Trouvez, comparez et organisez votre voyage avec PartirOu.com
Carte Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande

Région d'Otago (Est)

Située au Sud-Est et Sud-Centre de l'Île du Sud, la région d'Otago est l'une des magnifiques régions de la Nouvelle-Zélande. La belle ville de Dunedin et le site incroyable de Moeraki Boulders sont deux sites incontournables à visiter si vous voyagez dans cette région. Tout à côté de Dunedin, on peut également découvrir la Péninsule d'Otago et ne pas rater le centre historique d'Oamaru, cette ville très agréable située sur la côte Est.

Nos visites dans l'Est de la région d'Otago

Nous avons passé 35 jours sur l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Notre parcours sur l'île du Sud s'est fait du Nord au Sud en longeant la côte Ouest de l'île ; après la visite des Catlins, situés dans le Sud, nous remontons l'île en suivant plus ou moins la côte Est. Nous voilà prêts à découvrir la côte Est de la région d'Otago.

L'île du Sud de Nouvelle-Zélande

Autres régions visitées


Dunedin

Nous arrivons à Dunedin (Ōtepot en maori), la deuxième plus grande ville de l'île du Sud. On y découvre de beaux monuments et notamment l'université et sa magnifique architecture qui met bien en valeur sa tour de l'horloge. Fondée en 1869, c'est la plus ancienne université de Nouvelle-Zélande. Nous avons la chance de tomber sur le jour de la distribution des diplômes, et nous voyons sortir du bâtiment de joyeux jeunes diplômés vêtus de leur traditionnelle tenue universitaire. Adjacent au campus de l'université, l'Otago Museum permet, aux amateurs de culture et d'histoire naturelle, d'apprécier une collection débutée il y a plus de 150 ans...

Un autre bâtiment à ne pas manquer à Dunedin est la gare historique, inaugurée en 1906 ; c'est l'un des bâtiments le plus photographié du pays !

Si vous souhaitez découvrir les édifices religieux de la ville, vous pourrez faire un tour à la Cathédrale Saint-Paul ainsi qu'à First Church.

Les visites principales de Dunedin pourront se faire à pied depuis The Octagon, la place centrale de la ville qui est, comme son nom l'indique, formée de 8 côtés.
Autour du centre-ville, certaines rues sont très inclinées ; ainsi, la Baldwin Street figure parmi les rues les plus inclinées du monde  !

Côté nature, les fans des jardins n'hésiteront pas à découvrir le Dunedin Botanic Garden ou le Lan Yuan - Dunedin Chinese Garden.
Plusieurs belles plages se succèdent au Nord de la ville et raviront les amateurs de grand air qui pourront se balader, entre autre, à St Clair Beach, St Kilda Beach ou encore Tomahawk Beach...
À l'Ouest de ces plages, la côte se pare de magnifiques falaises. Pour les contempler, l'idéal est de se rendre à Tunnel Beach. Pour cela, il faut tout d'abord rejoindre le parking de Tunnel Beach, puis marcher 800 m jusqu'à la plage. Le sentier longe les falaises puis arrive sur une corniche qui offre une magnifique vue. Un petit tunnel permet de rejoindre le bas de la falaise et la plage Tunnel (mais seulement à marée basse).

Parmi les autres activités à effectuer à Dunedin (et dans la région), on peut se rendre à The Organ Pipes (orgues basaltiques) ou Buttars Peak. Moyennant une petite randonnée à partir du parking (Nord-Est) on pourra apprécier de belles vues panoramiques une fois arrivé en haut ; pour les amateurs de randonnée, on peut rejoindre ce même endroit via le Mt Cargill Track (petit parking au début du sentier) ; comptez alors 2h de marche aller-retour.

Située juste à côté de la ville, la grande péninsule d'Otago peut également être explorée.

Il est aussi possible de découvrir la région à bord d'un train. Dunedin Railways propose des itinéraires touristiques, comme "Tairri Gorge Railway" et "The Seasider" en partance de Dunedin ; on peut également rejoindre Christchurch à bord d'un train côtier.

Plus de photos de Dunedin...


Péninsule d'Otago

Depuis Dunedin, nous nous rendons sur la Péninsule d'Otago, située à l'Est de la ville. Longue de 20 km, cette péninsule sauvage abrite une faune et une flore endémiques. Elle peut aussi bien se découvrir en voiture, qu'en randonnant sur les divers sentiers côtiers, au cœur de la réserve naturelle. La Péninsule d'Otago renferme de nombreuses baies intérieures, qui se remplissent au gré des marées, mais également de nombreuses baies extérieures agrémentées de magnifiques plages, comme celle de Sandfly Bay sur laquelle nous nous rendons.

