Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Carte Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande

Région de West Coast

La Nouvelle-Zélande est composée de deux îles principales : l'île du Nord et l'île du Sud ; la région de West Coast se situe sur la côte Ouest de l'île du Sud. Cette magnifique côte sauvage est le berceau du superbe site Punakaiki Pancake Rocks, qui figure parmi les immanquables si l'on visite cette région. La West Coast englobe, par ailleurs, une partie des Alpes du Sud, où les magnifiques glaciers Franz Josef et Fox sont à découvrir ! Les randonneurs trouveront leur bonheur parmi les innombrables sentiers de randonnée que l'on trouve dans la région.

Nos visites dans la région de West Coast

Nous avons passé 35 jours sur l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Notre parcours sur l'île du Sud s'est fait du Nord au Sud en suivant plus ou moins la côte Ouest. Après la visite du district de Tasman, nous avons choisi de visiter la région de West Coast.

L'île du Sud de Nouvelle-Zélande

Autres régions visitées


La Route 6 rejoint le littoral de la côte Ouest. Comme il se fait tard, nous nous posons sur un parking en terre battue en bord de mer, juste à côté du village de Westport (à North Beach ou Kawatiri Beach Reserve ; il y 2 zones pour camping-cars self-contained, l'une est réservée aux membres et donc fermée par un portail, l'autre est libre d'accès ; ). Dehors, il pleut toujours ! La plage, située juste à côté, est jonchée de troncs d'arbres.

Renseignement pratique : à quelques encablures, se trouve une zone de recyclage de déchets ( ).

Chiffre de la journée : 310 km parcourus depuis Takaka (Tasman)


Cap Foulwind

Situé non loin du village de Westport, le Cap Foulwind (ou Cape Foulwind en anglais) possède une grande colonie d'otaries à fourrure. Un sentier, long de 3,3 km, permet de longer le littoral du cap pour faciliter l'observation des otaries. Pour y accéder, on peut se rendre sur l'un des deux parkings, celui au Nord, à proximité du phare du cap, ou celui au Sud, à proximité de la baie de Tauranga. Nous choisissons de nous rendre au parking au Sud. Compte tenu de la météo pluvieuse, nous nous contentons de suivre le sentier sur environ 1 km. Ce sentier, parfaitement aménagé, nous permet rapidement de voir quelques otaries.

Sur le parking, nous apercevons un weka, cousin du kiwi.

Plus de photos du Cap Foulwind...


Sur la route en direction du Sud, nous faisons un rapide stop à Mitchells Gully Gold Mine, une mine d'or abandonnée qui peut être visitée. Cette visite payante (6 EUR), que l'on effectue sans guide, se fait à pied, sur le site situé en pleine nature ; on y découvre d'anciens outils, d'anciennes machines, mais également les tunnels qui ont été creusés, par les mineurs, lorsque la mine était encore exploitée. Des vers luisants que l'on peut facilement observer, ont élu domicile dans ces tunnels. Nous n'avons pas fait cette visite, compte tenu de la mauvaise météo, toutefois, nous avons pu voir quelques anciennes machines qui gisaient sur le parking.

Plus de photos de Mitchells Gully Gold Mine...


Punakaiki

Nous poursuivons notre route vers le Sud. Comme il pleut toujours, nous nous posons pour la nuit au village de Punakaiki, en espérant trouver le soleil le lendemain.

Où dormir à Punakaiki ?

Le site de Punakaiki étant un incontournable, les hébergements ne manquent pas.

Campings :

  • "Punakaiki Baeach Camp", où nous avons passé 1 nuit (situé au village de Punakaiki et à seulement 1,1 km du site de Punakaiki ; au calme ; bien équipé ; ).

Chiffre de la journée : 60 km parcourus

Par chance, le lendemain matin, il faut beau ! Nous quittons le camping et nous nous rendons aussitôt sur le site de Punakaiki.

Pancake Rocks & Blowholes

Le site de Pancake Rocks & Blowholes (ou simplement appelé Punakaiki) est exceptionnel. "Pancake Rocks and Blowholes" se traduit par "Rochers Crêpes et Souffleurs". Ici, la mer, la pluie et le vent ont érodé la roche et ont fait apparaître des structures composées de fines couches, tels des pancakes, surnom que les néo-zélandais ont validé ! En plus de la beauté du paysage, de grandes vagues s'abattent sur les rochers. Entre 1h avant et 1h après la marée haute, les vagues de la mer s'engouffrent dans les nombreuses cavités et forment parfois de grands jets d'eau : des souffleurs (blowholes). Ne ratez pas Sudden Sound, ce trou impressionnant à écouter ! Posez-vous quelques minutes, attendez et écoutez...

