau du robinet pour boire ou pour le brossage des dents. Concernant l'alimentation, il faudra éviter les produits crus déjà préparés (salades, crudités) et privilégier les aliments cuits. Pour les fruits frais, lavez-les à l'eau en bouteille et épluchez-les vous-mêmes. La « Tourista » (gastro-entérite aigüe) est une maladie bien connue des touristes qui pourra être évitée si vous respectez ces conseils. Bien entendu, ces dernières consignes s'appliquent surtout dans les pays où les règles d'hygiène laissent à désirer. Cela ne sera pas le cas si vous voyagez dans des pays fortement développés comme en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, etc..

On ne peut clore le paragraphe « santé des voyageurs » sans évoquer le paludisme, cette maladie causée par la piqûre de l'Anophèle. Ce moustique cause plus d'un million de victimes par an dans le monde, les jeunes enfants étant les plus vulnérables.

On peut se protéger des moustiques en utilisant des sprays répulsifs. Vérifiez la tranche d'âge autorisée, certains sprays étant adaptés aux enfants et d'autres non. D'autres moyens de protection peuvent être utilisés, pour cela, rendez-vous sur notre page Santé, dans la section Prévention contre les moustiques.

Remarque : les moustiques transportent d'autres maladies comme la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune ou encore le virus Zika.

Soyez également vigilants si vous voyagez dans des pays froids, surtout avec les plus jeunes enfants  ils ont une capacité réduite de perception du froid et y sont particulièrement vulnérables.

Notre expérience : Après tous nos voyages, nous n'avons, à ce jour, (ni Yann qui a aujourd'hui 13 ans, ni nous-mêmes) souffert d'aucune maladie particulière si ce n'est quelques épisodes bénins de « tourista ». Donc soyez rassurés... mais vigilants :)

Le contact avec les animaux

Les enfants sont généralement attirés par les animaux. Aussi, de façon générale, une fois dans le pays, évitez de toucher les animaux, peu importe l'espèce. Ils peuvent transporter des maladies ou encore montrer un comportement agressif. Les chiens errants, par exemple, n'ont pas l'habitude d'être caressés et peuvent parfois transmettre la rage. Faites attention à vos enfants et tenez-les à bonne distance !

La rage est très répandue dans le monde et est généralement transmise par morsure ou griffure. Elle est mortelle dans quasi 100% des cas. Il n'existe pas de remède une fois que les symptômes de la maladie se sont déclarés. C'est pourquoi, en cas de morsure (ou de griffure) à risque (par un chien, un chat, un renard, une chauve-souris, un singe, etc.), il est impératif de suivre un protocole vaccinal (dans un hôpital ou un centre antirabique) qui permettra d'endiguer la maladie. À savoir : on peut également choisir de se faire vacciner contre la rage avant d'entreprendre son voyage.

Assurance

Pensez à prendre les dispositions nécessaires pour assurer votre séjour et votre famille. Renseignez-vous auprès de votre banque pour connaître la couverture de votre carte de crédit. Vous pouvez, le cas échéant, changer votre carte de crédit  par exemple les cartes « Gold, Première... » offrent des plafonds de remboursement plus élevés, l'avancement des frais d'hôpitaux ainsi que bien d'autres avantages pour mieux vous assurer. Sachez que la sécurité sociale prend également en charge les soins à l'étranger. Il est à noter que les cartes de crédit et la sécurité sociale couvrent uniquement vos premiers 90 jours de voyages !

Si la couverture évoquée précédemment n'est pas suffisante, nous vous recommandons de prendre une assurance voyage. Elle vous permettra de couvrir (à étudier au cas par cas) vos frais médicaux, prendra en charge un rapatriement, une annulation de dernière minute et surtout vous accordera une responsabilité civile, mais aussi une assistance juridique.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre page Assurance en voyage.

Un voyage en toute sérénité

Pensez toujours à noter le numéro de téléphone de l'Ambassade de France la plus proche de votre destination ainsi que les numéros des hôpitaux des alentours afin de pouvoir réagir rapidement en cas de problème ou d'accident.