D'autres baies ou plages sont à découvrir comme Allans Beach, Victory Beach à Wichliffe Bay ou encore Pipikaretu Beach. En effet, la côte Nord alterne plages et falaises que l'on peut atteindre au gré de courtes balades. Le secteur de Sandymount Recreation Reserve offre de beaux paysages côtiers.

De nombreux visiteurs viennent sur la péninsule d'Otago pour l'observation de la faune. On peut, effectivement, y apercevoir des otaries à fourrure ou des lions de mer, mais également des albatros royaux ou encore des manchots pygmées.

Pour observer les albatros royaux, il faut guetter le ciel mais, le mieux, est encore de se rendre tout au bout de la péninsule, au Promontoire de Taiaroa Head, où s'est installée une petite colonie d'albatros royaux. Ce lieu est le seul endroit au monde où l'on peut observer des albatros sur un continent de l'hémisphère Sud. Pour sensibiliser les visiteurs à la protection de l'albatros royal, le Royal Albatross Centre www est un Centre d'information gratuit, parfaitement bien documenté et très intéressant. Par exemple, on peut y observer, en temps réel via une Webcam, un nid d'albatros royal. Cette Webcam est également accessible sur cette page Web du DOC www, page qui répertorie également les naissances... On compte, chaque année, environ 50 couples d'albatros royaux qui viennent nicher à Taiarao Head (voir Cycle de vie de l'Albatros royal). À deux pas du centre, un petit itinéraire aménagé (gratuit) permet de se rapprocher des falaises et donne (parfois) la possibilité d'observer des albatros en vol. Ces magnifiques oiseaux, dont l'envergure des ailes est en moyenne de 3 mètres, peuvent atteindre des pointes à 100 km/h ! Pour avoir plus de chance d'en observer, il est conseillé de se joindre à un tour guidé (payant).

À Taiarao Head, il est parfois possible d'apercevoir une autre espèce d'albatros : l'albatros à sourcils noirs.

Quant aux mouettes, dont le nombre est malheureusement en déclin, elles profitent également de la protection de ce site. En effet, environ 2 000 couples de mouettes ont été répertoriés à Taiaroa Head. Depuis le sentier aménagé (gratuit), nous observons, en silence, de nombreuses mouettes et leurs petits.

Le centre contribue, par ailleurs, à la protection des manchots pygmées (ou petits manchots bleus), puisque de nombreux couples nidifient dans ces lieux.

Sur la Péninsule d'Otago, la petite plage Pilots regroupe plusieurs nids artificiels, placés là par le Royal Albatross Centre afin de favoriser les naissances des manchots pygmées. Ce manchot, qui est le plus petit du monde, vit habituellement dans des terriers ou des cavités naturelles ; grâce à ces nids artificiels, les petits sont mieux protégés des prédateurs. Pour pouvoir observer cette variété de manchots, il faut se joindre à un tour guidé (payant) qui se rendra sur cette plage au crépuscule. En effet, le manchot pygmée passe ses journées en mer pour se nourrir et ne regagne son nid qu'en fin de journée pour y passer la nuit. Durant la journée on peut, toutefois, se rendre gratuitement sur la plage Pilots où une plateforme d'observation permet de les apercevoir au plus près. Toutefois, il est assez rare d'en voir en plein jour puisque les petits sont bien cachés dans les nids et les adultes sont en mer pour se nourrir. L'observation sera différente selon la période de l'année (voir Cycle de vie du manchot pygmée). On peut obtenir de nombreuses informations sur les manchots pygmées dans le centre prévu à cet effet, qui est parfaitement bien documenté.

Juste à côté de la plage Pilots, nous apercevrons une otarie à fourrure qui se prélasse sur un rocher.

Le centre présente également le manchot antipode, que l'on peut avoir la chance d'observer sur la Péninsule d'Otago, du côté de Sandfly Bay (parait-il).

Il y a d'autres attraits sur la péninsule, comme par exemple le Château de Larnach (ou Larnach Castle) www. C'est un petit château qui s'apparente davantage à un manoir ; la visite du château et des jardins est payante.

Pour cette nuit, nous nous posons sur un parking situé au village de Macandrew Bay.

Où dormir à Dunedin et sur la péninsule d'Otago ?

Les hébergements ne manquent pas à Dunedin. À moindre mesure, on pourra en trouver sur la péninsule d'Otago.

Bivouacs et Campings :

Voici où nous avons passé la nuit à bord de notre camping-car :

  • Parking à Macandrew Bay (parking situé au bord d'une route peu passante et à côté du Parc Ralph Ham qui est doté d'une aire de jeux pour les enfants ; 1 nuit autorisée aux véhicules non self-contained (5 places) et 2 nuits pour les véhicules self-contained (4 places) ; il faut libérer le parking le matin à 8h00 ; ).

Chiffre de la journée : 290 km parcourus depuis les Catlins

Plus de photos de la péninsule d'Otago...


