Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Carte Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande

Région de Southland

À l'extrême Sud-Ouest de la Nouvelle-Zélande se trouve la vaste région de Southland. Cette incroyable région est la moins peuplée de Nouvelle-Zélande... et donc la plus sauvage ! Elle renferme l'extraordinaire et l'incontournable Parc national Fiordland qui couvre la moitié de Southland. Il s'agit d'un secteur montagneux sculpté par de nombreux et spectaculaires fjords. La région de Southland se poursuit jusqu'à l'extrémité Sud de l'île du Sud, où se situent la ville d'Invercargill et le territoire The Catlins.

La préservation est le maître mot des autorités néo-zélandaises qui mettent en oeuvre, chaque année, de nombreux projets pour la conservation et la protection de cette merveilleuse nature...

Nos visites dans la région de Southland

Nous avons passé 35 jours sur l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Notre parcours sur l'île du Sud s'est fait du Nord au Sud en suivant plus ou moins la côte Ouest. Après la visite du district de Queenstown Lakes, nous visitons la région de Southland.

L'île du Sud de Nouvelle-Zélande

Autres régions visitées


Parc national de Fiordland

Près de la moitié de la région de Southland est occupée de fjords (ou fiords), ce qui en fait la région la moins accessible et la plus préservée de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Ces vallées glaciaires, envahies par les eaux, sont protégées par le Fiordland National Park, qui est le plus grand Parc national de Nouvelle-Zélande et l'un des plus grands du monde ! C'est aussi l'un des parcs nationaux incontournables de la Nouvelle-Zélande. Grand comme la région d'Île de France, il est situé au Sud-Ouest de l'île du Sud. Le Parc national englobe le secteur Te Wāhipounamu, inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO, qui offre de magnifiques paysages modelés au fil des millénaires par les glaciations. D'ailleurs, dans cette région du Sud des Alpes néo-zélandaises (montagnes du Darran), plusieurs sommets atteignent plus de 2 000 m d'altitude. "Fiordland" se traduit par "Terre des fjords" et, en effet, ces magnifiques panoramas montagneux ont forgé, au fil du temps, de nombreux fjords (reliés à la mer de Tasman) ainsi que d'immenses lacs isolés d'eau douce. Le lac le plus grand est Te Anau (62 km de long), le Lac Manapouri se place en seconde position avec 28 km de long.

Les différents fjords reliés à la mer portent des noms suivis du mot anglais "Sound" (donnés à l'époque par les navigateurs), qui se traduit ici par "bras de mer", comme par exemple "Milford Sound" ou "Doubtful Sound", les deux fjords les plus visités de Nouvelle-Zélande. Ces nombreux fjords ont isolé des terres en formant de grandes îles, toutes inhabitées. La faune qui vit dans les fjords est nombreuse : dauphins, otaries à fourrure, gorfous du Fiordland (ou Tawaki)... Les fonds marins sont très riches et particuliers. En effet, les eaux des pluies abondantes de la région emportent avec elles des matières brunes provenant des feuilles des forêts ; leur parcourt se termine dans les fjords, créant ainsi une couche d'eau douce brune sur environ 10 m d'épaisseur. Cette couche brune filtre presque totalement la lumière du soleil ; c'est pour cette raison que, sous cette couche brune, se trouve une eau salée anormalement sombre avec peu de profondeur, dans laquelle s'est créé un écosystème particulier. On y trouve, en effet, des espèces qui vivent généralement à plus de 100 à 600 m de profondeur. Des excursions sont proposées par certaines agences pour découvrir cet écosystème en snorkeling ou en plongée.

Te Anau

Te Anau est une ville attenante au lac du même nom. Le lac Te Anau fait 62 km de long et est le plus grand lac de la région. La ville de Te Anau est une bonne base pour rayonner et découvrir le Parc national Fiordland. C'est d'ici que l'on pourra organiser ses visites ou trekkings. Les nombreuses agences ainsi que l'i-Site, seront d'une grande aide pour obtenir toutes les informations utiles.

Les i-Sites fournissent de nombreuses informations sur les activités à effectuer dans les environs, notamment pour l'organisation des visites des fjords Mildford Sound ou Doubtful Sound, la grotte de Te Anau et ses vers luisants, ou encore sur les itinéraires de trekking (réservation des hébergements, bus...), les randonnées, etc..

C'est à Te Anau que l'on trouvera le plus d'hébergements dans la région de Fiordland (voir Où dormir dans la région de Fiordland).

