Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Carte Australie

Australie

Wilsons Promontory

C'est à l'Est de Melbourne, dans l'état du Victoria, que se trouve le Promontoire de Wilson (ou Wilsons Promontory), surnommé The Prom ou Wilsons Prom. Il s'agit d'une péninsule et du point le plus au Sud du continent australien. Cette péninsule offre, à ses visiteurs, de grandes forêts tempérées ainsi qu'une magnifique côte où belles plages et roches en granite (souvent recouvertes de lichen orange) plantent le décor. La faune y est abondante et on y observe facilement des kangourous, wallabies, wombats, ainsi que d'autres animaux (phoques, chauves-souris, reptiles, amphibiens etc.) ou encore de nombreuses espèces d'oiseaux. Les amoureux de nature et de randonnées y trouveront largement quoi satisfaire leur soif de découverte.

Nos visites au Promontoire de Wilson

Melbourne fait partie des grandes villes que nous avons visitées lors de notre voyage de 3 mois en Australie. C'est durant notre séjour à Melbourne, que nous avons sillonné, pendant 3 jours, le Parc national du promontoire de Wilson...

Autres régions visitées

Aller au Promontoire de Wilson

Après nos 3 nuits passées au centre de Melbourne, puis nos 3 nuits sur la Great Ocean Road, c'est toujours à bord de notre van, loué à l'agence "THL" de Melbourne, que nous nous rendons au Promontoire de Wilson.

Location de notre van : 7 jours (6 nuits) à 84 EUR/jour incluant une assurance complète sans franchise en cas d'accident ; agence située à 20 km de l'aéroport et à 10 km du centre de Melbourne ; agence sérieuse ; le van récupéré était propre et dans un bon état général, son compteur affichait 120 000 km ; l'agence "THL" www gère de nombreuses enseignes de loueurs, comme "Britz", le véhicule que nous avons réservé ; voir Location d'un van ou camping-car en Australie ; .

Arrivant de la Great Ocean Road, nous devons traverser Melbourne d'Ouest en Est pour rejoindre le Promontoire de Wilson. Les routes proches de Melbourne sont chargées. De plus, nous essayons d'éviter les quelques autoroutes à péages qui sont situées autour de Melbourne ; en effet, les péages sont automatiques et photographient la plaque d'immatriculation du véhicule qui passe pour ensuite le facturer ; en les empruntant, nous aurions été obligés de créer un compte sur Internet pour le règlement du péage (voir Conduite, Routes et Péages en Australie).

Comment rejoindre Wilsons Promontory depuis Melbourne ?

Le Promontoire de Wilson se trouve à environ 220 km de Melbourne. On peut s'y rendre facilement avec un véhicule de location. En bus, on peut s'en approcher, mais il faudra finir par un autre moyen de transport. Par exemple, des bus font Melbourne → Foster ou Fish Creek. Ensuite, pour faire les derniers 60 km, c'est plus aléatoire selon la saison ! Il semblerait que des navettes circulent le week-end et font le trajet Foster → Tidal River (Promontoire de Wilson). Les locations de voiture à Melbourne sont "bon marché" (voir Louer une voiture) et il est également possible d'y louer un van ou un camping-car (les loueurs sont nombreux). Se rendre au Promontoire de Wilson avec un tel véhicule permettra de dormir sur place. Pour en savoir plus : Le van et camping-car en Australie. Autre solution (mais onéreuse) : partir en circuit organisé depuis Melbourne à la journée ou en demandant de quitter le groupe en fin de journée, afin de rester plus longtemps sur place.

Malgré les 290 km parcourus en journée, (pour rappel, nous venons de la Great Ocean Road) nous sommes encore loin de Wilsons Promontory ; nous devons donc nous poser pour la nuit. Nous optons pour une aire autorisée et gratuite dans la forêt de "Bass Valley Reserve" (calme absolu ; toilettes très sommaires ; ). Une fois la nuit tombée, nous nous retrouvons dans le noir complet car aucune lumière n'est installée ici. Nous avons alors la surprise d'entendre, tout près de nous, le cri impressionnant du Kookaburra. Pour l'entendre encore mieux, nous sortons de notre van et nous baladons dans le noir sur la route déserte. Le cri du kookaburra, qui retentit dans la nuit noire, est à la fois magique et inquiétant...


