Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Carte Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande

Région de Canterbury

C'est dans la région de Canterbury, que se situe Christchurch, la plus grande ville de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Cette région étant très vaste, il faut prévoir du temps si on souhaite la parcourir intégralement. Parmi les lieux incontournables à découvrir, il y a bien entendu la ville de Christchurch mais également la Péninsule de Banks, le village Akaroa, anciennement français, les thermes de Hanmer Springs ou encore la Péninsule de Kaikoura. La région de Canterbury englobe également une partie des Alpes du Sud de la Nouvelle-Zélande avec, notamment, le magnifique Parc national Aoraki/Mt Cook, dont les sommets enneigés dominent les lacs Pukaki et Tekapo.

Nos visites dans la région de Canterbury

Nous avons passé 35 jours sur l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Notre parcours sur l'île du Sud s'est fait du Nord au Sud par l'Ouest de l'île. Une fois arrivés dans le Sud de l'île, nous avons remonté l'île par l'Ouest. Nous avons ainsi traversé l'Est de l'Otago avant d'arriver dans la région de Canterbury.

L'île du Sud de Nouvelle-Zélande

Autres régions visitées


Waitaki Valley

10 km après avoir quitté la ville d'Oamaru, nous quittons la route côtière 1 et prenons la route 83 qui se dirige vers l'Ouest. Peu de temps après, nous entrons dans la région de Canterbury et dans la vallée de Waitaki, parcourue par la rivière du même nom.

Nous passons le village de Duntroon dans lequel s'est établi le "Vanished World Centre" www, qui ravira les passionnés de fossiles et de géologie. Le centre organise des ateliers pour les enfants.

À Duntroon, nous faisons un petit stop pour contempler la belle église St Martin .

À 3 km plus à l'Ouest, toujours sur la route 83, se trouve le site de Takiroa , où l'on peut observer, juste à côté du parking, d'anciennes peintures maories (ou māories). La roche du site est également spectaculaire.

Nous reprenons la route qui jouxte maintenant le Lac Waitaki puis le Lac Aviemore.

Plus de photos de Waitaki Valley...


Nous quittons la vallée de Waitaki et faisons route en direction du Mont Cook. La route est magnifique et, comme nous sommes au printemps, tout est en fleur ! Les plaines sont remplies de lupins et nous nous arrêtons juste après le pont qui traverse la rivière Ahuriri (Ahuriri Bridge ) pour les prendre en photo !

Plus de photos des lupins...


Lac Pukaki

Nous arrivons au grand Lac Pukaki et suivons la route qui longe les 30 km du lac, en direction du Aoraki/Mont Cook. L'eau est d'un bleu éclatant. Plus on avance, plus on s'approche des montagnes, et plus le cadre est fabuleux !

Sur la rive Sud du lac, nous nous arrêtons au magasin-restaurant tenu par la marque "Mt Cook Alpine Salmon" www dans lequel il est possible d'acheter ou de déguster du saumon frais fumé ou en sushi. Il ne s'agit pas du lieu d'élevage, mais juste d'un point de vente dans un beau cadre. En effet, les saumons sont élevés à 18 km de là, à l'Est du lac, et plus exactement sur le canal qui relie les lacs Pukaki et Tekapo.

Au même endroit, se trouve le "Punatahu Visitor Center", où une belle exposition sur la culture maorie peut être visitée.

Où dormir à proximité du Lac Pukaki ?

Quelques hébergements se trouvent sur les abords du Lac Pukaki ; de plus, à seulement 12 km du lac, le village de Twizel offre une gamme très variée de lieux où loger.

Bivouacs et Campings :

Voici où nous avons passé la nuit avec notre camping-car :

  • Bivouac au bord du Lac Pukaki (magnifique vue ; au calme ; vaste terrain ; certains endroits sont difficiles à atteindre ; gratuit ; ).

Plus de photos du Lac Pukaki...


