Carte Turquie

Turquie

Cappadoce

Cappadoce - Turquie
Cappadoce - Turquie
Cappadoce - Turquie
Cappadoce - Turquie
Cappadoce - Turquie

La Cappadoce, région centrale de la Turquie, mérite à elle seule un voyage dans ce pays ! Son riche patrimoine, aussi bien culturel que naturel, attire chaque année des touristes du monde entier. Ses paysages lunaires, cheminées de fées, habitations troglodytes ou encore ses fresques anciennes en font une destination unique... Voici un résumé des 2 semaines incroyables que nous avons passées dans cette Cappadoce fascinante et attachante.

Cette vaste région de l'Anatolie centrale, située à environ 1 200 m d'altitude, est constituée de magnifiques paysages !

Tout d'abord de magnifiques formations rocheuses, sculptées par l'érosion, que l'on appelle « cheminées de fées ». Elles peuvent être en forme de pyramide ou de colonne sur lesquelles repose parfois un gros rocher ! C'est à se demander comment il est arrivé là !

Outre ses paysages naturels spectaculaires, la Cappadoce est également connue pour ses habitations troglodytes, l'homme ayant creusé la roche pour y habiter. Il a ainsi créé de véritables villes, parfois au sommet des falaises, parfois dans les rochers, parfois sous la terre à plusieurs dizaines de mètres de profondeur !

Autres vestiges à ne pas manquer : les nombreuses églises rupestres et monastères, ornés de superbes fresques anciennes (du moins ce qu'il en reste) qui sont le témoignage que les lieux étaient fréquentés des moines.

Le survole en montgolfière la région au lever du soleil est également une attraction très prisée qui offre une vue à couper le souffle.

Nos visites en Cappadoce

Après avoir visité l'ouest de la Turquie (Côte Egéenne, Pamukkale, la Lycie), notre voyage nous amène plus au centre, dans la région de la Cappadoce (ou Cappadocia, ou Kapadokya, ou encore Katpatuka)...

Autres régions visitées

Aller en Cappadoce

C'est par la route que nous avons rejoint la Turquie, depuis la France. Turquie : comment nous y sommes allés

Comment rejoindre la Cappadoce

Le Parc national de Göreme et la région avoisinante sont facilement accessibles depuis les grandes villes turques grâce à des vols internes et des liaisons routières. Les aéroports desservis sont : l'aéroport de Kayseri, qui se trouve à 80 km de Göreme, et l'aéroport de Nevşehir, moins bien desservi alors qu'il se trouve à seulement 43 km de Göreme. Ankara, la capitale de la Turquie, se trouve à 290 km de Göreme (Cappadoce). Il est facile de rejoindre Ankara depuis la France. On peut accéder à Göreme en prenant un bus, un dolmuş (mini-bus), un taxi ou encore en voiture de location.

Recherche et réservation d'un billet d'avion pour la Cappadoce

Bien entendu, il est également possible de rejoindre cette région uniquement par la voie terrestre (bus, dolmuş (mini-bus) ou taxi).


Vallée d'Ihlara

Avant de rejoindre le centre de la Cappadoce, nous atteignons la Vallée d'Ihlara (ou Ihlara-Tal), une région déjà riche en cheminées de fées, habitations troglodytes et églises rupestres.

Selime

La Vallée d'Ihlara est délimitée au nord par la ville de Selime, où l'on trouve les premières formations typiques de la Cappadoce, et au sud par la ville d'Ihlara. À Selime, on visite surtout Selime Kale (Château de Selime, ou Monastère de Selime), un labyrinthe de galeries creusées dans la roche et la falaise. Incontournable ! L'accès au site ainsi que la place de parking sont payants.

Vallée d'Ihlara et Belisirma

Entre les villes de Selime et d'Ihlara, se trouve la Vallée d'Ihlara, un canyon de verdure au fond duquel coule une rivière. Cette vallée abrite de nombreux monastères ou églises antiques creusés dans la roche. Un sentier de 14 km parcourt d'ailleurs l'ensemble de la vallée.

La route principale qui relie Selime à Ihlara, passe par le haut et n'offre aucun point de vue sur la vallée. Les points de vue que l'on peut avoir sont à Belisirma, un village situé au milieu et au fond de la Vallée d'Ihlara.