Vous pouvez également vous enregistrer sur Ariane, mise en place par France Diplomatie. Le site internet permet de signaler aux autorités françaises que vous êtes en voyage sur une période définie, mais aussi de recevoir des informations de dernières minutes sur le pays parcouru.

Formalités d'entrée dans le pays

Pensez au passeport !

La plupart des pays ont des conditions d'accès (passeport, visa...). Par ailleurs, certains pays n'acceptent pas que l'enfant figure sur le passeport d'un des parents  il sera ainsi nécessaire que votre enfant ait son propre passeport, et ce, quel que soit son âge. N'oubliez pas également que celui-ci est à refaire tous les 5 ans pour un mineur et non pas 10 comme un adulte.

Si, lors de votre voyage, l'enfant n'est accompagné que par un seul de ses parents, certains pays peuvent exiger une autorisation signée de l'autre parent pour s'assurer que l'enfant se déplace en toute légalité.


Une fois dans le pays

Les transports

Pour une question d'organisation, il est toujours important de se renseigner sur les modes de déplacement privilégiés dans le pays que vous allez visiter. Si vous pensez vous déplacer sur des longues distances, il ne faut pas oublier que les bus locaux ne sont pas forcément équipés de toilettes et ils ne s'arrêteront pas obligatoirement pour laisser vos enfants se soulager. Il faut donc y être préparé. Toutefois, selon les pays, les chauffeurs de bus sont souvent compréhensifs. Ce problème sera inexistant dans le cas d'un bus touristique.

Une alternative serait de vous déplacer uniquement avec des véhicules de location. L'avantage est que vous pourrez vous arrêter où et quand vous en avez envie. Dans ce cas, vérifiez qu'il vous est possible de conduire dans le pays et si votre permis de conduire français vous suffit. Attention aussi aux pays où l'on circule à gauche (inverse de la France).

Vous pourrez choisir le véhicule le plus fonctionnel : voiture, van, camping-car...

Le camping-car (ou le van) est une bonne alternative qui ravira les enfants et peut simplifier votre voyage (valises, hébergements, école, toilettes...). Louer un camping-car ou un van n'est cependant pas possible dans tous les pays. Vous pouvez, à ce propos, consulter notre page comment voyager en camping-car pour en apprendre davantage sur ce type de voyage.

Balade à vélo

Si la voiture privée vous convient mais que le fait de la conduire vous panique, sachez que de nombreux pays disposent de locations avec chauffeur, pour toute la durée de votre séjour ou ponctuellement.

Selon les pays, on pourra également emprunter l'avion, le train, le taxi, le tuk-tuk, le scooter, le vélo...

La sécurité routière

Si, en France, le sens de conduite se fait à droite, savez-vous qu'un tiers de la population mondiale conduit à gauche ? C'est le cas, par exemple, au Royaume uni, à Chypre, à Malte ou encore en Thaïlande, au Japon, à l'île Maurice, en Australie, etc..

En arrivant dans un pays, il faut donc bien faire attention au sens de circulation des voitures, non seulement si vous conduisez, mais également lorsque vous circulez à pied, au moment de traverser une route, et de surcroît, avec des enfants ! En effet, si le sens de circulation est inversé à celui de la France, cela peut être perturbant et potentiellement dangereux... En France, pour traverser une route à pied, nous avons le réflexe de regarder à gauche puis à droite... tandis que dans un pays où le sens de circulation est inversé, il faut avoir le réflexe de regarder tout d'abord à droite et seulement ensuite à gauche... Les habitudes ont la vie dure... et il faut donc redoubler de vigilance, d'autant plus avec des enfants !

Par ailleurs, en cas d'absence ou d'encombrement des trottoirs, ayez toujours vos enfants à l'œil si vous devez partager la route avec les véhicules.

Pensez également à respecter les règles de sécurité dans les véhicules que vous louerez. Certains pays ne rendent pas obligatoire le port de la ceinture de sécurité, l'utilisation d'un rehausseur pour les enfants, ou encore n'ont pas de limite pour le nombre de passagers sur un scooter. Privilégiez la sécurité et continuez à faire respecter les règles par vos enfants.


Nous espérons vous avoir aidé dans votre projet.
Emmanuelle & Gilles