De Te Anau, il est possible de rejoindre le fjord le plus populaire, le Milford Sound, en suivant l'unique route, spectaculaire, longue de 120 km (la Milford Road). C'est d'ailleurs la seule route qui pénètre le Parc national.

Randonnées

Les randonnées sont surtout praticables en été austral, c'est-à-dire globalement de novembre à avril. Pour rejoindre les itinéraires de trekking, des bus fonctionnent de fin octobre à fin avril, au départ de Te Anau ou Queenstown. Il existe plusieurs itinéraires de randonnées dans ou autour du Parc national, dont 4 trekkings qui font partie des Great Walks :

De nombreux autres itinéraires de randonnées peuvent être fait à la journée, leur durée allant de 10 min à plusieurs heures de marche, comme par exemple le Key Summit Track, ou encore, la randonnée qui permet de rejoindre le Lac Marian.

Milford Road

L'unique route qui pénètre le Parc national débute à Te Anau et se termine à Milford Sound : c'est la SH 94 ou la Milford Road . Longue de 120 km, cette route offre des paysages exceptionnels (à condition que la météo soit favorable :-)) ! Elle comporte, par ailleurs, de nombreux points d'intérêts ; aussi, nous nous arrêtons très souvent, soit pour prendre des photos, soit pour faire de petites balades. La route est une impasse puisqu'elle se termine à Milford Sound, son point final. Ensuite, il faut rebrousser chemin. Sans s'arrêter, elle peut être parcourue en 2h environ, mais il serait vraiment dommage de la découvrir au pas de course. Attention toutefois car, en hiver, lors de précipitations neigeuses, cette route peut s'avérer impraticable. De mai à novembre, les véhicules doivent être équipés de chaînes à neige (des chaînes peuvent être louées dans les stations-services de Te Anau). En cas de risque d'avalanche, la route est ponctuellement fermée !

De la ville de Te Anau, la route longe, plus ou moins, le Lac Te Anau jusqu'au village de Te Anau Downs. En arrière-plan, nous admirons la belle chaîne de montagnes, enneigée selon la période.

Voici quelques lieux que nous avons visités, classés de la ville de Te Anau à Milford Sound.

Vallée de Eglinton

Peu de temps après avoir quitté le Lac Te Anau, la route parcourt le fond de la vallée de Eglinton. Au départ, la vallée est très large puis elle se rétrécit au fur et à mesure. Cette vallée est magnifique et nous nous arrêtons très souvent pour prendre des photos...

Nous nous arrêtons ensuite aux Mirror Lakes, de petits lacs aux eaux peu profondes et limpides, où se dessinent, en arrière-plan, la chaîne des montagnes Earl ainsi que le Mont Eglinton. Le point de vue Mirror Lakes est équipé de pontons . Ces lacs ont été créés par la rivière Eglinton (ou Upokororo), qui coule tout le long de la vallée Eglinton jusqu'au Lac Te Anau. Au fil du temps, le changement de direction de la rivière a forgé plusieurs lacs qui sont, aujourd'hui, très riches en sédiments et fournissent un habitat d'exception à la faune environnante (canards, oiseaux etc.). La vallée et ces lacs sont d'ailleurs inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

3 km après Mirror Lake, la route passe un panneau "Latitude 45° South", qui nous signale que nous traversons le 45e parallèle Sud . Nous passons ensuite le Lac Gunn long de 3,3 km.

Key Summit Track

Depuis la vallée d'Eglinton, on peut entreprendre une randonnée qui mène au Key Summit et qui démarre au parking de The Divide. Ce début de randonnée suit l'itinéraire de trekking Routeburn Track qui rejoint de Lac Wakatipu (Queenstown) après 32 km de marche ! Key Summit Track n'est pas une boucle, mais un aller-retour de 7 km, avec 335 m de dénivelé. Au sommet, le magnifique panorama donne sur les vallées et montagnes environnantes. La Hollyford Valley s'étend à perte de vue et, au loin, on aperçoit le Lac Marian. Le Key Summit est formé de tourbières laissant place à de magnifiques étangs entourés d'une végétation humide. Des pontons en bois permettent de traverser facilement les tourbières, via un sentier appelé "Alpine nature walk". À l'arrivée, une box (boîte) propose des fiches explicatives que l'on devra redéposer en repartant .