Une toute petite route, fort raide et qui finit par des pavés de mauvaise qualité, permet d'atteindre Belisirma. De petits parkings permettent le stationnement. La petite route traverse ensuite la rivière par un petit pont et permet de rejoindre l'autre versant de la vallée ; elle est toutefois vraiment exécrable (pavés défoncés et pente très raide ; à faire seulement en 4x4). Nous nous contentons de parquer le camping-car avant le pont.

Nous déjeunons ensuite dans l'un des restaurants de Belisirma ; certains proposent des tables sur un ponton construit au-dessus de la rivière . Puis, nous partons randonner dans la vallée, en direction du sud, vers la ville d'Ihlara.

La vallée est riche en églises ("kilisesi" ou "kilise" en turc) rupestres construites dans la falaise. Le sentier reste au fond de la vallée, parfois à droite, parfois à gauche de la rivière que l'on traverse grâce à des passerelles.

La randonnée est agréable et facile, sauf pour atteindre certaines églises qui se trouvent toujours en hauteur et dans les falaises. Grâce à la végétation, le sentier est rarement sous le soleil.

Nous passons ainsi d'église en église : Kirkdamalti, Eski Baca, Yılanlı et Sümbüllü. Après 4 km de marche, nous décidons de rebrousser chemin, sans aller jusqu'à la ville Ihlara, soit une randonnée d'environ 8 km aller-retour.

D'autres églises sont à découvrir, comme Agaçalti, Karanlik Kale, Pürenli Seki, Kokar, Egritaş, Kemer et Ala.

Plus de photos de la Vallée d'Ihlara...

De retour à notre camping-car, nous reprenons la route en quittant le fond de la vallée par la même petite route qu'à l'aller et retrouvons la route nationale. En nous dirigeant vers la ville d'Ihlara, nous stoppons pour la nuit au "Yesil Vadi".

Où dormir à Ihlara ?

Ihlara n'est pas l'endroit où l'on trouve le plus d'hébergements en Cappadoce... mais il y en a tout de même quelques-uns.

Recherche et réservation d'hôtels à Ihlara

Hébergement où nous avons logé :

  • "Yesil Vadi" (très bon accueil ; hôtel propre, mais a l'air d'être un peu laissé à l'abandon ; nuit calme ; )

Chiffre de la journée : 90 km parcourus

Le lendemain, nous passons la ville d'Ihlara, puis remontons la Vallée d'Ihlara par la route Est, en direction de Güzelyurt, puis Derinkuyu. Du côté de Güzelyurt, il y a une belle vue sur le mont Hasan (Hasan Dağı en turc), un volcan qui culmine à presque 3 300 et le lac artificiel Güzelyurt Göleti .

Nous nous arrêterons dans un bureau de poste pour téléphoner en France pour une modique somme.

Les lieux de la Cappadoce cités ci-après ne sont plus placés dans l'ordre de notre parcours, mais dans un ordre plus pratique pour le lecteur. En effet, après la Vallée d'Ihlara, nous avons rejoint directement Göreme ; nous sommes ensuite revenus sur nos pas pour la journée, pour visiter Derinkuyu et Soğanlı...


Derinkuyu

Derinkuyu est une ville ordinaire à première vue car il n'y a aucune formation rocheuse dans les alentours. C'est en fait sous terre que se trouve l'attrait touristique ! Il s'agit de l'une des cités souterraines de la Cappadoce. Plus de 200 cités souterraines auraient été découvertes en Cappadoce. Celle de Derinkuyu permettait d'abriter jusqu'à 50 000 personnes. "Derin kuyu" signifie "puits profond". Aujourd'hui, seule une partie de la cité se visite (6 EUR/pers. + parking).

Nous stationnons notre camping-car sur l'un des grands parkings . Un escalier nous conduit dans la cité souterraine . Pour ne pas nous perdre, nous suivons les indications de couleurs affichées sur les murs. Parfois, nous nous retrouvons dans de grandes pièces, parfois, nous devons nous faufiler dans des passages étroits et au plafond bas. Parfois, nous nous retrouvons bloqués dans certains passages étroits parcourus dans les 2 sens.

Quelques photos de la cité souterraine de Derinkuyu...