Shag Point

À 65 km au Nord de Dunedin, nous nous rendons dans la réserve de Shag Point (Shag Point Nature Reserve).

Dans la région, de nombreux fossiles de créatures marines ont été trouvés, comme par exemple des bélemnites, une variété de crustacés géants... Dans les années 80, la plus grande découverte a été celle d'un squelette quasi complet d'un élasmosaure, un grand reptile marin. Disparu il y a 65 millions d'années, il fut le plus grand reptile marin de tous les temps, atteignant jusqu'à 12,5 m de long ! Les fans de fossiles et de dinosaures pourront en apprendre davantage au centre "Vanished World" à Duntroon (à 90 km de là), dans la vallée de Waitaki.

Nous quittons la route principale 1 et faisons un petit détour vers la réserve de Matakaea (Matakaea Scenic Reserve) qui renferme des colonies d'otaries à fourrure et de manchots antipodes. Les otaries à fourrure sont nombreuses et il nous est facile d'en observer.

L'observation des manchots antipodes est, quant à elle, plus difficile car elle est conditionnée par le moment de la journée et la saison (voir Cycle de vie du manchot antipode).

Plus de photos de Shag Point...


Vers le Sud, la route principale 1 longe la plage de Katiki. Celle-ci est parsemée d'étranges rochers sphériques : des boulders. On peut facilement les observer à marée basse, dans la partie Sud de la plage. Malheureusement pour nous, nous arrivons sur les lieux à marée haute.

Au Nord de la plage de Katiki, sur un promontoire, se dresse le phare de Katiki Point. Après avoir stationné son véhicule sur le parking du phare , on peut se diriger vers la pointe que l'on atteint après 700 m de marche. On peut facilement y observer des otaries à fourrure... plus difficilement des manchots.


Moeraki Boulders

Encore quelques kilomètres plus au Nord (soit précisément à 75 km de Dunedin ; 1h de route), se trouve le spectaculaire site de Moeraki Boulders (ou Te Kaihinaki). Pour découvrir les exceptionnels boulders de plus de 1 m de diamètre, il faut se rendre sur la plage de Moeraki, située au Nord du village de Moeraki.

Les Boulders

Ces rochers, dont la plupart sont sphériques, ont été mis à jour les uns après les autres par l'érosion côtière. Certaines formations sont parfaitement rondes, d'autres sont aplanies et forment parfois un disque. Ces curieux phénomènes géologiques, composés de boue marine, de limon et d'argile, le tout cimenté par de la calcite, ont mis (pour les plus gros) 50 à 60 millions d'années pour se former. Leur forme sphérique s'expliquerait par la présence importante de calcium lors de leur formation. Ceux-ci peuvent s'éroder de l'intérieur pour devenir des globes creux. Lorsque les boulders se trouvent en contact avec l'eau de mer, de nombreux crustacés et algues s'y fixent, comme les balanes, tubicoles... Pour leur préservation, il est important de ne pas grimper dessus !

Depuis le parking , un sentier rejoint rapidement la plage de Moeraki. Il faut alors se diriger vers le Nord sur environ 500 m pour voir les premiers boulders. Ces gros rochers ronds stimulent l'imagination des enfants (mais aussi celle des adultes) : certains voient un géant qui aurait joué à la pétanque... Pour notre fils Yann, ce sont des "œufs de dinosaures" !

Pour les observer, il faut bien entendu privilégier le moment de la marée basse puisqu'en marée haute, la plupart des boulders seront recouverts par la mer et il faut alors se contenter d'un point de vue depuis le haut de la plage. Ces rochers sphériques sont tellement étranges et beaux à la fois, que nous nous rendons deux fois sur les lieux pour profiter de deux luminosités différentes. Une première fois en fin de journée, puis à nouveau le lendemain matin.

Nous passons la nuit sur un parking situé à 6,5 km de Moeraki Boulders.

Où dormir à proximité de Moeraki Boulders ?

On trouve quelques hébergements à proximité du site de Moeraki Boulders, en l'occurrence dans les villages de Moeraki et Hampden. Pour avoir plus de choix, il faut s'orienter vers la ville d'Oamaru, située à 38 km au Nord des Boulders de Moeraki.

Bivouacs et Campings :

3 campings sont à proximité des boulders, deux au village de Moeraki et un au village de Hampden.

Voici où nous avons passé la nuit avec notre camping-car :

  • Au bord de la plage de Katiki (parking situé entre la route et la plage ; gratuit ; ).

Chiffre de la journée : 180 km parcourus

Tôt le matin, nous retournons voir ces spectaculaires boulders de Moeraki. Nous y retrouvons avec plaisir, Géraldine, Pierre et leurs 2 garçons, une famille française que nous croisons pour la troisième fois en Nouvelle-Zélande...

Plus de photos de Moeraki Boulders...