Routeburn Track

Le trek du nom de Routeburn Track permet de relier le Fiordland au Lac Wakatipu (Queenstown) en 32 km de sentiers et 1 000 m de dénivelé ! Cet itinéraire est un moyen "court" pour rejoindre ces 2 lieux car, par la route, cela ne représente pas moins de 300 km ! Dans le sens Fiordland ➔ Wakatipu Lake, le sentier démarre au parking The Divide . La première moitié se déroule dans la grande vallée de Hollyford. Le sentier passe ensuite par les lacs Howden, Mackenzie et Harris. Sur l'itinéraire, on peut ajouter quelques petits détours qui valent le coup. Par exemple, sur les premiers kilomètres, on peut ajouter 2 km aller-retour pour rejoindre le site de Key Summit. Au niveau du Lac Harris, un détour de 2 km aller-retour permet de rejoindre un point de vue dominant le lac et les vallées. L'itinéraire se termine à la Routeburn Road, où se trouve un parking équipé d'un abri et de toilettes .

Depuis le parking, il y a 25 km de route (dont 8 km de bonne piste) pour rejoindre le village de Glenorchy, qui se trouve au bord du Lac Wakatipu. Glenorchy se situe à 46 km de Queenstown. Des transports, permettant d'atteindre ou de repartir des parkings (au début et à la fin du trek), peuvent être organisés soit de Te Anau soit de Queenstown. Sur l'itinéraire, il y a bien entendu des espaces de campings et des "huts" à la disposition des randonneurs (se renseigner pour les réservations).

Pop's View

Ne pas manquer le point de vue Pop's View qui est situé au bord de la route.

Lac Marian

Une randonnée de 6 km aller-retour et 390 m de dénivelé permet de se rapprocher du Lac Marian, situé dans un magnifique cadre entouré de montagnes (nous ne ferons pas cette randonnée). On peut avoir une vue sur le Lac Marian depuis le Key Summit.

Falls Creek

La cascade de Falls Creek (ou Christie Falls) se trouve tout à côté de la route.

Monkey Creek

La route prend maintenant la direction de l'Ouest en empruntant une vallée perpendiculaire. Au fil des kilomètres, la vallée se rétrécit, la route grimpe et les paysages deviennent grandioses ! Nous nous arrêtons à Monkey Creek, l'un des points de vue incontournables ! Nous sommes alors à 639 m d'altitude et, autour de nous, de nombreux sommets culminent à plus de 2 000 m...

Homer Tunnel

Nous voilà maintenant à 922 m d'altitude et la vallée se termine. Le tunnel Homer, long de 1,2 km, permet de traverser la montagne et de rejoindre une autre vallée. Ce tunnel est en sens unique, régulé par un feu tricolore. Avant de nous engager dans le tunnel, nous faisons un stop photos car le paysage est magnifique. Ici, nous faisons la rencontre du Nestor Kéa, souvent appelé Kea, une espèce de perroquet endémique de Nouvelle-Zélande qui vit en montagne. Celui-ci n'hésite pas à s'approcher de nous en espérant obtenir de la nourriture ! Pour sa protection, des panneaux indiquent qu'il est interdit de le nourrir alors, à défaut d'encas, le Kea s'aventure sur les véhicules pour grignoter les joints des portes et des fenêtres !

Nous traversons Homer tunnel dont la route est tout en descente sur 1,2 km. De l'autre côté du tunnel, nous arrivons dans la magnifique Cleddau Valley. Nous sommes encore à 793 m d'altitude. La route poursuit une descente en lacets pour atteindre rapidement 500 m d'altitude. De nombreuses cascades dévalent les parois abruptes des montagnes qui nous entourent. Après la pluie, celles-ci s'intensifient en taille et en nombre.

The Chasm

Un peu plus loin, nous arrivons au parking The Chasm (210 m d'altitude). Nous voilà encore une fois dans un cadre spectaculaire, entourés de sommets enneigés. Depuis le parking, il y a 400 m à marcher pour rejoindre The Chasm (ou Le Gouffre en français). Le sentier mène au plus près d'une gorge où coule la rivière Cleddau. L'itinéraire est parfaitement aménagé de pontons et traverse une belle forêt tropicale.

La route se termine 9 km plus loin devant le Milford Sound, l'objectif ultime de cet itinéraire.

Plus de photos de Milford Road...