Soğanlı

Soğanlı (ou Soğanlı-Tal, ou encore Soganli) se trouve à 32 km à l'Est de Derinkuyu. À mi-chemin, la petite route pénètre dans une belle vallée. Ensuite, il ne faut pas manquer de prendre à droite , vers Soğanlı. Nous nous retrouvons alors dans la vallée de Soğanlı. Après 2,5 km les formations rocheuses spectaculaires commencent, ainsi que les églises rupestres troglodytes, repérables par de petits panneaux placés au bord de la route. La première que nous repérons est Tokalı Kilise (ou Tokali Kilise ; église à la boucle ; panneau "The church with buckle").

Nous passons l'église Gök Kilise (église du ciel) sans nous arrêter, puis nous arrêtons à un péage pour accéder au reste du site.

Sur le côté se dressent de curieuses falaises, trouées par l'homme pour en faire des pigeonniers.

En arrivant au tout petit village de Soğanlı, la vallée se sépare en deux. Nous prenons celle de droite. Aussitôt après, petit stop à l'église Karabaş Kilise.
Les fresques murales sont incroyables et magnifiquement bien conservées.

Au bout de la route, sur la droite se trouve l'église Yılanlı Kilise (église aux serpents ; panneau "The church with snakes" ; également appelée église Saint-Georges).

Nous laissons ensuite le camping-car et continuons à pied, non pas par le sentier qui prolonge la route, mais en prenant le sentier à gauche qui retourne vers le village de Soğanlı (vers le sud), et qui longe le côté opposé de la vallée. Le sentier passe tout d'abord une petite forêt et traverse un petit ruisseau, puis grimpe doucement la montagne. D'ici, la Vallée de Soğanlı est magnifique ! Un peu plus loin, nous arrivons à l'église Kubbeli Kilise (église du dôme).

Juste après, l'église Saklı Kilise (église cachée).

Encore un peu plus loin, nous arrivons sur les hauteurs du tout petit village de Soğanlı, où se trouvent également des habitations troglodytes. À cet endroit, on peut redescendre pour rejoindre la route. Nous choisissons de rebrousser chemin pour récupérer notre camping-car.

Depuis le village de Soğanlı, il est possible de se rendre dans la deuxième vallée (celle de gauche ; vers l'Ouest) et rejoindre les églises Geyikli Kilise et Tahtahı Kilise, à seulement 800 m du village. Toute la région de Soğanlı et les églises rupestres peuvent être visitées à pied. Un aller-retour depuis le village de Soğanlı, jusqu'au fond de la vallée de droite (église Yılanlı Kilise), puis retour par l'autre versant de la vallée jusqu'au village fait moins de 2 km. L'aller-retour de la vallée de gauche vers l'église Tahtahı Kilise ne fait que 1,5 km. Soit un total de 3,5 km de marche au départ du village Soğanlı. Il s'agit vraiment d'une magnifique région !

Plus de photos de la Vallée de Soğanlı...


Parc national de Göreme

Nous arrivons au cœur de la Cappadoce, définie par le Parc national de Göreme (ou Göreme Milli Parkı). Le paysage est spectaculaire : ne s'agirait-il pas de la 8e merveille du monde ?

Le Parc national de Göreme est le site le plus spectaculaire de la Cappadoce. Au plus bas, l'altitude est d'environ 1 000 m et au plus haut, environ 1 300 m. Le parc national s'étend sur environ 12x12 km. Au centre, se trouve la petite ville de Göreme. Le relief est constitué de vallées et de plateaux. Le paysage est grandiose : formations rocheuses en forme de pyramide (cône retourné), colonnes de plusieurs dizaines de mètres de haut, falaises... Quelles merveilleuses expressions de la nature ! Très souvent creusées par la main de l'homme pour en faire des habitations troglodytes, ces formations géologiques, qui sont appelées "cheminées de fées", sont fascinantes ! Nous y resterons 12 nuits, tant il y a de choses à voir ! Certains endroits peuvent être observés depuis la route, mais la randonnée reste la meilleure façon de découvrir cette région, riche en sentiers.

Après avoir comparé quelques hébergements et campings, nous nous posons, pour commencer, au "Panorama Camping".

Où dormir dans les environs du Parc national de Göreme (Cappadoce) ?

La région du Parc national de Göreme offre de nombreux hébergements et campings. Le choix est vaste et pour toutes les bourses. Optez pour une expérience unique en réservant une chambre dans une maison troglodyte. Pour un budget plus serré, il faudra opter pour un hébergement en construction classique. La ville de Göreme est la plus fournie en hébergements. On en trouve également beaucoup dans les autres villes au sein du parc national ou aux abords, comme à Ürgüp (où il y a de très nombreuses possibilités de se loger) ou encore à Çavuşin, Uçhisar, Ortahisar, et plus loin Nevşehir, Avanos, Mustafapaşa (et encore d'autres !).