Parc national du promontoire de Wilson

Naguère, cette région était peuplée par les Aborigènes Kurnai et Boonwurruns. Le promontoire de Wilson a été foulé par les européens, pour la première fois en 1798. Après une période où l'homme ne pensait qu'à exploiter la région (chasse de phoques, otaries, éléphants de mer, coupe du bois...), certains hommes ont pris conscience de l'importance de la préservation du site. C'est pourquoi, en 1898, le Parc national du promontoire de Wilson (ou Wilsons Promontory National Park) a été créé. Cela en fit le premier Parc national d'Australie. Aujourd'hui, on peut y découvrir une faune, souvent endémique, qui a survécu depuis l'arrivée des européens. Parmi elle, facilement observable, on trouve des kangourous, wallabies, wombats, cacatoès à huppe jaune, cacatoès funèbres, perruches de Pennant, mérions superbes... voir Faune australienne. Une grande partie des forêts a malheureusement brûlé dans l'incendie de 2005, mais la nature reprend peu à peu le dessus.

Plusieurs parcs marins ont été ajoutés au Parc national initial. Ainsi, le Wilsons Promontory Marine National Park est aujourd'hui le plus grand parc marin du Victoria qui englobe, non seulement la côte, mais également quelques îlots. Les plongeurs ou snorkeleurs pourront y observer des fonds marins riches en faune et en flore. Le parc marin protège également les phoques, les manchots et autres animaux, qui ont fait des îlots leur habitat. Le Parc national du promontoire de Wilson est très apprécié des australiens, et ceux qui résident à Melbourne viennent volontiers y passer le week-end.

Le lendemain matin, nous reprenons la route en direction du Promontoire de Wilson. Il n'y a qu'une seule route d'accès et nous prenons le soin d'avoir le plein d'essence, car il n'y a pas de station dans le Parc national. L'entrée du Parc national est marquée par une guérite où un stop est nécessaire. Une personne nous donne des informations orales et quelques documents. L'accès au Parc national est gratuit si l'on n'y séjourne que la journée. Comme nous prévoyons d'y rester plusieurs jours, il faut obligatoirement loger dans un camping (payant) tenu par le Parc national ou alors, il faut passer la nuit à l'extérieur du parc. En pleine saison, il est fortement recommandé de réserver.

Après l'entrée, l'unique route se termine 30 km plus loin, à Tidal River ; toutefois, sur le trajet, plusieurs parkings méritent déjà des stops qui donnent accès, tantôt à une plage, tantôt à une courte randonnée. Comme nous envisageons de rester 2 jours dans le parc, et donc d'y passer une nuit, nous nous rendons au plus vite à Tidal River, afin de réserver une place de camping. Le camping est bondé mais, par chance, quelques places sont encore disponibles (42 EUR la place, sans électricité ; toilettes et douches propres ; à proximité de la plage Norman ; BBQ gratuit ; idéal pour explorer le Parc national ; très vite complet en saison touristique, mais quelques places sont réservées aux étrangers, non australiens ; ).

Où dormir dans le Parc national du promontoire de Wilson ?

Le Parc national du promontoire de Wilson offre plusieurs types d'hébergements, dont des cabines, lodges, tentes, campings... Les principaux hébergements se trouvent à Tidal River, qui se situe tout au bout de l'unique route qui même au Parc national. Ce pseudo village réunit des emplacements de camping, des hébergements en dur, superette, café, centre d'information... D'autres hébergements existent (comme des campings), mais ils sont souvent accessibles que si vous faites une randonnée - (idéals pour les trekkeurs). Le phare de Wilsons Promontory dispose d'hébergements en dur, mais qui sont uniquement accessibles à pied. Une alternative accessible en voiture, est le camping Stockyard situé à l'entrée de Parc national. On peut également choisir de sortir du Parc national pour loger dans un camping, chalet, appartement ou hôtel que l'on trouvera à moins de 30 km du parc. Le camping ou bivouac sauvage est interdit dans le Parc national ! Il faut donc obligatoirement se poser pour la nuit dans une zone prévue à cet effet (payante - réservation nécessaire). En haute saison touristique, il est recommandé de réserver son hébergement à l'avance, mais sachez que le camping de Tidal River garde quelques places disponibles pour les arrivants étrangers. Les réservations peuvent se faire via le site officiel des Parcs du Victoria ou en vous rendant directement au centre d'information de Tidal River.

Après avoir payé notre place de camping, et comme nous ne sommes qu'en milieu de journée, nous avons encore le temps de profiter du coin. La météo n'est pas avec nous et passe sans arrêt d'un état couvert à un ciel partiellement dégagé.