Milford Sound

La route terrestre vers Milford Sound (Piopiotahi en maori) est l'une des plus belles routes alpines au monde ! Notons que le fjord de Milford Sound est le seul fjord du Parc national Fiordland accessible par la route. Après 120 km de route depuis Te Anau, le Milford Sound s'étend, grandiose, devant nos yeux. La Milford Road se termine en plusieurs parkings. L'altitude est proche de 0 puisque nous sommes devant un bras de mer.

On trouve ici un port, un aérodrome, un centre d'information ainsi que deux hôtels-restaurants .
On peut choisir de découvrir le fjord par les eaux, mais on peut également opter pour deux petites balades à pied de moins de 500 m, l'une vers la grande cascade Bowen , l'autre vers le parcours "Milford Foreshore Walk" qui est équipé de panneaux explicatifs sur la faune et la flore du coin, et qui offre de superbes points de vue sur le fjord, mais également une belle vue sur la cascade Bowen.

Découvrir les 17 km du Milford Sound en randonnant n'est pas possible, car aucun sentier ne longe le fjord ! Il faudra obligatoirement choisir la voie maritime, en bateau ou encore en kayak, l'objectif étant de longer un côté du fjord jusqu'à la mer de Tasman (17 km), puis de faire le retour en longeant le côté opposé. En plus des paysages grandioses, on pourra observer des otaries à fourrure et de nombreuses cascades comme la Stirling Falls, dont les bateaux touristiques s'approchent au plus près.

Plusieurs compagnies proposent des excursions effectuant ce trajet (durée d'environ 1h40). Le prix varie d'une compagnie à l'autre et du type de bateau, mais aussi de l'heure de départ. Ainsi, le premier départ, programmé à 9h, pourra coûter autour de 30 EUR (par personne), alors que les départs en début d'après-midi, coûteront entre 60 et 65 EUR ! Pour les enfants, c'est environ 3 fois moins cher. Les départs sont nombreux, soit environ toutes les 1 à 2 heures. Parmi les compagnies, il y a Southern Discoveries, Jucy Cruise, Real Journeys... Des variantes pourront être proposées, comme celle incluant un transport en bus depuis Te Anau ou même de Queenstown, ou en avion puisqu'il y a un aérodrome à Milford Sound. On pourra également y ajouter des options comme faire du kayak, prendre des repas, passer la nuit sur le bateau, etc..

Une autre manière de découvrir le fjord, est de le parcourir en kayak. Là aussi, les agences de location de kayaks existent. N'oublions pas que le fjord fait 17 km de long, ce qui représente une distance conséquente à faire en Kayak ! Une alternative possible est d'opter pour une excursion combinée, bateau + kayak, proposée par certaines compagnies maritimes.

Autre option possible : découvrir le fjord par les airs, en avion ou en hélicoptère, depuis l'aérodrome de Milford Sound. Cela doit, en effet, être grandiose de voler au-dessus des fjords et des montagnes.

Étant donné l'heure tardive, nous nous contentons de contempler les paysages et reportons la visite du fjord au lendemain. Nous en profitons pour nous renseigner, mais il nous faut également chercher un endroit pour passer la nuit. Ici, il n'y a qu'un seul endroit autorisé aux camping-cars : le "Milford Sound Lodge" qui propose quelques emplacements. Malheureusement celui-ci est complet ! Il nous faut alors rebrousser chemin sur 43 km pour trouver les premières aires tenues par le DOC (voir Où dormir dans le secteur de Fiordland) ! Cela nous semble vraiment absurde de refaire 43 km pour aller dormir (et autant de kilomètres le lendemain pour revenir) ! Dormir dans son véhicule sur l'un des parkings de Milford Sound est interdit, même pour les véhicules self-contained... Toutefois, dans la mesure où nous sommes en dehors des grandes affluences touristiques, nous prenons le risque et passons la nuit ici (nous n'avons heureusement pas eu de problème !). Ainsi, nous avons pu profiter de la beauté des lieux en soirée et au petit matin, lorsqu'il n'y a plus personne et que la lumière donne un autre charme aux lieux. Devant nous s'étend le fjord avec, en face, le Mitre Peak, le sommet le plus photographié du Fiordland...

Chiffre de la journée : 320 km parcourus depuis Queenstown

Le lendemain matin, nous choisissons de partir avec la compagnie "Jucy Cruise". Sans réservation préalable et en utilisant un bon de réduction trouvé dans une brochure, la virée en bateau nous a coûté 26 EUR par personne, en partant à des heures idéales d'ensoleillement (c'est-à-dire à 14h). Nous avons la chance d'avoir un ciel totalement bleu qui magnifie l'ensemble du panorama ! Des otaries à fourrures se prélassent sous le soleil sur les rives du fjord...