Recherche et réservation d'hôtels dans les environs du Parc national de Göreme

Hébergements et campings que nous avons visité :

  • "Panorama Camping", où nous avons logé (accueil chaleureux, attentionné, toujours présents ; camping agréable et possédant une belle vue sur Göreme ; emplacement à 14 EUR avec électricité (parfois ombragé) ; sol poussiéreux en raison d'une terre très fine ; aire de service pour camping-car ; propose des chambres très sommaires et sans salle de bains à 30 EUR pour 1 nuit ou 20 EUR/nuit pour plus de 2 nuits ; toilettes et douches sommaires ; vieilles constructions ; piscine ; au calme ; sur la route Uçhisar-Göreme, juste avant d'arriver à Göreme ; )
  • "Andromeda Houses", où nous avons logé (propose des bungalows ; WiFi ; situé sur le côté droit, à l'entrée de Göreme en venant d'Uçhisar ; )
  • "Hotel Green Camping", où nous avons logé (accueil très chaleureux ; les toilettes du camping ne sont pas en bon état, mais elles semblent être en cours de rénovation (septembre 2011) ; camping à 4 EUR/pers. + 4 EUR/véhicule ; une partie des emplacements sont engazonnés ; propose de belles chambres de 40 à 60 EUR, rénovées en 2010 ; très bon et beau restaurant ; agréable jardin ; WiFi ; minaret et appel à la prière à côté ; situé dans la ville Çavuşin et à moins de 100 m du site archéologique Çavuşin Kale ; )
  • "Kaya Camping", où nous avons logé (superbe camping, certainement le meilleur de la région ; beaucoup d'emplacements ; sol en gravier et terre ; piscine ; sanitaires très propres ; espace cuisine avec des réchauds ; machine à laver ; au calme ; 14 EUR l'emplacement pour 2 personnes ; sur la route Göreme-Ortahisar ; )
  • "Dilek Camping" (peu d'ombre ; sanitaires simples ; 14 EUR l'emplacement camping-car avec 2 adultes ; propose des chambres sommaires en bungalow ; piscine ; situé à Göreme, sur la route menant à Ortahisar ; )
  • "Göreme Camping" (ouvert de mars à fin novembre ; 10 EUR la place pour 2 pers. (camping-car ou tente) ; belle piscine + toboggans (ouverte de juin à septembre), mais non fonctionnelle lors de notre passage fin septembre 2011 ; WiFi ; machine à laver à 5 EUR ; sur la route Göreme-Ortahisar, prendre la piste sur environ 450 m ; )
  • "Ada Camping Avanos" (non visité ! ; piscine ; se trouve dans la ville d'Avanos ; )

Chiffre de la journée : 100 km parcourus

Göreme

Göreme (ou Avcilar) est la ville principale située (presque) au centre du Parc national de Göreme. C'est également le centre touristique de la Cappadoce, rassemblant ainsi un bon nombre d'agences , d'hébergements, de restaurants et de magasins pour touristes. D'ici, il est facile de réserver un bus, une visite, ou encore un vol en montgolfière, etc..

La ville se trouve à environ 1 100 m d'altitude et est entourée d'une petite falaise et de belles formations rocheuses. Bon nombre d'habitants occupent encore d'anciennes habitations troglodytes ! Sur le haut d'une falaise, le point de vue sur la ville et les vallées environnantes vaut le coup (pente raide, mais facile). Nous dînerons plusieurs fois dans le bon restaurant "Nazar Borëk Cafe" (peu de place ; bon mezze ; ).

Musée en plein air de Göreme

Le Musée en plein air de Göreme est, comme son nom l'indique, un musée extérieur. Il est situé à 1,5 km du centre de Göreme, sur la route Göreme-Ortahisar . Le site est particulièrement apprécié pour observer de belles fresques ornant les murs et plafonds d'églises troglodytes. L'extérieur est, quant à lui, moins impressionnant que celui de Zelve. Pour information, il est interdit de prendre des photos ou de filmer à l'intérieur de certaines églises, comme dans la magnifique église Elmalı Kilise.