Parc national Aoraki/Mont Cook

Une fois le Lac Pukaki dépassé, nous entrons dans le Aoraki/Mount Cook National Park. Ce Parc national englobe plusieurs sommets, dont le Mont Cook, appelé Aoraki/Mont Cook depuis 1998, nom qui combine le nom maori au nom de l'explorateur James Cook. Avec 3 724 m d'altitude, le Aoraki/Mt Cook est le point culminant de la Nouvelle-Zélande ! Dès notre arrivée, nous le voyons se dresser au loin, droit devant nous.

Nous sommes au cœur des Alpes du Sud (ou South Alps) appelées également Alpes néo-zélandaises, la chaîne de montagne, longue de 700 km, qui traverse toute l'île du Sud. Les Alpes néo-zélandaises sont le résultat de la collision des plaques tectoniques pacifiques et australiennes et font partie de la Ceinture de Feu.

La route 80 (ou Mount Cook Road) mène au village touristique d'Aoraki/Mount Cook Village, où l'on trouve de quoi se loger, mais aussi le Centre d'information du DOC .

Où dormir dans le Parc national Aoraki/Mont Cook ?

Il n'y a que très peu d'hébergements dans le Parc national même, et ils se concentrent tous au Aoraki/Mount Cook Village. Pour plus de choix, il est préférable de s'orienter vers le Lac Pukaki, voire même plus loin (voir Hébergements à proximité du Lac Pukaki).

Bivouacs et Campings :

Le camping "White Horse Hill Campsite" , qui se trouve dans le Parc national, est accessible en véhicule . Les autres campings du Parc national ne sont accessibles qu'au cours des trekkings. Pour avoir plus de choix, il faut sortir du Parc national et s'orienter vers le Lac Pukaki (voir Hébergements à proximité du Lac Pukaki).

Nous ne sommes qu'à 25 km à vol d'oiseau, des glaciers Franz Josef et Fox alors que, par la route, cela fait presque 500 km de distance ! Ici, les Alpes néo-zélandaises (Alpes du Sud) sont une véritable barrière naturelle entre la côte Ouest et la côte Est de l'île ; elles marquent, par ailleurs, la frontière entre les régions de West Coast et de Canterbury.

Ce Parc national est un paradis pour les randonneurs. On peut se contenter de faire de petites randonnées ou alors partir trekker durant plusieurs jours. Certains itinéraires sont pourvus de refuges. Personnellement, nous n'avons fait que de courtes randonnées.

Hooker Valley

Nous commençons par emprunter le tout début du sentier Hooker Valley Track. Depuis le parking , nous suivons le sentier sur 1 km avant de faire demi-tour car le ciel se couvre. Cela nous permet tout de même d'avoir une superbe vue sur le lac glaciaire Mueller et sur le Aoraki/Mt Cook partiellement couvert.

Pour en voir plus, il aurait fallu suivre le Hooker Valley Track sur au moins 5,5 km l'aller, pour atteindre le Lac Hooker (Hooker Lake), d'où le Aoraki/Mont Cook est encore mieux visible.

Tasman Valley

De retour au parking, nous nous rendons, à bord de notre véhicule, dans la vallée de Tasman, jusqu'au parking du Glacier Tasman (10 km de route ; ). Du parking, nous marchons 600 m sur 80 m de dénivelé pour atteindre un magnifique point de vue sur le Lac Tasman (Tasman Lake). Sur le côté opposé du lac glaciaire, nous apercevons le Glacier Tasman (Tasman Glacier) qui, en totalisant 29 kilomètres de longueur, est le plus long glacier du pays ! La partie inférieure du glacier est complètement recouverte de roches noires que le glacier a, dans sa descente, arrachées à la montagne. À l'arrière du glacier, le sommet The Minarets culmine à 3 048 mètres d'altitude.

Il est possible de se rapprocher du glacier à bord d'un zodiac (voir les agences à Aoraki/Mount Cook Village qui proposent cette prestation).