Au parking, se trouve un grand i-Site, un café et un magasin de souvenirs. Depuis le parking, un sentier en boucle, long de 1,1 km, parcourt, au plus près, toutes ces curiosités. Nous passons 1h30 sur le site... Sur le parking, nous apercevons à nouveau un weka.

Le site exceptionnel de Punakaiki est protégé par le Paparoa National Park. Ce Parc national offre de nombreux itinéraires de randonnées, allant de 30 min à plusieurs heures de marche. Par exemple, à 2,8 km de là, une randonnée facile (1,3 km aller-retour), du nom de Truman Track , permet de rejoindre le littoral agrémenté d'une belle plage. Le sentier offre un beau parcours dans la végétation tropicale, avant d'arriver sur les hauteurs de petites falaises, d'où l'on pourra observer la plage et même une petite cascade qui se jette dans la mer. À marée basse, des escaliers permettent de rejoindre la plage. On peut également choisir d'emprunter l'itinéraire Pororari River Track (7 km l'aller simple), qui vous amène au cœur d'une végétation luxuriante et au bord de la rivière Pororari...

Site Web officiel de Punakaiki : www

Plus de photos de Punakaiki...


Taramakau Road-Rail Bridge

Sur la route vers le Sud, nous passons la ville de Greymouth, puis le pont historique de Taramakau Road-Rail Bridge. Ce pont d'une voie est emprunté par les trains et les voitures. Nous le passons avec précaution, à bord de notre camping-car... Depuis 2018, ce pont est fermé à la circulation automobile et il faut maintenant emprunter un nouveau pont. La ligne ferroviaire continue, quant à elle, d'emprunter ce pont vieux de plus de 130 ans.

En passant le pont, nous passons du district de Grey au district de Westland.


Alpes du Sud

La Nouvelle Zélande a également ses "Alpes" qui sont, ici, appelées Alpes du Sud (ou South Alps) ou encore Alpes néo-zélandaises. Avec leurs hauts sommets enneigés, leurs lacs et leurs glaciers, elles nous font forcément penser aux Alpes françaises !

Le point culminant est marqué par le Aoraki/Mont Cook à 3 724 m d'altitude. Les Alpes du Sud sont le résultat de la collision entre les plaques tectoniques pacifiques et australiennes et font partie de la Ceinture de Feu. Elles traversent toute l'île du Sud de Nouvelle-Zélande du Nord au Sud, sur une distance de 700 km. Il semblerait que les Alpes néo-zélandaises (Alpes du Sud) s'élèvent encore de 1 à 3 cm par an. Pour en voir le maximum, les visiteurs s'orienteront autour du Aoraki/Mont Cook, afin d'apprécier les glaciers Franz Josef, Fox et Tasman (le plus grand, qui mesure 29 km de long), ou encore les nombreux lacs glaciaires comme les lacs Pukaki, Hawea, Wanaka et Wakatipu ainsi que Tasman.

La Nouvelle Zélande compte environ 3 100 glaciers sur son territoire, la plupart étant situés dans les Alpes du Sud (Alpes néo-zélandaises). Ce sont environ 20 à 30 m de neige hivernale qui tombent annuellement sur les sommets et qui alimentent ces grands corps de glace. Cette neige s'accumule au fil du temps, se comprime et se transforme en glace. Lorsque la neige et la glace s'accumulent au sommet du glacier, le glacier avance ; tandis que si davantage de glace fond (fontes estivales) avant d'être remplacée par de la neige comprimée et de la glace, le glacier recule...

La Route 6 nous rapproche d'heure en heure des hauts sommets des Alpes du Sud. En arrivant en fin de journée dans le secteur du glacier Franz Josef, nous nous arrêtons pour la nuit au bord du lac Mapourika (voir Où dormir à proximité de Franz Josef Glacier). Depuis les bords du lac, nous ne nous lassons pas d'admirer le paysage et les monts enneigés qui se reflètent dans le lac. Une masse nuageuse nous empêche cependant d'apercevoir le sommet du Aoraki/Mont Cook.

Chiffre de la journée : 210 km parcourus


Franz Josef Glacier

Le village

Le village de Franz Josef Glacier est une bonne base pour rayonner dans le secteur. Les offres d'hébergements et les activités touristiques sont diverses et variées.

Où dormir à proximité de Franz Josef Glacier ?

Le village de Franz Josef Glacier réunit bon nombre d'hébergements. On en trouvera également d'autres entre le village et le lac Mapourika.

Bivouacs et Campings :

  • 2 campings du DOC au bord du lac Mapourika, où nous avons passé 1 nuit (il y a 2 campings : "McDonalds Creek Campsite" et "Ottos Corner Campsite" ; les 2 campings sont reliés par un sentier d'environ 100 m ; tous les 2 sont équipés de toilettes ; 4 EUR/adulte ; au calme ; ne pas manquer le point de vue depuis le bord du lac).