Climat au Parc national du promontoire de Wilson

Au Promontoire de Wilson, le climat est chaud en été austral (Janvier) et frais, voire froid en hiver austral (Juillet = minimum 6°C). Les précipitations sont un peu plus importantes d'Avril à Novembre. C'est donc l'été austral qui est la saison idéale pour en profiter au mieux. Pour davantage de précisions sur le climat, vous pouvez consulter notre fiche climat du Sud de l'Australie.

Norman Beach

C'est à pied, depuis le camping de Tidal River, que nous nous rendons sur la plage de Norman (200 m). Ensuite, nous rebroussons chemin pour emprunter la passerelle qui permet de traverser la rivière Tidal. Après la passerelle, un sentier nous permet d'atteindre les hauteurs et nous mène au point de vue Tidal, qui nous offre une belle vue sur Tidal River et Norman Beach (2 km ; 30 min ; 110 m de dénivelé). De l'autre côté, nous apercevons Squeaky Beach, que nous pourrions rejoindre, mais le ciel se couvre et nous rebroussons alors notre chemin.

Plus de photos de Norman Beach...

Prom Wildlife Walk

Avant la tombée de la nuit, nous prenons le van pour nous rendre à 16 km de là, à Prom Wildlife Walk (ou Woodland Track), un endroit réputé pour l'observation des kangourous. Il faut éviter de s'y rendre en journée, lorsque la chaleur est écrasante, car les animaux se mettent à l'abri du soleil et sont difficilement visibles. Dès le coucher du soleil, la faune s'active. Depuis la route, une balade facile de 2 km, en boucle, nous permet en effet d'observer de nombreux kangourous de très près ! Il est également possible de croiser des wombats ou des émeus, mais nous n'en n'avons pas vu cette fois-là...

Plus de photos de Prom Wildlife Walk...

Nous reprenons notre van et roulons prudemment jusqu'au camping (16 km). À partir du moment où la température baisse, les animaux sortent de leur tanière. Il n'est donc pas rare de voir des kangourous, wombats ou émeus positionnés au milieu de la route ou encore la traverser (parfois juste devant le véhicule !) ; la prudence est donc de rigueur ! Voir Rouler de nuit...

De retour au camping, nous remarquons plusieurs wombats qui se promènent tranquillement autour des tentes et des caravanes...

Squeaky Beach

Le lendemain matin, nous quittons le camping et rejoignons le parking de Squeaky Beach. Depuis le parking, il reste 300 m à marcher pour arriver à la plage. Cette plage est également accessible depuis Tidal River moyennant 2,5 km de marche. Squeaky Beach est une belle plage de sable de quartz arrondi qui grince (squeaky en anglais) lorsque l'on marche dessus. À chacune de ses extrémités, se trouvent de belles formations de granite, recouvertes de lichen orange, que nous avions déjà pu observer en Tasmanie. Attention à la baignade car cette plage a un fort ressac et ne convient pas du tout aux enfants.

Plus de photos de Squeaky Beach...

Les randonnées à Wilsons Promontory National Park

Le Parc national du promontoire de Wilson renferme plus de 80 km de sentier. On peut ainsi faire de courtes balades ou, au contraire trekker sur plusieurs jours. Certains itinéraires sont soumis à l'octroi d'un permis. Randonner plusieurs jours nécessite de réserver des nuits dans des emplacements autorisés, car le camping ou le bivouac sauvage y sont interdits ! Pour organiser tout cela, ou simplement avoir des renseignements, rien de mieux que de se rendre au centre d'information de Tidal River géré par Parks Victoria. Ils sauront vous aiguiller en fonction des souhaits de découverte de chacun, du niveau de difficulté, de la durée des randonnées, de la météo et des disponibilités.

Parmi les randonnées les plus populaires, il y a :