Juste à côté du point de vue, un sentier permet de passer à côté des Blue Lakes, plusieurs touts petits lacs aux tons bleutés.

Un itinéraire de trekking de 30 km (à effectuer en 2 ou 3 jours) relie les vallées Hooker et Tasman. Il permet de se rapprocher du Aoraki/Mont Cook et du Glacier Tasman. Bien que l'itinéraire soit difficile, pour les très grands marcheurs, il peut s'effectuer en une seule longue journée. Cependant, pour mieux en profiter, il est préférable de passer au moins une nuit sur le parcours. L'itinéraire n'est pas une boucle, mais il suffira d'ajouter 10 km de randonnée (ou d'auto-stop) pour que cela en devienne une. Cet itinéraire est à entreprendre par des personnes entraînées ! L'itinéraire comporte un fort dénivelé avec certainement par endroit de la neige, de la boue ainsi que des ruisseaux à traverser... Quelques refuges jalonnent le parcours ; certains sont privés et donc seulement disponibles sur réservation, tandis que d'autres sont tenus par le DOC et disponibles sur le principe du "premier arrivé, premier servi" à 3 EUR la nuit par personne. Il y a également plusieurs emplacements prévus pour planter sa tente.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site Web du DOC et sur la page du Aoraki/Mount Cook National Park.

En fin de journée, nous quittons le Parc national par l'unique route qui passe par le Lac Pukaki, où nous nous posons pour la nuit (voir Hébergements à proximité du Lac Pukaki).

Chiffre de la journée : 300 km parcourus depuis Oamaru

Plus de photos du Parc national Aoraki/Mont Cook...


Tekapo

Le village de Tekapo et son grand lac long de 24 km, se situent à 42 km du Lac Pukaki.

Mt John University Observatory

Nous nous rendons directement au Mt John University Observatory, un observatoire astronomique qui se trouve au sommet d'une colline. La nuit, des observations astronomiques sont organisées ici, par exemple via "Dark Sky Project" www. Mais comme nous sommes en journée, nous nous contentons d'admirer la vue à 360° qui donne sur le Lac Tekapo puis de prendre un café pour nous réchauffer au "Astro Cafe".

Tekapo Springs

De retour au village de Tekapo, nous passons quelques heures très agréables aux thermes de "Tekapo Springs" www, constitués de plusieurs bassins d'eau chaude. L'eau des bassins provient d'une source souterraine à laquelle est ajouté du chlore gazeux. Le centre thermal dispose également de saunas, hammams et spa (en supplément). Autour des bassins, des infrastructures permettent la pratique d'activités ludiques, comme du toboggan d'été, de la luge en hiver et même, du patin à glace...

Après ce moment plaisant de détente, nous quittons Tekapo. Un peu plus loin, nous nous posons pour la nuit sur un terrain vague (voir Hébergement à Tekapo).

Autres

Outre les activités pédestres, la région est propice à la pratique de la randonnée à cheval ou encore des survols en avion ou en hélicoptère au-dessus des Alpes du Sud...

Nous sommes le 9 décembre et le secteur est rempli de magnifiques lupins en fleur.

Où dormir à Tekapo ?

Le village de Tekapo est très fourni en hébergements.

Bivouacs et Campings :

À Tekapo même, il y a le camping "Lake Tekapo Motels & Holiday Park" (situé à 400 m de "Tekapo Springs"). Nous avons préféré passer la nuit 8 km après Tekapo (terrain vague ; au calme ; ).

Chiffre de la journée : 70 km parcourus

Plus de photos de Tekapo...


Hanmer Springs

Le lendemain, nous poursuivons notre route vers le Nord jusqu'à Hanmer Springs. La ville de Hanmer Springs est connue pour ses eaux thermales. Nous adorons nous prélasser dans les sources d'eaux chaudes, et ne manquons aucune occasion, durant nos voyages, pour découvrir les opportunités qui s'offrent à nous... Nous ne pouvions donc pas manquer ce lieu thermal réputé de Nouvelle-Zélande !