Diverses activités peuvent être pratiquées dans le village. Le "Glacier Hot Pools" www ou "l'Amaia Luxury Spa" sont des spas qui offrent d'agréables moments de détente grâce aux sources naturelles d'eau chaude. L'endroit se prête également à l'organisation de virées en kayak et en rafting.

Il y a, par ailleurs, le "West Coast Wildlife Centre" www un centre qui contribue à la préservation des kiwis, l'oiseau emblématique de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi est un oiseau nocturne que l'on ne trouve qu'en Nouvelle-Zélande. Il existe cinq espèces différentes de kiwis, toutes en voie de disparition en raison de la dégradation de leur habitat ainsi que des prédateurs importés comme, par exemple, les hermines ou les opossums. Le rowi (encore appelé kiwi d'Okarito) et le tokoeka de Haast sont les deux kiwis les plus menacés au monde, avec moins de 300 de chaque oiseau restant. Les rowis vivent principalement dans la forêt d'Okarito, au Nord du glacier Franz Josef. Le West Coast Wildlife Centre est le seul endroit en Nouvelle-Zélande où vous pourrez observer des rowis dans une zone nocturne ; on peut également voir le programme d'éclosion des oeufs de kiwis.

Le glacier

C'est principalement pour découvrir le superbe Glacier François-Joseph, que nous sommes venus dans la région (ou Franz Josef Glacier, ou encore Ka Roimata o Hinehukatere en maori). Celui-ci ne fait pas moins de 12 km de long ! Le glacier est protégé par le Parc national Westland Tai Poutini.

 

Le parking situé au plus près du glacier, se trouve à seulement 4,5 km du village de Franz Josef Glacier. Depuis le parking, il faut encore marcher 45 min (3 km) pour se rapprocher au plus près du glacier. Le sentier est fort agréable, puisqu'il passe tout d'abord par une belle forêt humide, puis traverse le vaste lit de la rivière Waiho, qui est rempli lors des crues. De là, on y découvre de nombreuses cascades. La marche est facile et seule la fin de la balade grimpe beaucoup. Même si la fin du sentier est assez éloignée du glacier pour des raisons de sécurité, la vue dégagée permet d'en avoir un bel aperçu !

Pour marcher moins, il y a possibilité de se rendre au point de vue "Sentinel Rock" qui donne sur le glacier et qui se trouve à seulement 500 m du parking. Lors des crues de la rivière Waiho, seul ce point de vue est accessible.

Pour en voir davantage, on peut opter pour une marche glaciaire que l'on organisera depuis le village de Franz Josef Glacier.

Le vrombissement des nombreux hélicoptères qui transportent des touristes, gâche un peu ce magnifique lieu. Il est certain que la vue du glacier depuis le ciel doit être magnifique.

Plus de photos de Franz Josef Glacier...


Fox Glacier

Le glacier

23 km de route plus au Sud, se trouve le Glacier Fox (ou Te Moeka o Tuawe en maori). Tout comme le glacier Franz Josef, le glacier Fox fait partie du Parc national Westland Tai Poutini. Deux accès routiers existent pour se rapprocher du glacier : la route "Glacier Access Road" et la piste "Glacier View Road".

L'accès au glacier depuis le village Fox Glacier est également possible par un sentier et une piste cyclable de 4,2 km. Il faut compter 1h10 de marche (aller simple) et 0h30 de vélo (aller simple). Ce sentier/piste cyclable rejoint le parking automobile. Là, il faudra abandonner le vélo et continuer à pied encore 45 min (aller simple) pour rejoindre le glacier. Comme partout dans le monde, ces glaciers se réduisent malheureusement d'année en année en raison du réchauffement climatique ; des panneaux indiquent jusqu'où descendait le glacier il y a quelques années de cela !

Ce jour-là, la météo n'est pas avec nous ; il nous faut cependant faire avec car les prévisions météo annoncent encore plus de mauvais temps pour les jours suivants ! Nous arrivons tout de même à voir le glacier à chaque éclaircie.

Tout comme au glacier Franz Josef, le vrombissement de nombreux hélicoptères transportant des touristes gâche un peu ce magnifique lieu. Ce glacier fait 13 km de long et il est certain que la vue du glacier et des montagnes environnantes depuis le ciel doit être magnifique ! Mentionnons toutefois qu'un hélicoptère, transportant des touristes, s'est crashé sur le glacier Fox en 2015...