Nous arrivons sur le site à 8h45 et il y a déjà 3 cars de touristes ! En milieu de journée, le site est bondé. L'entrée est à 6 EUR/pers.. L'église Karanlik Kilise, qui se trouve dans le musée, doit être payée à part 3 EUR/pers. : elle est à voir absolument car ses fresques sont magnifiquement bien restaurées, certainement les plus belles fresques que nous ayons vues en Cappadoce !

À l'extérieur du musée, de l'autre côté de la route, la magnifique église Tokalı Kilise peut être visitée avec le même billet d'entrée du musée. Là aussi, il est interdit de prendre des photos !

Les Vallées

Les Vallées de la Cappadoce correspondent à une zone creusée par un cours d'eau, dont l'érosion a participé à l'apparition des formes spécifiques de la Cappadoce. Vallée Rose (ou Vallée Güllüdere), Vallée Rouge (Vallée Kızılcukur), Vallée Blanche, Vallée des Pigeons, Vallée de l'Amour, Vallée de Zemi, Vallée Verte, Vallée de Devrent, Vallée de Meskendir, Vallée de Kılıçlar, Vallée des Moines (ou Paşa Bağı), etc., tant de vallées à découvrir qui offrent des paysages à chaque fois différents !

Les vallées regorgent de formations spectaculaires, d'habitations troglodytes, d'églises rupestres et de pigeonniers. C'est un peu au hasard que nous avons découvert certaines églises, après nous être glissés à travers un trou qui semblait être une porte...

Randonnées dans les environs du Parc national de Göreme (Cappadoce)

Les vallées sont à découvrir à pied, via des sentiers, malheureusement pas très bien balisés. Nous n'avons trouvé aucune carte précise sur place. Un guide peut servir pour ne pas se perdre. Après avoir passé 2 semaines sur place, munis de notre GPS, nous avons élaboré une carte de la région du Parc national de Göreme. Cette carte, qui vous permettra de découvrir cette région sans guide, est disponible via notre boutique :

Voici quelques exemples de randonnées à la journée :

  • partir du camping "Kaya Camping", rejoindre la Vallée de Meskendir, suivre la vallée jusqu'à Çavuşin, visiter Çavuşin Kale et Çavuşin Kilisesi (5 km ; facile).
  • partir du point de vue qui se trouve sur le haut de la Vallée Rouge, rester sur la crête nord de la Vallée Rouge, rejoindre la Vallée Rose, visiter les nombreuses églises, dont l'église Haçlı Kilisesi et l'église Kolonlu Kilise bien cachée, descendre vers la Vallée de Meskendir et marcher en direction du sud jusqu'à l'embranchement avec la Vallée Rouge, remonter la Vallée Rouge jusqu'au point de vue du départ (boucle ; 5 km ; difficile).
  • partir de Çavuşin, visiter Çavuşin Kale et Çavuşin Kilisesi, prendre le sentier au nord de Çavuşin Kilisesi où se trouvent de belles cheminées de fées, rejoindre Paşa Bağı et visiter, puis rejoindre Zelve et visiter (5 km ; facile ; de nombreux sites à visiter).
  • partir de la ville de Göreme, rejoindre la Vallée des Pigeons à suivre jusqu'à Uçhisar, puis visiter Uçhisar Kale (3 km ; difficile).
  • partir du nord de la Vallée de l'Amour, à remonter vers le sud, la Vallée Blanche suit la Vallée de l'Amour, marcher jusqu'à Uçhisar, visiter Uçhisar Kale (6 km ; difficile à la fin).
  • partir du camping "Goreme Camping", se diriger vers la Vallée de Kılıçlar, atteindre le haut du Musée de Göreme par la Vallée de Kılıçlar qui devient de plus en plus étroit, même très étroit avec quelques passages à escalader, puis marcher sur la route tout en descente sur environ 100 m jusqu'au Musée, puis visiter le Musée (2 km ; très difficile).
Vallée de l'Amour - Cappadoce - Turquie Vallée de l'Amour - Cappadoce - Turquie
Vallée de l'Amour
Vallée Rose - Cappadoce - Turquie Vallée Rose - Cappadoce - Turquie
Vallée Rose
Haçlı Kilisesi - Cappadoce - Turquie Haçlı Kilisesi - Cappadoce - Turquie
Haçlı Kilisesi dans la Vallée Rose
Kolonlu Kilisesi - Cappadoce - Turquie Kolonlu Kilisesi - Cappadoce - Turquie
Kolonlu Kilisesi dans la Vallée Rose
Kolonlu Kilisesi - Cappadoce - Turquie Kolonlu Kilisesi - Cappadoce - Turquie Kolonlu Kilisesi - Cappadoce - Turquie
Kolonlu Kilisesi dans la Vallée Rose
Vallée de Meskendir - Cappadoce - Turquie Vallée de Meskendir - Cappadoce - Turquie Vallée de Meskendir - Cappadoce - Turquie
Vallée de Meskendir
Vallée de Kılıçlar - Cappadoce - Turquie Vallée de Kılıçlar - Cappadoce - Turquie Vallée de Kılıçlar - Cappadoce - Turquie
Vallée de Kılıçlar