Nous passons deux jours sur place et nous rendons, à deux reprises, aux thermes "Hanmer Springs Thermal Pools & Spa" www. Ce centre thermal regroupe des bassins thermaux d'eau chaude, des piscines, mais également de toboggans aquatiques. Ici, les bassins thermaux contiennent de l'eau thermale non traitée, tandis que l'eau des autres piscines et toboggans est filtrée et traitée.

Depuis notre passage, le centre thermal s'est équipé de toboggans complémentaires, ce qui en fait un lieu encore plus ludique.

En dehors des thermes, il fait bon vivre dans cette petite ville ; par exemple, se promener dans le Parc Chisholm est très agréable. D'autres activités sont à découvrir à Hanmer Springs, comme la visite du Hanmer Springs Animal Park (avec des enfants), le rafting, le jetboat, le saut à l'élastique (du Waiau Ferry Bridge), le quad, la randonnée et même le ski en hiver...

Les restaurants sont nombreux à Hanmer Springs et plusieurs semblent avoir bonne réputation. Ce soir, nous dînons au restaurant indien "Coriander's" (délicieux ; confectionne les plats non épicés sur demande ; dommage que l'accueil soit si peu chaleureux et que la déco de la salle soit autant simpliste ; ).

Où dormir à Hanmer Springs ?

Les hébergements à Hanmer Springs ne manquent pas.

Bivouacs et Campings :

Il existe plusieurs campings à Hanmer Springs, dont un "Top 10". Il existe également plusieurs aires pour camping-cars. Nous nous poserons pour la nuit sur l'une des aires gratuites.

Chiffre de la journée : 370 km parcourus

Plus de photos de Hanmer Springs...


Pour rejoindre le secteur de Kaikoura depuis Hanmer Springs, nous empruntons la belle route secondaire via le village de Waiau et la Inland Road. Comme nous arrivons en fin de journée, nous décidons de bivouaquer au bord de la mer, sur la côte sauvage, à 15 km au Nord de Kaikoura (voir Hébergements à Kaikoura).

Chiffre de la journée : 160 km parcourus


Kaikoura

La ville de Kaikoura attire de nombreux touristes. Les principales activités sont orientées vers la mer et la faune qui y vit. C'est également un lieu réputé pour manger des langoustes (à toutes les sauces), ainsi que d'autres produits de la mer. D'ailleurs, "kaikoura" en maori se traduit par "manger des langoustes".

La ville est placée au début de la Péninsule de Kaikoura. Le bout de la péninsule est, quant à lui, dépourvu d'habitation et protégé en raison des nombreuses otaries à fourrure et oiseaux marins qui fréquentent les lieux. Ici, le littoral est formé de superbes falaises. Le beau sentier Kaikoura Peninsula Walkway parcourt le haut de ces parois rocheuses (de 1h à 1h30 de marche pour parcourir l'intégralité du sentier reliant le parking de South Bay (Ouest de la péninsule) et le parking de Point Kean (Est de la péninsule) ; autant de temps pour le retour). Le sentier passe par plusieurs baies, dont la Whalers Bay. Une variante permet de descendre au bas de la falaise et de la parcourir en partie par le bas (et selon la marée). Pensez à ne pas vous approcher trop près de la faune, afin de ne pas la déranger.

Depuis la ville de Kaikoura, des sorties en mer sont proposées aux touristes. Selon les saisons, les agences sur place proposent d'aller observer, ou même de nager avec les dauphins, les otaries à fourrure ou encore les cachalots. On peut ainsi embarquer à bord d'un zodiac ou partir en kayak, avec ou sans équipement de snorkeling (louable sur place). Parmi les dauphins que l'on peut avoir la chance de voir, il y a le dauphin obscur (ou Dusky dolphin) et plus rarement le dauphin d'Hector. De nombreuses espèces de baleines peuvent également être aperçues lors de leur migration, comme les baleines à bosse, les orques, les baleines pilotes ou encore les rorquals bleus. Des cachalots résident également dans ces eaux toute l'année. La présence de cette abondante faune marine est notamment due aux eaux profondes et à la rencontre des courants chauds et froids.