Le village

Nous nous rendons ensuite au village Fox Glacier qui se trouve à seulement 5,5 km du glacier. C'est une bonne base pour rayonner dans les environs. On peut par exemple y louer des vélos, car une piste cyclable permet de rejoindre le glacier. Juste à côté du village, une petite randonnée de 20 min aller-retour permet de parcourir la forêt humide environnante. Cette randonnée peut être effectuée de nuit, pour observer des vers luisants (glow worms) (on peut emporter une lampe de poche, mais il faudra absolument l'éteindre pour observer les vers luisants).

Nous nous posons pour la nuit au camping "Top 10".

Où dormir à proximité de Fox Glacier ?

Tout autour du village de Fox Glacier, les hébergements sont nombreux.

Bivouacs et Campings :

  • "Top 10", où nous avons passé 1 nuit (comme d'habitude, parfait ; bien situé ; ).

Chiffre de la journée : 50 km parcourus

Lac Matheson

Le lendemain matin, nous nous rendons au Matheson Lake, situé non loin du Fox Glacier. Ce lac est accessible par une bonne route secondaire depuis Fox Glacier Village jusqu'au parking du lac . Ensuite, il faut parcourir, au minimum, 1 km de marche pour rejoindre le lac et 300 m de plus pour rejoindre un premier point de vue. Mais le mieux, est d'atteindre les points de vue situés à l'autre extrémité du lac (2,1 km depuis le parking). Ces points de vue offrent un magnifique panorama sur les montagnes, dont les sommets des Mont Cook et Tasman. Si la journée est sans vent, le reflet des montagnes dans l'eau embellira le tout ! Malheureusement pour nous, le ciel est complètement couvert...

Faire le tour complet du lac depuis le parking fait 4,4 km (1h30 de marche ; ). À proximité du parking, se trouve le "Matheson Café".

Plus de photos de Fox Glacier...


En poursuivant notre route vers le Sud, toujours sur la Route 6, celle-ci quitte momentanément les Alpes néo-zélandaises et rejoint à nouveau le bord de mer, au niveau de Bruce Bay. Sur les abords des plages, de nombreux cairns ornent les lieux (empilements de cailloux laissés par les voyageurs) ; certains cailloux portent même des inscriptions de voyageurs...

Quelques photos de Bruce Bay...

50 km plus loin, on peut entreprendre une randonnée de 5 km aller/retour pour atteindre Monro Beach, un lieu d'observation des manchots antipodes. Également appelé "Manchot à oeil jaune", ce manchot, endémique de la Nouvelle-Zélande, est l'une des plus rares espèces de manchots au monde ! Il est malheureusement en voie d'extinction. Nous ne faisons pas cette randonnée car il pleut des cordes...

Encore un peu plus loin, un stop s'impose au point de vue Knights Point, mais il pleut toujours !

Après 25 km de plus, nous arrivons au village de Haast et nous avons la mauvaise surprise de constater que la route est fermée pour travaux jusqu'au lendemain matin ! Il est 15h15 et un panneau indique que la route est fermée de 15h à 10h le lendemain ! Nous sommes donc contraints de nous poser ici, car il n'y a aucune autre alternative. Nous passons donc l'après-midi et la nuit stationnés sur un parking. Il semblerait que Haast possède quelques attraits touristiques (Haast Beach, Neils Beach, Jackson Bay, ainsi que plusieurs petites randonnées), mais la forte pluie au dehors nous empêche de découvrir les lieux.

Chiffre de la journée : 130 km parcourus


La suite de notre voyage

Le lendemain, dès la réouverture de la route, nous poursuivons notre chemin, en suivant toujours la Route 6, qui passe le col de Haast et qui se dirige vers le Lac de Wanaka. Mais avant d'arriver au lac, nous quittons la région de West Coast et entrons dans la région d'Otago et le district de Queenstown Lakes.

Pour découvrir la suite de notre aventure : District de Queenstown Lakes


Informations complémentaires

Avant de partir

Généralités sur la Nouvelle-Zélande


Conclusion - Pourquoi aller dans la région de West Coast ?

Les Alpes du Sud sont à cheval sur plusieurs régions de l'île du Sud, mais c'est dans la région de la West Coast que l'on pourra admirer les magnifiques glaciers Franz Josef et Fox, sans pour autant avoir à faire une longue randonnée. La West Coast regorge de superbes paysages de haute montagne, mais pas seulement. En effet, la côte Ouest est magnifique... et rien que le site de Pancake Rocks (ou Punakaiki) vaut le coup d'oeil !

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires en nous laissant un message dans notre Livre d'Or...
Vous pouvez également nous transmettre vos questions via notre Forum Nouvelle-Zélande...
Nous vous remercions de votre intérêt et vous souhaitons de belles découvertes !

Emmanuelle et Gilles

Toutes les photos de la région de West Coast...