Les cascades sont nombreuses et, à mi-chemin, nous apercevons les spectaculaires chutes Stirling (ou Stirling Falls). Ici, les bateaux se rapprochent des chutes pour avoir une vue d'au plus près...

Plus de photos de Milford Sound...

Une fois la visite du fjord terminée, nous reprenons l'unique route en sens inverse pour regagner Te Anau. Sur le trajet, nous profitons à chaque instant des lieux, vus sous un autre angle et une autre luminosité qu'à l'aller... Nous en profitons pour faire la randonnée du Key Summit...

Nous arrivons tard à Te Anau et nous posons pour la nuit au camping "Te Anau Lakeview Kiwi Holiday Park & Motels" (voir Où dormir dans la région de Fiordland).

Chiffre de la journée : 130 km parcourus

Doubtful Sound

Doubtful Sound (Patea en maori) est un autre fjord très prisé ; toutefois, étant donné son accès compliqué, il est beaucoup moins visité. Comme aucune route n'y accède, il faut s'adresser à une agence pour le visiter (à Te Anau, Manapouri ou encore Queenstown). Globalement, une excursion à Doudtful Sound consiste en une navigation sur le Lac Manapouri depuis le village de Manapouri. Une fois le lac traversé (en 1h environ), on embarque dans un bus pour faire 22 km de piste à travers les montagnes et la forêt. Ensuite, on embarque pour une croisière dans le Doubtful Sound. Comme le fjord fait 32 km jusqu'à la mer de Tasman (2x plus long que le Milford Sound), la croisière dure environ 3h. Le retour se fera par le même trajet qu'à l'aller (bus + bateau). On comprend bien pourquoi les excursions pour visiter le Doubtful Sound sont plus onéreuses que celles du Milford Sound. Et comme elles prennent aussi plus de temps, cela peut valoir le coup de passer la nuit sur le bateau, afin d'en profiter pleinement. Des formules proposent aussi d'y faire du kayak, du snorkeling ou encore de dormir en camping.

Te Anau Glowworm Caves

Si vous visitez la région de Fiordland, ces caves vieilles de 12 000 ans sont immanquables ! Cet étonnant monde souterrain renferme, en effet, des milliers de vers luisants (Glowworm) qui illuminent ces grottes silencieuses de leur lumière scintillante. Un moment extraordinaire que vous ne pourrez oublier ! Depuis Te Anau, il est possible d'organiser un tour pour la visite de ces grottes aux vers luisants. Le tour en groupe, qui dure environ 2h15, inclut la traversée en bateau du Lac Te Anau avec un guide.

Pour la visite des caves, pensez à vous équiper de chaussures confortables et de vêtements chauds (il y fait 8°C en moyenne).

Manapouri

Manapouri est une ville attenante au lac du même nom. Cette petite ville est une alternative à la ville de Te Anau, puisqu'elle dispose également d'hébergements, d'agences... C'est également d'ici que démarrent les excursions vers le Doubtful Sound.

Nous ne faisons que passer à Manapouri, puisque nous poursuivons notre route vers le Sud.

Où dormir dans la région de Fiordland ?

Les principaux hébergements se trouvent aux abords du Parc national de Fiordland et particulièrement autour des villes Te Anau et Manapouri. À quelques exceptions, il y a très peu d'hébergements dans le Parc national. Par exemple, il y a, à Milford Sound, le "Milford Sound Lodge". Une autre possibilité est de loger dans un bateau ("overnight cruise") situé à Milford Sound réserver ici.

Bivouacs et Campings :

Il y plusieurs campings à Te Anau. Le bivouac sauvage est, quant à lui, très réglementé et interdit au sein du Parc national, sauf sur les itinéraires de trekking (aux emplacements prévus). Il est, en effet, interdit de passer la nuit sur un parking du Parc national. Il est cependant autorisé de se poser sur l'une des aires du DOC  ! Malheureusement, les derniers 43 km avant d'arriver à Milford Sound ne comportent plus aucune aire autorisée ! Il reste tout de même une possibilité, c'est de camper au "Milford Sound Lodge". Voici ce que nous avons relevé :

  • "Milford Sound Lodge" (quelques places de campings, mais très vite pleines ; réservation fortement recommandée ; à seulement 2,3 km de Milford Sound).
  • Parking de Milford Sound (nuit interdite, mais il y a une aire de vidange ; ).
  • "Te Anau Lakeview Kiwi Holiday Park & Motels", où nous avons passé 1 nuit (situé à Te Anau).
  • "Top 10" (situé dans la ville de Te Anau ; places très serrées).