De nombreux oiseaux marins fréquentent aussi la région, dont des mouettes, les albatros royaux, des albatros hurleurs, des pétrels géants, des puffins de Hutton...

South Bay

South Bay est une petite ville située à l'Ouest de la Péninsule de Kaikoura et en face d'une belle longue plage de gravillons.

Ohau Point

Ohau Point, ainsi que la cascade d'Ohau, se situent à 27 km au Nord de Kaikoura. Sur les derniers kilomètres, la route longe, au plus près, la côte escarpée, où l'on peut souvent apercevoir des otaries à fourrure.

Depuis le parking d'Ohau, un court sentier (l'Ohau Stream Walk) longe un ruisseau et permet de rejoindre la cascade d'Ohau en 10 min. C'est l'un des rares endroits où l'on peut observer de jeunes otaries remonter une rivière. Ici, les jeunes se réfugient volontiers dans la rivière, à l'abri des prédateurs. À leur naissance, de novembre à décembre, les jeunes restent près de leur mère aux abords de l'embouchure de la rivière. Vers avril, ils explorent la rivière pendant que les mères partent se nourrir en mer. Les jeunes font des allers-retours pour revenir sur la côte et se nourrir du lait maternel. En juillet, les jeunes peuvent être nombreux dans la rivière, et leurs jeux vont les muscler. Quelques mois après, ils commencent à explorer la mer.

Même si nous ne sommes pas à la bonne période (début décembre), nous avons la chance d'observer un jeune, tout proche de nous, en train de se baigner. C'est tout simplement incroyable de voir une jeune otarie, très curieuse, s'approcher de nous à moins d'un mètre !

Surtout, essayez de préserver ce lieu et ne dérangez pas ces jeunes otaries. Rappelez-vous que, même si elles ont l'air avenantes, elles restent des animaux sauvages !

Après le tremblement de terre de 2016, ce lieu a été fermé...

Tremblement de terre de 2016

Le 13 novembre 2016, un séisme d'une magnitude de 7,8 secoue la partie Nord de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. L'épicentre se trouve dans les environs de Kaikoura. Il fût l'un des plus puissants tremblements de terre ressentis en Nouvelle-Zélande. Le pays est malheureusement régulièrement touché par les séismes, puisqu'il se trouve à la collision des plaques tectoniques pacifiques et australiennes. Ce séisme a fait de nombreux dommages et, fort heureusement, très peu de victimes. La route et la voie ferrée côtière entre Kaikoura et l'extrême Nord de l'île ont été coupées par plusieurs glissements de terrain. Depuis, des travaux ont été effectués et la route et la voie ferrée sont à nouveau ouvertes. Plusieurs lieux touristiques sont, quant à eux, toujours fermés. Ainsi, début 2020, il n'est toujours pas possible d'emprunter le sentier "Ohau Stream Walk" pour se rendre à la cascade d'Ohau. Le parking permettant l'accès à Paparoa Point est également fermé !

Paparoa Point

1,5 km plus au Nord, nous nous arrêtons à la pointe de Paparoa. Ici, nous observons de nombreuses otaries à fourrure. Comme nous sommes en décembre, les nouveau-nés sont nombreux (voir Cycle de vie des otaries à fourrure).

Malheureusement, depuis le séisme de 2016, le parking de Paparoa Point est fermé ; il devrait rouvrir courant 2020.

À Paparoa Point, nous rebroussons chemin pour nous rediriger vers le Sud, en direction de Christchurch. En passant la ville de Kaikoura, nous nous posons une nuit au camping "Top 10".