  • "Squeaky Beach Track" : cet itinéraire relie les plages de Norman (Tidal River) et de Squeaky Beach en 2,5 km (l'aller simple). Un petit détour permet de rejoindre le point de vue Pillar Point. Un autre détour permet de passer par le sommet de Tidal Overlook (voir point ci-dessous).
  • "Tidal Overlook" : 1,9 km et 30 min (l'aller simple) depuis Tidal River. L'itinéraire offre plusieurs points de vue sur Norman Beach et termine au sommet avec une vue également sur Squeaky Beach (110 m de dénivelé). Voir récit...
  • "Squeaky Beach - Picnic Bay" : 2 km pour passer de Squeaky Beach à Picnic Bay. On peut débuter depuis le parking de Squeaky Beach ou de Picnic Bay. On peut également démarrer la balade depuis Tidal River (2,5 km de plus). Une fois à Picnic Bay, on peut choisir de poursuivre jusqu'à Whisky Bay (voir point ci-dessous).
  • "Picnic Bay - Whisky Bay" : un sentier de 700 m relie Picnic Bay à Whisky Bay. Ce court sentier offre plusieurs magnifiques points de vue sur les 2 baies. On peut débuter la balade depuis le parking de Picnic Bay ou de Whisky Bay. Voir récit...
  • "Les 3 baies" : au départ de Tidal River, il faut marcher 5,5 km (l'aller simple) pour faire les 3 baies, Squeaky Beach, Picnic Bay et Whisky Bay. Voir les 4 points ci-dessus...
  • "Loo-Errn Track" : cette petite boucle de 1 km, totalement équipée de pontons, se trouve à Tidal River. Les pontons permettent de découvrir (au sec) les bords de la rivière Tidal.
  • "Mount Bishop Track" : le sentier rejoint le sommet graniteux du Mont Bishop et offre une vue panoramique sur Norman Beach, Tidal River et Squeaky Beach. Ce sont 2,7 km (l'aller simple) depuis le parking Lilly Pilly Gully (270 m de dénivelé ; 1h de marche) ou 4 km (l'aller simple) depuis Tidal River (310 m de dénivelé).
  • "Lilly Pilly Gully Nature Walk" : cet itinéraire en boucle de presque 6 km, débute au parking Lylly Pilly Gully. Le sentier traverse des forêts d'eucalyptus et passe le ravin de Lilly Pilly. On peut prolonger l'itinéraire en cheminant jusqu'au sommet du mont Bishop (voir point ci-dessus).
  • "Mount Oberon Summit" : ce sentier rejoint le sommet en granite du Mont Oberon et offre une vue panoramique à 360°, notamment sur Norman Beach et Tidal River. Ce sont 3,3 km et 1h de marche (l'aller simple) depuis le parking Telegraph Saddle. Ce sentier est plutôt un large chemin qui grimpe progressivement et lentement sur 340 m de dénivelé. Attention, la route qui rejoint le parking ferme lorsque le parking est plein (rapidement plein en saison touristique). Dans ce cas, il faut prendre la navette gratuite qui fait la liaison entre Tidal River et le parking Telegraph Saddle.
  • "Oberon Bay Walking Track" : cet itinéraire débute à Tidal River et permet de rejoindre la baie Oberon en 6,5 km (l'aller simple). Ce sentier se dirige tout d'abord au Sud de Norman Beach puis, avec un très court détour, donne sur le point de vue de Norman Point. Le sentier atteint ensuite Little Oberon Bay, avant d'atteindre Oberon Bay. Ensuite, il faudra soit faire demi-tour, soit faire une boucle supplémentaire en prenant la direction du parking Telegraph Saddle (9,5 km) ; le retour sur Tidal River se fera ensuite en navette (vérifier les horaires). Comptez au minimum 5h30 pour la boucle complète ! Par sécurité, il faudra plutôt opter pour faire la boucle dans l'autre sens (commencer par faire Tidal River→Telegraph Saddle en navette, puis randonner jusqu'à Tidal River via Oberon Bay). On peut également choisir de dormir dans le camping d'Oberon Bay (à réserver). Ou encore, aller beaucoup plus loin pour rejoindre la magnifique plage isolée de Waterloo Bay.
  • "Boucle du sud" : cette randonnée de 3 à 4 jours (46 ou 59 km) offre ce qu'il y a de plus beau à voir dans le Parc national. Des campings sont disponibles tout au long de l'itinéraire. On commencera à prendre la navette gratuite depuis Tidal River jusqu'à Telegraph Saddle (4 km). Ensuite 10 km de randonnée pour rejoindre Sealers Cove, suivis de 14 km jusqu'à Waterloo Bay. De Waterloo Bay, on peut choisir de faire plus court en se dirigeant directement à Oberon Bay (via Telegraph Junction) = 16 km. Ou alors, on préférera rejoindre Oberon Bay en effectuant la grande boucle, c'est-à-dire en passant par les points les plus au Sud du Promontoire et ainsi voir le phare de Wilsons Promontory Lightstation construit en 1859 = 28 km. Une fois à Oberon Bay, il restera à rejoindre Tidal River en 7 km.
  • "Nord du parc" : le Nord du Parc national est nettement moins fréquenté. On peut choisir de marcher 17 km jusqu'à Five Mile Beach depuis le parking Five Mile Road. Il sera alors préférable d'effectuer l'aller-retour en 2 jours et de dormir dans l'un des campings (à réserver). Des variantes ou extensions existent...
  • "Prom Wildlife Walk" ou "Woodland Track" : il s'agit d'une boucle de 2 km sur un sentier plat, à faire en fin de journée car propice à l'observation des kangourous, wombats, émeus et autres animaux. Le parking (terrain vague) se trouve à 16 km de Tidal River. Voir récit...
  • "Tongue Point Track" : cette randonnée fait 4 à 5,5 km l'aller selon le parking de départ que l'on choisit.
Navette entre Tidal River et Telegraph Saddle