Autres

D'autres fjords sont visitables, comme celui de Dusky Sound. Ils se visitent lors de tours durant plusieurs jours et peuvent inclure l'île de Steward.

Plus de photos du Parc national de Fiordland...

Site Web officiel de la région de Fiordland : www

Site Web officiel de la région de Southland : www


En poursuivant notre route vers le Sud, les paysages deviennent plats. Nous atteignons ensuite la côte Sud de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande, une partie du pays où les touristes se font plus rares. Nous faisons de rapides stops à Monkey Island Beach, du nom du petit îlot qui se trouve en mer, d'ailleurs accessible à pied à marée basse (possibilité d'y bivouaquer ; ).

Puis un peu plus loin, nous nous rendons au hameau de Cosy Nook. La région que nous traversons semble particulièrement venteuse au vue des arbres couchés que nous voyons.

Plus de photos de Monkey Island Beach et Cosy Nook...


Invercargill

Nous arrivons à la grande ville d'Invercargill (ou Waihopai en maori). Avec plus de 50 000 habitants, c'est la plus grande ville de la région de Southland et l'une des villes les plus australes de Nouvelle-Zélande. À Invercargill on trouve parcs et jardins, ainsi que de nombreux sentiers de balades situés autour de la ville pour les cyclistes et les marcheurs. Nous nous arrêtons pour prendre quelques photos de beaux bâtiments historiques et d'une belle basilique (Basilique Sainte-Marie). On trouvera, au Visitor Center, tous les renseignements utiles sur les sites à visiter comme par exemple les musées et galeries d'arts.

Plus de photos de Invercargill...


Bluff

La ville de Bluff, habitée depuis 1824, est le berceau de la plus ancienne colonie européenne en Nouvelle-Zélande. De nombreuses activités peuvent être effectuées dans et autour de la ville, l'un des lieux à découvrir étant son musée maritime. Nous faisons un détour, non pas pour visiter la ville, mais pour découvrir la presqu'île. Nous nous rendons tout d'abord à Stirling Point où se trouve un phare . Un panneau nous indique que nous sommes à 2 000 km de Sydney et à 18 958 km de Londres...

Puis, avec notre camping-car, nous rejoignons le haut de la colline Bluff Hill (ou Motu Pohue). La route est vraiment pentue et, en haut, le parking est tout petit ! Encore 50 m à marcher et nous avons une belle vue à 360° sur la mer et les terres. Au loin, nous apercevons l'île Stewart (ou Rakiura), la troisième île (de par sa taille) de la Nouvelle-Zélande. Elle se trouve à un peu plus de 30 km de nous.

Plus de photos de Bluff...

Site Web officiel de la région de Southland : www


La suite de notre voyage

Notre étape suivante est "les Catlins", un territoire à cheval sur les régions de Southland et Otago.

Pour découvrir la suite de notre aventure : Les Catlins


Informations complémentaires

Avant de partir

Généralités sur la Nouvelle-Zélande


Conclusion - Pourquoi visiter la région de Southland ?

La région de Southland possède une nature extraordinaire, protégée en majeure partie par le Parc national de Fiordland. C'est un paradis pour les randonneurs et les voyageurs en quête de nature. On peut découvrir la région aussi bien à pied, qu'à vélo ou encore à cheval. La visite de certains fjords de cette région se fait en bateau ou en kayak, comme par exemple le réputé Milford Sound. La région du Southland, c'est aussi l'extrémité Sud de l'île du Sud, qui regorge de paysages différents du reste de la Nouvelle-Zélande avec une faune subantarctique, comme les manchots. Le Southland est assez loin d'Auckland, la capitale, mais cette magnifique région mérite amplement qu'on la découvre...

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires en nous laissant un message dans notre Livre d'Or...
Vous pouvez également nous transmettre vos questions via notre Forum Nouvelle-Zélande...
Nous vous remercions de votre intérêt et vous souhaitons de merveilleuses découvertes !

Emmanuelle et Gilles

Toutes les photos de la région de Southland...