Où dormir à proximité de Kaikoura ?

Le secteur de Kaikoura regorge d'hébergements, avec une forte concentration à Kaikoura même.

Bivouacs et Campings :

Les campings ne manquent pas autour de Kaikoura. Nous y avons passé 2 nuits, l'une en bivouac sauvage et l'autre dans un camping :

  • "Top 10 Holiday Park" (camping ultra propre ; dispose d'une piscine et d'un bain chaud privé ; aire de jeux pour les enfants, dont un jeu électronique qui devrait plaire ; BBQ ; propose des mobil-homes ; ).
  • bivouac en bord de mer (15 km au Nord de Kaikoura ; vaste zone sauvage en bord de mer et à l'écart de la route ; ; gratuit ; accessible par une piste, mais en s'approchant de la plage, nous avons arraché le tuyau de vidange de notre camping-car de location ! ).
  • parking de Paparoa Point (à 28 km de Kaikoura ; gratuit ; non testé).

Chiffre de la journée : 50 km parcourus

Plus de photos de Kaikoura et région...


Péninsule de Banks

La Péninsule de Banks est une vaste péninsule montagneuse qui est située tout à côté de la ville de Christchurch. Formée par l'explosion de deux volcans, il y a 25 000 ans, la péninsule contraste avec les paysages plats de Christchurch et de ses alentours. Le littoral de la péninsule est très escarpé et forme de nombreuses baies, dont la grande baie Akaroa Harbour.

Akaroa

Pour rejoindre le village d'Akoroa, 85 km de route sont nécessaires depuis Christchurch . La route est plate jusqu'au village de Little River, puis grimpe jusqu'à 470 m d'altitude. Ensuite la route descend en direction de la grande baie Akaroa Harbour. La route longe ensuite la baie sur une dizaine de kilomètres avant d'arriver à la ville d'Akaroa. D'autres routes secondaires permettent d'y arriver ; elles sont, certes, plus longues, mais elles ont l'avantage d'explorer encore plus de paysages de la péninsule. Des bus touristiques font des visites depuis Christchurch ou depuis Akaroa (par exemple "Akaroa French Connection" www).

Le village d'Akaroa est particulier, car fondé en 1840 par des colons français ! Bien qu'il soit aujourd'hui sous les couleurs de la Nouvelle-Zélande, le village a gardé des noms français, ainsi que le drapeau tricolore français ! Pour la petite histoire, c'est ici, et il s'en est fallu de peu, que la Nouvelle-Zélande aurait pu être française ! Mais ce sont les britanniques qui ont pris l'avantage !

Cela nous fait tout bizarre de lire, sur les panneaux, "Rue Jolie", "Gendarmerie", "L'Escargot Rouge"... Le village est fort agréable, avec de belles maisons en bois...

Nous nous posons pour la nuit sur un parking du village.

Où dormir sur la Péninsule de Banks ?

On trouve des hébergements un peu partout sur la Péninsule de Banks, mais avec une forte concentration dans le village d'Akaroa.

Bivouacs et Campings :

Les campings ne manquent pas sur la Péninsule de Banks. Nous avons passé 1 nuit, sur un parking gratuit d'Akaroa (parking situé au bord de la baie d'Akaroa ; au calme ; plusieurs places spécifiques pour camping-car ; ).

Chiffre de la journée : 280 km parcourus

Depuis le port d'Akaroa, des visites en bateau sont proposées pour visiter la baie Akaroa Harbour ainsi que la péninsule (par exemple avec la compagnie "Black Cat" www). On peut y observer la belle côte escarpée, mais aussi la faune comme le dauphin d'Hector. Certaines excursions proposent également de se baigner avec les dauphins (nous n'avons pas testé ce type d'activité ; si vous y participez, soyez vigilants à ce que le bien-être des animaux soit respecté !).