On peut également découvrir les vallées du Parc national du haut d'une Montgolfière, une pratique largement répandue et proposée par de nombreuses agences à Göreme. Tous les matins, des dizaines de montgolfières s'envolent dans les airs. La vision des vallées inondées de montgolfières est magnifique et à ne pas rater chaque matin ! Partir en montgolfière offre également une vue imprenable sur la vallée depuis la nacelle (le coût d'une sortie en montgolfière est de 100 à 150 EUR/pers.).

Nous ne pouvons résister à la tentation d'observer du ciel ce magnifique paysage ! Nous nous levons donc à 4h30 du matin, un minibus vient nous chercher à l'hébergement et nous emmène de nuit au point de départ de notre montgolfière, déterminé seulement le matin selon le sens du vent. Avant même le lever du soleil, nous décollons. Au début, nous trouvons que c'est trop tôt en raison du manque de luminosité. Mais peu de temps après, les premiers rayons du soleil caressent les formations rocheuses et chaque pierre s'illumine sous nos yeux ! Une magnifique balade dans les airs et une expérience inoubliable !

Paşa Bağı

Accessible par la route, Paşa Bağı (ou Pasa Bagi, ou Pasabagi, ou Paşabağı, ou encore Vallée des Moines) se trouve à 6 km au nord de Göreme ; cette vallée renferme une grande concentration de cheminées de fées, ainsi qu'une église. L'accès à Paşa Bağı est gratuit.

Zelve

1,5 km après Paşa Bağı, il y a Zelve, ou plus exactement, le Musée en plein air de Zelve. Après avoir passé la caisse, la zone de visite est découpée en trois petites vallées numérotées 1, 2 et 3. Il y a une quantité impressionnante d'habitations troglodytes creusées dans les falaises. Un tunnel étroit et sans lumière, relie la vallée 1 à la vallée 2 (escaliers raides ; plafonds bas ; pensez à emporter une lampe de poche !). Bien moins bondé que le Musée en plein air de Gorëme, celui de Zelve est plus grand et plus spectaculaire de l'extérieur, mais offre moins de fresques rupestres.

Devrent

À 11,5 km au nord-est de Göreme se trouve la Vallée de Devrent (ou Devrent-Tal), accessible par la route. Ici les formations rocheuses sont de plus petites tailles, et ont pris l'aspect d'objets ou d'animaux. À chacun de découvrir !

Ürgüp

Ürgüp (ou Urgup) est une ville située à l'Est du Parc national. On la visite pour ses anciennes habitations. Le sommet de la colline principale offre une belle vue sur la ville. Ürgüp est très bien fournie en hébergements notamment en hébergements "haut de gamme".

Uçhisar

Uçhisar est une ville située à 4 km au sud-ouest de Göreme, dominée par sa très particulière citadelle qui porte le nom d'Uçhisar Kale. Il s'agit d'un énorme rocher criblé de trous creusés par l'homme, que l'on aperçoit de loin. L'entrée est à 2 EUR/pers..

Il est possible de relier Uçhisar à Göreme à pied par une belle randonnée à travers la Vallée des Pigeons.

Cela fait maintenant une semaine que nous n'avons pas bougé de notre camping, en faisant quotidiennement quelques dizaines de kilomètres pour découvrir les différents coins de la Cappadoce. Le soleil resplendit chaque jour et la température en journée avoisine les 28 °C (alors qu'elle baisse à 10 °C la nuit).

Çavuşin

Le village de Çavuşin (ou Cavusin) se trouve à 3,5 km au nord de Göreme. Au nord du village, le site de Çavuşin Kilisesi peut être visité (accès payant), ainsi que Çavuşin Kale au sud du village.