Une navette gratuite assure la liaison entre Tidal River et Telegraph Saddle pendant les vacances scolaires d'été et de Pâques et les week-ends de Novembre à Avril. Cette liaison fait économiser aux randonneurs 4 km de marche. Les points de départ incluent le parking du centre des visiteurs de Tidal River et le parking des randonneurs pour la nuit de Tidal River. Quant au parking Telegraph Saddle, il est fermé aux véhicules lorsque la navette est en service. Un horaire est affiché à tous les points de départ et au centre d'accueil des visiteurs de Tidal River.

Picnic Bay & Whisky Bay

D'ici, il est possible de rejoindre Picnic Bay, soit par la route (3 km), soit via un sentier (1,6 km). Picnic Bay est une magnifique plage en arc de cercle.

Le must est d'emprunter le sentier qui relie Picnic Bay et la baie suivante, Whisky Bay. Ce sentier offre une vue grandiose sur les deux baies. Comme précédemment, ces deux baies sont pourvues de belles plages et de rochers en granite recouverts de ce lichen orangé qui donne encore plus de charme à ces magnifiques baies !

Finalement, nous décidons de passer un moment sur la plage de Whisky Bay. Nous ne nous baignons pas car les panneaux nous avertissent largement des dangers possibles de la mer !

Plus de photos de Picnic Bay et Whisky Bay...

Les plages à Wilsons Promontory National Park

On trouve de nombreuses plages au Wilsons Promontory National Park. La baignade est cependant dangereuse, en raison d'un ressac violent qui ne convient généralement pas aux enfants. Mieux vaut se contenter de faire trempette ! Plusieurs plages sont facilement accessibles depuis un parking situé juste à côté, ou au contraire, moyennant plusieurs jours de marche. Voici les plages renommées :

  • Norman Beach, la plus fréquentée en raison de sa proximité avec le village de Tidal River. Au Nord de la plage, la rivière Tidal finit dans une mer calme et sans vague qui offre un vaste espace de sable qui ravira les enfants. Plusieurs sentiers partent d'ici et permettent de rejoindre les 2 baies voisines, celles de Squeaky Beach (2,5 km) et Oberon Bay (6,5 km). Les sentiers offrent de beaux points de vue sur Norman Beach, depuis Pillar Point et Tidal Overlook. Voir récit...
  • Squeaky Beach, encore une belle plage. Là aussi, des sentiers partent d'ici et permettent de rejoindre les 2 baies voisines, dont celles de Norman Bay (2,5 km) et Picnic Bay (2 km). Voir récit...
  • Picnic Bay offre une magnifique plage en arc de cercle. Un sentier permet de rejoindre la Whisky Bay qui est de toute beauté (700 m). Voir récit...
  • Tout comme Picnic Bay, Whisky Bay offre une belle plage et de nombreux beaux rochers en granite recouverts de lichen orangé. Voir récit...
  • Quand à Darby Beach, elle nécessite une marche de 1 km depuis le parking.
  • Les plages isolées sont nombreuses et peuvent être atteintes après une très longue randonnée ou un trek de plusieurs jours. Parmi elles, notons les plages de Waterloo Bay, Sealers Cove, Five Mile Beach... Les plages de Waterloo Bay et de Sealers Cove sont apparemment de toute beauté.
  • Five Mile Beach est la plus longue plage du Promontoire de Wilson. Comme son nom l'indique, elle fait 5 miles de long, soit 8 km. Pour l'atteindre, il faut effectuer 17 km de randonnée (aller simple) depuis le parking Five Mile Road. Il est donc préférable d'effectuer cela en 2 jours et de dormir dans l'un des campings (à réserver au préalable). Ce n'est cependant pas la plus belle plage du coin.

Plus de photos du Wilsons Promontory National Park...