On peut également se rendre en voiture vers le Sud de la péninsule (12 km d'Arakoa) et randonner au niveau de la réserve d'Akaroa ("Akaroa Head Scenic Reserve") ou de Pōhatu ("Pōhatu Marine Reserve"), pour y observer la côte, mais également, avec de la chance, des manchots antipodes et des manchots pygmées. Pour augmenter les chances d'en apercevoir, il faut y être au coucher du soleil (voir Cycle de vie des manchots antipodes et pygmées).

Site Web officiel d'Akaroa : www

Plus de photos de la péninsule de Banks...


En faisant route vers Christchurch, nous nous posons, pour la nuit, sur une aire située 30 km avant Christchurch (gratuite ; terrain vague au calme ; ).

Chiffre de la journée : 130 km parcourus


Christchurch

Nous terminons ce voyage en Nouvelle-Zélande par la visite de Christchurch, la plus grande ville de l'île du Sud, que nous visitons durant 2 jours. Cette ville a subi deux grands tremblements de terre en 2010 puis 2011 !

Tremblements de terre de 2010 et 2011

Le 4 septembre 2010, un séisme d'une magnitude de 7,1 secoue la région de Christchurch en causant de nombreux dégâts matériels mais sans faire, heureusement, de victimes. Le 22 février 2011, c'est un séisme d'une magnitude de 6,3 qui secoue le même secteur. Bien qu'il soit moins fort que le précédent, il cause 185 décès et détruit une grande partie du centre de Christchurch. En 2020, Christchurch n'est pas encore totalement remise des dégâts matériels occasionnés...

Au centre-ville

Lors de notre visite (décembre 2014), la ville était encore un grand chantier, entre les bâtiments effondrés, abandonnés, démolis ou en reconstruction. Cela nous a montré, de visu, les dégâts que peuvent occasionner les tremblements de terre.

Suite à ces catastrophes naturelles, d'étonnantes constructions ont émergé, comme par exemple le quartier Re:START. Construit à l'aide de containers pour accueillir certains commerces, il a été surnommé "Container Mall". Dès son installation, ce quartier était vite devenu populaire et agréable car il montrait concrètement la volonté des habitants d'aller de l'avant. Cet étonnant quartier éphémère a ensuite fermé ses portes en janvier 2018...

L'exposition "Quake City" retrace les conséquences des deux séismes (secours, solidarités...). Des morceaux de monuments détruits y sont exposés, comme la flèche de la cathédrale ou l'horloge de la gare.

La ville est traversée par la sinueuse rivière Avon. Il est proposé de la parcourir à bord d'un Punt, un bateau à fond plat qui avance grâce à une perche maniée par une personne (16 EUR/adulte).

C'est au bord de l'Avon, que se trouve le magnifique jardin botanique de la ville, dont la visite est, de surcroît, gratuite.

Le Canterbury Museum expose l'histoire de la Nouvelle-Zélande et des maoris.

L'accès à la Cathédrale de Christchurch est fermé depuis le séisme de 2011 et est toujours fermé en 2020. Cependant, cela vaut le coup de se promener autour de la cathédrale, où diverses expositions et aménagements s'organisent.

Le Tramway touristique de Christchurch parcourt la ville depuis 1995.

Comment se déplacer à Christchurch

Transports en commun :
De nombreux bus parcourent la ville. Un tramway touristique fait une boucle dans le centre-ville et dessert plusieurs sites touristiques .

Taxi :
Pour la facilité, il y a bien entendu le taxi.

Autour de la ville

À l'Ouest de la ville le "Air Force Museum of New Zealand" www est un magnifique musée gratuit où sont exposés de nombreux avions militaires, ainsi que de nombreux accessoires (vêtements, appareils de mesure, simulateurs...). On pourra aussi y réviser les leçons d'histoire de l'Europe des deux guerres mondiales.

Au Sud-Est de la ville, la télécabine touristique "Gondola" mène les visiteurs à 440 m d'altitude (16 EUR/adulte) leur offrant ainsi une vue sur Christchurch, sur la baie Lyttelton Harbour et sur la Péninsule de Banks.