Oamaru

Nous nous rendons ensuite dans la ville d'Oamaru. Son ancien port a été reconverti en agréable front de mer "Oamaru Harbour Tourist Park". Les nombreux anciens bâtiments de style victorien, qui datent de 1870 à 1890, ont été conservés et valorisés (quartier de Victorian Precinct). Tout à côté, se trouve une incroyable aire de jeux pour les enfants, construite partiellement avec d'anciens matériaux du port. Non loin, le Bike Park est également incroyable à découvrir.

Dans le même quartier, le musée "Whitestone City" www raconte l'histoire de la ville.

Nous visitons le musée de "Steampunk HQ" www composé d'étonnantes structures qui plaisent énormément à notre fils Yann. Il s'agit de pièces artistiques, composées de matériaux recyclés, dont une partie se trouve à l'extérieur et l'autre à l'intérieur. Un mélange de passé et de futur... Attention, certaines pièces peuvent faire peur aux plus jeunes enfants. La pièce lumineuse (à l'intérieur du bâtiment) est incroyable.

Le centre-ville d'Oamaru est agréable et nous fait découvrir de beaux monuments, dont l'église anglicane St Luke, la galerie d'Art Forrester ou encore le Waitaki District Council...
De nombreux magasins, cafés et restaurants permettent de faire du shopping et de s'y restaurer.

Oamaru est également la capitale des manchots en Nouvelle-Zélande ! En 1970, un petit nombre de manchots a commencé à nicher ici et, 20 années plus tard, un centre a été créé pour les protéger. Aujourd'hui, on compte environ 130 couples de manchots pygmées.

Le centre "Oamaru Blue Penguin Colony" www, qui jouxte le port, propose un lieu aménagé pour l'observation des manchots pygmées (ou petits manchots bleus). Habituellement, les manchots pygmées creusent un terrier pour y loger leur nid. Mais ici, des caisses en bois, moins fragiles que les terriers, ont été spécialement construites pour abriter les nids des manchots. Cela a eu pour effet, non seulement d'augmenter le nombre des naissances, mais également d'accroître la protection des petits contre leurs prédateurs.

L'observation se fait en fonction de la saison (voir Cycle de vie du manchot pygmée). La visite, qui peut être effectuée de manière autonome ou avec un guide, est payante ; différentes formules d'observation sont proposées en fonction du moment de la journée. Le centre est ouvert à partir de 10h du matin. En journée, on peut profiter des informations qui permettent de mieux comprendre la vie de ces plus petits manchots du monde ! La meilleure observation se fait, en général, en fin de journée, lorsque les manchots adultes regagnent leur terrier après avoir passé la journée en mer pour se nourrir. Mais parfois, on peut les observer en pleine journée...

Un peu plus au Sud d'Oamaru, il y a également possibilité de voir des manchots antipodes (ou manchots à œil jaune). Depuis le parking , il n'y a que 250 m à marcher pour atteindre une plateforme d'observation (Bushy Beach). Ici aussi, la fin de la journée est le meilleur moment pour les observer (voir Cycle de vie du manchot antipode). L'observation (gratuite) se fait de loin et il faut être patient pour espérer en apercevoir !

Nous passons la nuit sur un parking d'Oamaru.

Où dormir à Oamaru ?

Les hébergements sont très nombreux à Oamaru.

Chiffre de la journée : 50 km parcourus

Plus de photos d'Oamaru...


La suite de notre voyage

Nous quittons la région d'Otago et entrons dans la région de Canterbury.

Pour découvrir la suite de notre aventure : Région de Canterbury


Informations complémentaires

Avant de partir

Généralités sur la Nouvelle-Zélande


Conclusion - Pourquoi aller dans la région d'Otago ?

La côte Est de la région d'Otago regorge de sites intéressants comme ceux des boulders, ces fascinantes sphères géologiques que l'on peut admirer sur plusieurs plages néo-zélandaises ! Mais pas que ! Les amateurs d'architecture porteront leur intérêt sur les villes de Dunedin et Oamaru dont la construction des bâtiments est unique en Nouvelle-Zélande. Par ailleurs, les nombreux centres de protection des animaux qui ont élu domicile sur le territoire, facilitent la découverte de la faune subantarctique (albatros, manchots...).

Les amoureux de randonnées pourront, quant à eux, découvrir l'Ouest de la région d'Otago (district de Queenstown), situé dans les Alpes du Sud ; cette partie de l'Otago regorge d'activités en plein air, liées à la montagne et aux nombreux lacs qui s'y trouvent.

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires en nous laissant un message dans notre Livre d'Or...
Vous pouvez également nous transmettre vos questions via notre Forum Nouvelle-Zélande...
À bientôt pour de nouvelles découvertes !
Bon vent !

Emmanuelle et Gilles

Toutes les photos de l'Est de la région d'Otago...