Par-ci, par-là, de belles cheminées de fées agrémentent ce paysage réchauffé par les dégradés de couleurs ocres de la roche.

Depuis Çavuşin Kale, il est possible de randonner vers la Vallée Rose, la Vallée Rouge et la Vallée de Meskendir, mais aussi de rejoindre Göreme par les sentiers : de bien belles randonnées !

Nous décidons de changer de camping, pour nous poser 3 nuits à Çavuşin, au "Hotel Green Camping". Aujourd'hui, le temps est couvert, et c'est après exactement 38 jours de ciel bleu, que notre camping-car est enfin lavé par la pluie ! Cette dernière ne cessera de tomber durant 2 jours en provocant une sérieuse baisse de la température !

Climat en Capaddoce

Le climat en Cappadoce est aussi varié que ses paysages. Chaque saison offre une perspective différente et unique de cette région magique.

L'été est très chaud et ensoleillé. En été, choisissez de randonner le matin ou le soir pour éviter les fortes chaleurs. Juillet, août et septembre sont les mois les plus sec de l'année.

L'hiver est froid, mais la neige embellie ce paysage féérique. Les bains turcs seront les bienvenues durant cette période froide de l'année. La neige peut être présente de novembre à début avril. Le climat hivernale est comparable à celui de l'Est de la France.

Le printemps et l'automne sont idéal, pour fuir les températures extrême et la foule de l'été. Vers le mois d'avril, c'est une explosion de verdure et de fleurs sauvages. Durant ces périodes, les nuits sont parfois très fraîche. Le printemps est la période de l'année qui connaît le plus de précipitations, mais rien de préoccupant.

Pour davantage de précisions sur le climat, vous pouvez consulter notre fiche climat du centre de la Turquie.

Durant 2 jours, nous cessons les visites, et nous promenons à Çavuşin entre 2 averses. Nous prenons même le thé devant un café turc, suite à l'invitation d'un sympathique monsieur turc. Tous les soirs, nous dinons au restaurant du camping "Hotel Green Camping" (délicieux ; plat unique ; ).

Pour finir, nous rechangeons de camping pour nous poser au "Kaya Camping", ce qui nous permet de découvrir encore mieux la Vallée de Meskendir et d'aller visiter Ortahisar.

Ortahisar

Encore un autre village, situé au sud-est du Göreme, et connu pour sa belle citadelle (0,80 EUR/pers.). Le site est en restauration et malheureusement l'accès est très limité en raison des risques d'éboulement. Nous nous contentons alors de découvrir l'artisanat local (onyx, poterie, tapis...).

Chiffre des 12 derniers jours : 300 km parcourus

Plus de photos du Parc national de Göreme et alentours...


La suite de notre voyage

Notre voyage se poursuit en direction de Karapinar et ses cônes volcaniques.


Informations complémentaires

Avant de partir

Billet d'avion pour la Turquie
Recherche et réservation d'un billet d'avion pour la Turquie
Hébergements en Turquie
Recherche et réservation d'hôtels en Turquie

Comment voyager en Turquie ?


Conclusion - Pourquoi visiter la Cappadoce ?

La Cappadoce, véritable trésor naturel et culturel, était pour nous une région à ne pas manquer ! Nous avions hâte de voir de nos propres yeux ses célèbres "cheminées de fée" (formations rocheuses coniques), ses villes souterraines ancestrales creusées dans la roche ou encore ses anciennes églises ornées de fresques. Cette région est également connue pour ses vols en montgolfière qui offrent des vues à couper le souffle.

J'espère que le résumé de notre voyage vous aura donné envie de découvrir cette incroyable région !

Gilles


Notre voyage en Turquie au complet

Mode d'emploi de la carte
  • vous pouvez "glisser" la carte en déplaçant la souris avec le clic gauche maintenu
  • agrandir la carte en cliquant sur le [+] en-haut à gauche de la carte
  • cliquer sur une étoile jaune pour obtenir des détails sur le lieu
  • cliquer sur un trait bleu pour connaître la distance
  • afficher la carte sur Google Maps en cliquant ici

Notre itinéraire s'est déroulé sur 36 jours, durant tout le mois de septembre ainsi que début octobre.

Le carnet de route au complet...

Toutes les photos de la Turquie...