Tout à côté de l'aéroport international de Christchurch, se trouve l'International Antarctic Centre www, un musée sur l'Antarctique. On y apprend de nombreuses choses sur les expéditions passées et sur la faune de cette région du monde.

Au Nord de la ville, on peut emprunter le parcours forestier "Adrenalin Forest" www.

Toujours au Nord de la ville, la réserve "Willowbank" www propose de découvrir la faune de la Nouvelle-Zélande, dont le kiwi. La réserve inclut "Ko Tāne" www, qui fait découvrir la culture maorie à travers des spectacles, et notamment le célèbre Haka.

Les fans de zoo pourront voir le monde à travers sa faune au "Orana Wildlife Park" www.

Pour cette dernière nuit en Nouvelle-Zélande, nous nous posons dans un camping de la ville.

Où dormir à Christchurch ?

Très visitée, Christchurch est la plus grande ville de l'île du Sud. Les hébergements ne manquent donc pas.

Bivouacs et Campings :

On trouve plusieurs campings à Christchurch même ou autour. Nous avons passé une nuit dans le camping "Top 10" (parfait ; situé à 6 km du centre-ville de Christchurch ; ).

Chiffre de la journée : 40 km parcourus

Plus de photos de Christchurch...


La suite de notre voyage

Nous nous rendons à l'aéroport de Christchurch pour rendre notre camping-car ; la remise du véhicule se fait sans encombre (Voir Notre expérience camping-car en Nouvelle-Zélande).

Chiffre de la journée : 10 km parcourus

Aéroport international sur l'île du Sud

C'est à Christchurch que se trouve le principal aéroport international de l'île du Sud (CHC).

Quelques heures après, nous embarquons à destination de l'Australie.

Pour découvrir la suite de notre aventure : Sydney


Informations complémentaires

Vélo

Pour les amateurs de balades à vélo, le "Alps 2 Ocean Cycle Trail" est l'un des plus grands circuits de la Nouvelle-Zélande. Près de 300 km de parcours permettent d'apprécier parmi les plus beaux panoramas néo-zélandais alps2ocean.com. Classé en niveau "facile" et praticable par tous les âges, il combine routes et chemins pour vous mener des Alpes du Sud à l'Océan Pacifique. Comptez 6 jours si vous souhaitez parcourir la totalité de l'itinéraire. Pour les moins téméraires, le circuit peut être morcelé en excursion à la journée...

Avant de partir

Généralités sur la Nouvelle-Zélande


Conclusion - Pourquoi aller dans la région de Canterbury ?

La région de Canterbury fait partie des régions incontournables à visiter lors d'un séjour sur l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Il est fréquent d'arriver ou de repartir de Christchurch, la principale ville de l'île du Sud, précisément située dans cette région qui regorge de lieux intéressants à découvrir. La beauté naturelle de la côte Est ravira les touristes en quête de nature sauvage comme l'offrent les secteurs de Kaikoura ou encore la Péninsule de Banks. À l'Ouest, on se trouvera au cœur des Alpes néo-zélandaises où le Mont Aoraki/Mont Cook domine la Nouvelle-Zélande du haut de ses 3 724 m. Les amateurs de randonnées trouveront leur bonheur, entourés des sommets enneigés et des lacs glaciaires. Tandis que les visiteurs en quête de culture pourront découvrir les coutumes ancestrales maories ainsi que d'autres curiosités comme le village d'Akaroa à l'incroyable ambiance française...

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires en nous laissant un message dans notre Livre d'Or...
Vous pouvez également nous transmettre vos questions via notre Forum Nouvelle-Zélande...
Nous vous remercions de votre intérêt et vous souhaitons bon vent pour de belles découvertes à travers le monde !

Emmanuelle et Gilles

Toutes les photos de la région de Canterbury...