La suite de notre voyage

Une fois sortis du Parc national, nous nous posons pour la nuit sur une aire gratuite située au bord de la route. Le lendemain, nous prenons la route vers Melbourne car nous devons rendre notre van en fin de journée. À proximité de Melbourne, nous faisons un stop à St Kilda. Puis il est temps de rendre notre van. Nous passons notre dernière nuit à Melbourne dans le même hôtel qu'à notre arrivée, le "Ciloms Airport Lodge" (voir Où dormir à Melbourne) car, le lendemain matin, nous prendrons un vol à 6h35 pour Perth (vol direct Melbourne-Perth aller simple de la compagnie Virgin à 121 EUR TTC ; 4h15 de vol).

Pour connaître la suite de notre aventure : Perth et l'Ouest australien


Informations complémentaires

Prix du carburant

En Australie, le prix de l'essence est moins cher que le diesel et tous les carburants sont moins chers qu'en France. À Melbourne, les tarifs étaient de 0,70 EUR/litre d'essence sans plomb (unleaded) 91 et de 0,84 EUR/litre de gasoil. En s'éloignant de Melbourne, ces tarifs augmentent un peu. Certaines stations proposent 4 cents de remise par litre, à la présentation d'un ticket d'achat dans un hypermarché (voir Carburant en Australie...).

Avant de partir

Généralités sur l'Australie


Données clés du voyage

La période : Wilsons Promontory : du 22 au 26 janvier 2015 (4 jours/3 nuits + 1 nuit à Melbourne)
Durant ce même voyage en Australie, plusieurs autres régions ont été explorées : Sydney du 19 décembre 2014 au 2 janvier 2015 (14 jours), les Blue Mountains du 2 au 6 janvier 2015 (4 jours), la Tasmanie du 6 au 15 janvier 2015 (9 jours), Melbourne du 15 au 19 janvier 2015 (4 jours), la Great Ocean Road du 19 au 22 janvier 2015 (4 jours), le Promontoire de Wilson du 22 au 26 janvier 2015 (4 jours), Perth et la côte Ouest du 26 janvier au 28 février 2015 (33 jours), le Centre Rouge du 28 février au 12 mars 2015 (12 jours), et Darwin du 12 au 15 mars 2015 (3 jours)
Nos hébergements : Bivouac et camping en Van (3 nuits) - Hôtel (1 nuit)
Nos moyens de transport : Van
Le nombre de personnes : 2 adultes + 1 enfant de 7 ans
Le taux de change moyen au moment du voyage : 1 EUR (Euro) = 1,42 AUD (Dollar australien) = 1,13 USD (Dollar américain)
Distance parcourue : 530 km

Pour ce voyage, nous avions prévu de passer 3 mois en Australie ; le pays étant très vaste, nous souhaitions cantonner nos visites à seulement quelques régions. Selon les endroits, nous envisagions de circuler tantôt en voiture, tantôt en van ou en camping-car. Pour relier les quatre coins de l'Australie, nous avions planifié de prendre 5 vols internes. Voici notre itinéraire : début du voyage à Sydney et les Blue Mountains ; ensuite, vol pour la Tasmanie ; puis retour sur le continent pour découvrir Melbourne et ses environs (Great Ocean Road et Wilsons Promontory) ; puis direction l'Ouest de l'Australie pour visiter Perth et toute la côte du Sud-Ouest ; pour finir : découverte du Centre Rouge. Avant de quitter l'Australie, nous avons fait une petite escale de deux jours à Darwin.

Lors de ce voyage, nous avons tenu un blog en direct : 10 mois de voyage (Hong Kong, Polynésie française, Nouvelle-Zélande, Australie, Viêt Nam, Thaïlande, Malaisie et Indonésie)


Conclusion - Pourquoi aller au Parc national du promontoire de Wilson ?

Le Parc national du promontoire de Wilson (ou Wilsons Promontory) est à découvrir pour sa végétation et sa faune préservées. Il offre le calme et la détente dans un environnement d'air pur ; on appréciera, non seulement les activités liées à la mer (plage, surf, snorkeling, plongée etc.) mais également les nombreuses possibilités de randonner avec une kyrielle de sentiers et de parcours balisés.

J'espère que le résumé de notre voyage vous aura donné envie de découvrir cette magnifique région ! Si vous souhaitez d'autres précisions pour vos futurs voyages n'hésitez pas à poser vos questions dans notre forum !

Merci de votre intérêt et bon vent à vous !

Gilles

Toutes les photos du Parc national du Promontoire de Wilson...